Un micro espion UHF, l’émetteur



Très sensible et très puissant, ce microémetteur capte même les bruits les plus faibles. Indispensable pour contrôler n’importe quel environnement. Utilise un module émetteur standard (on s’en sert habituellement en radiocommande) dont les caractéristiques sont excellentes en dépit d’un coût modique : le module émetteur CMS à quartz de 50 mW (déjà monté et réglé) est accompagné de quelques composants périphériques, il émet en UHF sur 433 MHz et s’alimente en 9 V. Les dimensions de la platine sont de 35 x 58 mm. Cet émetteur peut être utilisé avec n’importe quel récepteur portatif UHF ou, pour un rendement maximal, avec le récepteur spécifique décrit ci-après. La portée de l’appareil est comprise entre 50 et 300 mètres en fonction des conditions de travail.





Liste des composants TX
R1 .................. 8,2 kΩ
R2 .................. 27 kΩ
R3, R4, R6 .......... 1 kΩ
R4 .................. 33 kΩ
R7 .................. 22 kΩ
R8 .................. 220 kΩ
R9, R10.............. 4,7 kΩ
C1, C4, C6 .......... 100 nF multicouche
C2................... 10 μF 16 V tantal
C3, C5............... 100 pF céramique
C7................... 330 pF céramique
D1 .................. 1N4148
T1 à T3 ............. BC547
T2 .................. BC547
T3 .................. BC547
U1 .................. Modulo TX433SAW
MIC ................. Micro préamplifié.

Divers:
- Clips pour batterie de 9 volt
- boîtier en plastique (58x35x16 mm)
- Bout de fil rigide de cuivre 17 cm

Un contrôle pour moteurs pas à pas



Platine interface parallèle en mesure de piloter n’importe quel moteur pas à
pas bipolaire fonctionnant de 12 à 40 Vcc. Idéal pour s’initier à la théorie de
ces composants que l’on trouve dans les scanneurs, les imprimantes et autres
automatismes, ce montage constitue une unité de contrôle par ordinateur pour
des systèmes plus complexes.



Liste des composants
R1 .................. 100 Ω 2W
R2 .................. 0,33 Ω 5W
R3 .................. 0,33 Ω 5W
R4 à R11 ............ 82 Ω
C1 .................. 3,3 nF polyester
C2 .................. 220 μF 50V électrolytique radiale
C3 .................. 100 nF multicouche
C4 .................. 1000 μF 16V électrolytique radiale
D1 à D4 ............. diode 1N5819
U1 .................. Toshiba TA8435H
U2 .................. 7805 régulateur

Divers:
- dissipateur aluminium
- bornier 2 points (3 x.)
- avec connecteur 25 points F. 90°
- isolateur pour TO220

Un clignotant à ampoule halogène



Clignotant simple pour ampoule halogène 12 V acceptant une puissance maximale de 60 W. Idéal pour réaliser des clignotants de sécurité sur batterie, des feux à éclats pour système d’alarme, etc. L’oscillateur est constitué des quatre portes à trigger de Schmitt d’un 4093 : la porte U1a se sert du cycle de charge / décharge de l’électrolytique C1 à travers la résistance équivalente de la série R2 / R3. Le tout fonctionne grâce aux différents seuils de commutation entre le passage du niveau logique 1 au niveau logique 0 et de ce dernier au niveau logique 1. La fréquence d’oscillation peut donc être réglée avec le trimmer R2 entre 0,4 et 2,5 Hz. L’appareil est alimenté bien sûr en 12 V.



Liste des composants
R1 ........... 1 kΩ
R2 ........... 47 kΩ TRIMMER
R3 ........... 10 Ω
C1,C2 ........ 100 μF 25V électrolytique
C3 ........... 100 nF multicouche
D1 ........... 1N4007
U1 ........... 4093B
T1 ........... IRFZ44

Divers:
- bornier 2 points
- bornier 2 points vertical
- support 7 + 7

Un récepteur monocanal 433 MHz



Récepteur pour radiocommande codée avec section HF CMS. Section radio à super réaction sur la fréquence 433,92 MHz. La sortie à relais peut fonctionner en impulsionnel ou en bistable (selon le réglage de DS2). Le système est codé Motorola (19 683 combinaisons paramétrables par DS1) et il est alimenté en 12 V.



