Une sonnerie à trois tons



J’ai une petite société dont les locaux se composent de deux longs corps de bâtiments et le tout est desservi par trois entrées réparties : eh bien désormais, grâce au montage que je vais vous proposer, l’employé affecté à la réception reconnaît "à l’oreille" à laquelle des trois entrées quelqu’un vient de sonner ; en effet, le bouton de sonnerie de chaque entrée détermine "son" propre son.
Le circuit que j’ai conçu a définitivement résolu le problème qui se posait avant et que tout le monde devine aisément : chaque entrée est associée à un son différent et l’on sait où la personne se présente.
Pour le réaliser j’ai utilisé un transistor unijonction en boîtier métallique 2N2160 que j’ai payé juste un euro chez un détaillant en composants électroniques. Le schéma électrique de la figure 1 vous montre qu’en pressant l’un des trois poussoirs P1-P2-P3 on connecte à l’émetteur de ce transistor UJT1 une résistance chaque fois de valeur différente R1-R2-R3 ; avec la capacité du condensateur C1 de 220 nF chacune détermine une fréquence différente. Trois notes de 150-480-1 500 Hz.
Si vous souhaitez rendre ces notes plus aiguës, il suffit de diminuer la capacité de C1 et si vous souhaitez modifier la fréquence d’une seule note, changez la valeur de la résistance correspondante reliée à l’émetteur.
Initialement, pour trouver une note qui me convenait, j’avais remplacé les trois résistances par trois trimmers de 22 k … et je tournais leur axe jusqu’à trouver le "bonne" note pour chacun des trois "canaux". Rien n’empêche de les laisser ensuite.
Maintenant, il nous faut décider quel étage final monter pour piloter un petit haut-parleur. Pour ma part j’ai pris votre montage EN1306 : ce petit amplificateur à circuit intégré (voir figure 3) donne une puissance de 1 W ; on peut prendre aussi le EN1307 qui fournit 5 W (voir figure 4). Le potentiomètre de volume R1 du EN1306 fonctionne en mettant à la masse une partie plus ou moins grande de la résistance reliée à la broche 4 du circuit intégré de la figure 3 ou à la broche 5 de celui de la figure 4. Les deux modèles d’amplificateurs s’alimentent en 12 V.

Figure 1 : Schéma électrique du circuit générateur de notes.

Les sorties ABC de droite sont à relier aux entrées ABC de l’amplificateur choisi, celui de la figure 3 (1 W) ou celui de la figure 4 (5 W).

Liste des composants
R1 ..... 18 k
R2 ..... 5,6 k
R3 ..... 1,8 k
R4 ..... 330
C1...... 220 nF polyester
UJT1 .. unijonction 2N2160
P1...... poussoir
P2...... poussoir
P3...... poussoir


Figure 2 : Brochage du circuit intégré TDA7052/B vu de dessus, du transistor ujt 2N2160 (il a deux bases B1 et B2 et pas de collecteur) vu de dessous et du circuit intégré TDA7056/B vu de face.
Figure 3 : Schéma électrique de l’amplificateur EN1306.

Cet amplificateur fournit une puissance de 1 W, il est disponible avec son circuit imprimé.


Liste des composants
R1 ..... 1 M pot. lin.
C1...... 470 nF polyester
C2...... 100 nF polyester
C3...... 220 μF électrolytique
C4...... 100 nF polyester
IC1..... TDA7052/B
HP ..... haut-parleur 8 ohms

Figure 4 : Schéma électrique de l’amplificateur EN1307.

Cet amplificateur fournit une puissance de 5 W, il est disponible avec son circuit imprimé.


Liste des composants
R1 ..... 1 M pot. lin.
C1 ..... 470 nF polyester
C2 ..... 100 nF polyester
C3 ..... 220 μF électrolytique
C4 ..... 100 nF polyester
IC1 .... TDA7056/B
HP ..... haut-parleur 8 ohms


Note de la redaction
Nous n’avons rien à ajouter sinon (pour les débutants) que le circuit générateur de notes de la figure 1 reçoit son alimentation de l’un des deux amplificateurs des figures 3 ou 4 (ayant eux-mêmes besoin d’une alimentation externe de 12 Vcc 1 A.
Le lecteur pourra réaliser le montage de la figure 1 sur une plaque perforée pastillée ou à bandes .

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...