Une alimentation double symétrique 30 + 30 V 1 A pour amplificateur Hi-Fi



Notre amplificateur Hi-fide 30 W RMS a besoin d’être alimenté avec une tension double symétrique de 2 x 30 V environ pour un courant minimal de 1 A en mono. Pour alimenter un amplificateur stéréo, montez deux alimentations séparées, une par canal (les caractéristiques de l’ensemble n’en seront que meilleures) ou contentez-vous d’une alimentation pour les deux voies.

Figure 1 : Schéma électrique de l’alimentation double symétrique 2 x 30 V EN1578 (pour alimenter un amplificateur stéréo, montez deux unités d’alimentation, une par canal ou contentez-vous d’une seule pour les deux voies).

Figure 2a : Schéma d’implantation des composants de la platine d’alimentation double symétrique. En stéréo, le mieux est d’en utiliser une par canal D+G, mais une seule pour les deux voies suffit. Le pont redresseur peut être monté sur le dissipateur de l’amplificateur ou vissé avec un boulon sur le fond du boîtier métallique (les “audiophiles” impénitents choisiront la seconde solution).

Figure 2b : Dessin, à l’échelle 1, du circuit imprimé de l’alimentation double symétrique (prévoir deux circuits imprimés pour alimenter un amplificateur stéréo si version “audiophile”, mais une seule peut suffire).

Figure 3 : Photo d’un des prototypes de la platine de l’alimentation double symétrique.

Liste des composants
C1 .... 4 700 μF électrolytique ou plus (tension de service 50 V)
C2 .... 4 700 μF électrolytique ou plus (tension de service 50 V)
C3 .... 100 nF polyester
C4 .... 100 nF polyester
RS1 ... pont redresseur 100 V 5 A (ou plus : 10 à 15 A)
T1..... transformateur 100 VA (ou plus) secondaire 23+23 V 2 A (ou plus)
F1..... porte-fusible avec fusible 1 A (2 A pour un amplificateur stéréo)
S1 .... interrupteur (pour un amplificateur stéréo, prendre un seul interrupteur double circuit)
Sauf spécification contraire, les résistances sont des 1/4 W à 5 %.


Le schéma électrique de la figure 1 comporte un transformateur secteur 230 V d’environ 100 VA avec secondaire double 23+23 V (à sortie médiane) pouvant fournir un courant de 2 A : ce surdimensionnement doit permettre d’alimenter l’amplificateur même dans sa version stéréo.
Cependant, si vous choisissez la version stéréo “audiophile” (deux alimentations séparées alimentant chacune une voie D ou G), vous devrez en utiliser deux (ce qui ne gâte rien, les amplificateurs haut de gamme sont toujours dotés d’une alimentation “démentielle” archi surdimensionnée).
Ajoutons que sous une impédance de charge (enceintes acoustiques) de 4 ohms l’amplificateur débite plus de puissance et donc en consomme plus : grâce à son surdimensionnement, l’alimentation est capable d’assumer ce choix d’impédance de charge (en mono ; en stéréo sous 4 ohms, il vaudrait mieux monter deux alimentations séparées, une par canal, ce que nous avons appelé la “solution” audiophile).
Pour les liaisons entre l’alimentation et l’amplificateur, quelle que soit la version choisie, utilisez du fil de cuivre isolé multibrin de fort diamètre.
Ne lésinez pas : vous ne serez pas ridicules… surtout quand le boîtier métallique aura été refermé !
Chaque branche du 23 V est redressée par le pont RS1, ce qui donne une tension continue de :

(23 x 1,41) – 1,4 = 31 V par branche.

Note : le nombre 1,4 est la chute de tension dans les diodes redresseuses du pont RS1.

Il n’est pas nécessaire de stabiliser cette tension car, en utilisant deux darlington en configuration “push-pull” comme finaux de puissance, chaque résidu d’alternatif est automatiquement annulé.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...