Liste des composants
R1 ....... 820 Ω
R2 ....... 82 kΩ
C1 ....... 100 μF 16 V
C2 ....... 4,7 μF 16 V
DZ1 ...... Zener 5,1 volt 1/2 watt
D1 ....... 1N4007
U1 ....... Modulo SMD Aurel RF290
U2 ....... Modulo SMD Aurel D1MB
RL1 ...... Relais miniature 12 volt
DS1 ...... Dip-switch 9 points 3 états
DS2 ...... Dip-switch 2 points

Divers:
- bornier 2 points
- bornier 3 points

Une alarme avec capteur de pression



Active un relais quand quelqu’un ou quelque chose passe sur un tube en caoutchouc et l’écrase : idéal comme alarme anti intrusion à placer sous le paillasson de l’entrée ou sous un marchepied, mais aussi comme interrupteur pour commander l’ouverture de la porte ou du portail électriques au passage de la voiture. Le tube de caoutchouc ou plastique souple est fixé d’un côté à la capsule microphonique servant de capteur, l’autre extrémité étant laissée ouverte.







Liste des composants
R1 ................... 6,8 kΩ
R2 ................... 2,2 kΩ
R3 ................... 470 kΩ
R4 ................... 1 kΩ
R5 ................... 47 kΩ
R6 ................... 100 Ω
R7, R11, R13 ......... 100 kΩ
R8, R10 .............. 10 kΩ
R9 ................... 33 Ω
R12 .................. 22 kΩ
R14 .................. 1 kΩ
C1, C5 ............... 4,7 μF 50V électro.
C2, C7 ............... 470 nF polyester
C3 ................... 220 μF 25V électro.
C4 ................... 100 nF multicouche
C6 ................... 10 μF 50V électro.
C8 ................... 220 μF 25V électro.
C9 ................... 47 μF 16V électro.
C10 .................. 470 μF 25V électro.
D1, D2 ............... 1N4007 diode
D3 ................... 1N4148 diode
U1 ................... LM358
T1 ................... BC547B
T2 ................... BC547B
T3 ................... BD677
J1 ................... Jumper de c.i.
LD1 .................. led rouge 5 mm.
RL1 .................. Relais 12 V min.
MIC .................. capteur micro à tube pvc.

Divers:
- support 4 + 4;
- borniers 2 points ( 2 x.);
- bornier 3 points;

Un amplificateur 100 à 150 W à MOSFET



Ce module Hi-Fi à MOSFET est en mesure de fournir une puissance de 100 W sur 8 ohms et de 150 W sur 4 ohms avec une tension d’alimentation double symétrique de 50 V par branche. Le module, utilisant une paire de MOSFET Hitachi, a une distorsion inférieure à 0,1 % et une bande passante de 5 Hz à 80 kHz.
Le dissipateur est un modèle en L, mais pour dissiper la puissance maximale il doit être fixé sur un dissipateur plus important, par exemple (en stéréo) ceux constituant les deux côtés du boîtier métallique (profilés ou “rails”).



Liste des composants
R1 .......................... 2,2 kΩ
R2, R3 ...................... 47 kΩ
R4, R5 ...................... 3,9 kΩ
R6 .......................... 1 kΩ
R7 .......................... 33 kΩ
R8 .......................... 12 kΩ 1 Watt
R9 .......................... 100 Ω
R10, R12, R14 à R16 ......... 100 Ω
R11 ......................... 47 Ω
R13 ......................... 220 Ω trimmer
R17 ......................... 4,7 Ω 2 Watt
C1 .......................... 10 μF 50 V électrolytique
C2 .......................... 47 pF céramique
C3 .......................... 47 μF 50 V électrolytique
C4 .......................... 6,8 nF céramique
C5, C6 ...................... 33 pF céramique
C7 .......................... 100 nF 100 V polyester
C8, C10 ..................... 220 μF 50 V électrolytique
C9, C11 ..................... 100 nF multicouche
D1 .......................... 1N4002
T1 à T5 ..................... MPSA92
T6 .......................... 2SK1058
T7 .......................... 2SJ162

Divers:
- fil de cuivre 1 mm pour L1
- dissipateur en L

Un régulateur de charge



A intercaler, dans une installation solaire, entre des panneaux de cellules photovoltaïques et la batterie à recharger.
Le régulateur contrôle constamment le niveau de charge de la batterie et, lorsque cette dernière est complètement chargée, il interrompt la connexion. Le circuit, compact, utilise un MOSFET de puissance en mesure de travailler avec des courants de 3 à 5 A. Tension de la batterie 12 V.
Comporte des LED de signalisation de l’état de recharge, d’ensoleillement insuffisant et de batterie chargée.



Liste des composants
R1 ............. 22 kΩ
R2 ............. Trimmer multitours 10 KΩ
R3 ............. 12 kΩ
R4 ............. 330 kΩ
R5 ............. 100 kΩ
R6 ............. 4,7 kΩ
R7 ............. 4,7 kΩ
R8 ............. 8,2 kΩ
R9 ............. 8,2 kΩ
R10 ............ 1 kΩ
R11 ............ 1 MΩ
R12 ............ 100 kΩ
R13 ............ 100 kΩ
R14 ............ 1 MΩ
R15 ............ 220 kΩ
R16 ............ 100 kΩ
R17 ............ 10 kΩ
R18 ............ 4,7 kΩ
C1 ............. Multicouche 100 nF
C2 ............. Électrolytique 1 μF 16V
C3 ............. Électrolytique 22 μF 16V
C4 ............. Électrolytique 47 μF 16V
D1 ............. diode 1N4002
D2, D3 ......... diode 1N4148
D4 ............. diode 1N5404
LD1 ............ Led jaune 5 mm
LD2 ............ Led verte 5 mm
LD3 ............ Led rouge 5 mm
U1 ............. 7805
U2 ............. TL072
T1 ............. BC557B
MSF1 ........... BUZ11

Divers:
- support 4+4
- circuit imprimé
- bornier 2 points (5 x.)
- dissipateur pour TO220
- vis + écrou 3 MA

Un microémetteur FM



Émetteur portable travaillant dans la bande FM (88 à 108 MHz), idéal pour réaliser un micro espion ou une petite station radio destinée à son propre environnement.
On peut se servir d’un tuner ou d’un quelconque récepteur FM pour en recevoir et écouter les émissions. C’est le montage le plus simple pour se familiariser avec l’univers de la HF : sa réalisation et sa mise au point ne nécessitent aucun instrument de mesure ni d’équipement particulier.





Liste des composants
R1 ......... 4,7 kΩ
R2 ......... Trimmer 22 kΩ
R3 ......... 820 Ω
R4 ......... 180 kΩ
R5 ......... 4,7 kΩ
R6 ......... 10 kΩ
R7 ......... 10 kΩ
R8 ......... 100 Ω
C1 ......... 10 μF 25V électrolytique
C2 ......... 4,7 μF 25V électrolytique
C3 ......... 4,7 μF 25V électrolytique
C4 ......... 470 nF polyester
C5 ......... 470 pF céramique
C6 ......... 470 pF céramique
C7 ......... 100 nF multicouche
C8 ......... variable 2 à 20 pF
C9 ......... 3,3 pF céramique
C10 ........ 100 nF multicouche
DZ1 ........ Zener 5,1V 1/2W
T1 ......... BC547B
T2 ......... 2N2219
L1 ......... bobine
ANT ........ Antenne accordée
MIC ........ Micro préamplifié

Divers:
- dissipateur pour TO5

Un amplificateur 3 W



Amplificateur BF très compact à usage général utilisant l’ampli intégré ST TDA7267A. La puissance de sortie maximale est de 3 W et le circuit peut être alimenté par des tensions entre 6 et 15 V.

En voici les caractéristiques :
- puissance maximale de sortie : 3 W RMS (sur 4 à 8 ohms à 15 VDC, 10 % THD)
- réponse en fréquence : de 50 Hz à 20 kHz (1 W / 8 ohms, –3 dB)
- gain : 32 dB
- protégé contre les courts-circuits et en température
- alimentation : 6 à 15 VDC
- consommation maximale de courant : 500 mA.



Liste des composants
D1 ........... 1N4007
C1, C2 ....... 100 nF multicouche
C3 ........... 100 μF 25V électrolytique
C4 ........... 47 μF 25V électrolytique
C5 ........... 470 μF 25V électrolytique
IC1 .......... TDA7267A

Divers:
- picots pour connexion (6 x.)

Un variateur contrôlé en tension



Variateur compact en mesure de contrôler linéairement la luminosité d’une ou plusieurs lampes secteur 230 V consommant en tout jusqu’à 750 W, au moyen d’un potentiel continu de 0 à 10 V appliqué à l’entrée de commande photo-isolé. Idéal comme unité de puissance pour des installations de contrôle lumineux gérées par ordinateur, l’appareil peut aussi être utilisé de manière autonome si on relie l’entrée à un potentiomètre. Le coeur du montage est un circuit intégré TEA1007 alimenté directement par le secteur 230 V. Le dispositif effectue la commutation lors du passage par le zéro de la sinusoïde secteur et il est muni d’une self d’antiparasitage afin de réduire au minimum les perturbations. Il peut également être utilisé dans une installation en 24 VAC.



Liste des composants
R1 ......... 4,7 kΩ
R2, R3 ..... 100 kΩ
R4 ......... 470 kΩ
R5 ......... 1 MΩ
R6 ......... 15 kΩ
R7 ......... 39 kΩ
R8 ......... 1,5 kΩ 2W
R6 ......... 220 kΩ
R7 ......... 470 kΩ
R8 ......... 15 kΩ 5W
RV1 ........ 220 kΩ trimmer
RV2 ........ 2,2 MΩ trimmer
C1 ......... 4,7 nF 100V polyester
C2 ......... 100 μF 25V électrolytique
C3 ......... 100 nF 250V polyester
C4 ......... 100 nF multicouche
D1, D2 ..... 1N4148
D3 ......... 1N4007
TR1 ........ BT137-600 TRIAC
IC1 ........ 4N27
IC2 ........ TEA1007
L1 ......... inductance 50μH 6A

Divers:
- dissipateur pour TO220
- vis + écrou
- bornier 2 points pas7,5mm (2 x.)
- bornier 2 points pas5mm
- support 4+4
- support 3+3

Un étage final BF de 60 W

Cet étage final de puissance BF peut fournir une puissance de 60 W RMS sur 4 ohms ou 50 W sur 8 ohms avec une tension double symétrique de 28 V par branche (4 ohms) ou 35 V (8 ohms). Le circuit utilise un circuit intégré National LM3886 capable d’assumer des pics de puissance de 150 W. Il dispose d’un contrôle de “mute” (silencieux) et d’un trimmer permettant de réduire l’amplitude du signal d’entrée. Le circuit intégré doit être monté sur dissipateur de chaleur.

En voici les caractéristiques :
- distorsion harmonique totale : <0,03 %
- réponse en fréquence : de 20 Hz à 20 kHz
- rapport signal / bruit : 92 dB à 1 W
- sensibilité d’entrée : 750 mV.





Liste des composants
R1 ............ 10 kΩ trimmer
R2, R3 ........ 1 kΩ
R4 à R6 ....... 22 kΩ
R7 ............ 2,7 Ω
R8 ............ 10 Ω
C1, C2, C5 .... 47 μF 50Vl
C3 ............ 220 pF céramique
C4 ............ 10 μF 35 V tantal
C6 ............ 47 pF céramique
C7 ............ 100 nF multicouche
U1 ............ LM3886
L1 ............ 10 spires (diam: 1mm)
S1 ............ inverseur

Divers:
- bornier pas 5 mm (3 x)

Un modulateur PWM

Ce circuit de contrôle PWM est idéal pour régler précisément les intensités lumineuses, la vitesse des moteurs à courant continu, les petits radiateurs, etc. Le circuit convertit une tension continue en une série d’impulsions. La durée de l’impulsion est directement proportionnelle à la valeur de la tension continue. Le grand avantage de ce type de montage est qu’il annule pratiquement les pertes de puissance. Il est protégé contre les surcharges et les courts-circuits. Il utilise comme générateur PWM un banal SG3525 et le MOSFET de puissance peut être remplacé par un composant plus ou moins puissant en fonction de vos besoins. L’appareil peut être alimenté par une tension continue entre 8 et 35 V et on peut appliquer à l’entrée de contrôle une tension de 2,5 à 35 VDC. Le courant maximal de sortie avec les composants que nous avons utilisés est de 6 A.



Liste des composants
R1, R2 .......... 220 Ω
R3, R4 .......... 2,2 kΩ
R5 .............. 10 kΩ
R6 .............. 100 kΩ
R7 .............. 220 kΩ
R8 à R10 ........ 0,22 Ω 5W
RV1, RV2 ........ 10 kΩ trimmer
RV2 ............. 10 kΩ trimmer
RV3 ............. 250 kΩ trimmer
C1 à C4 ......... 100 nF multicouche
C5, C6 .......... 10 μF 63VL électrolytique
C7 .............. 100 μF 50VL électrolytique
D1, D2 .......... 1N4148
D3 .............. 1N4007
D4 .............. 6A2
TI .............. BC547
T2 .............. BUK9535
IC1 ............. SG3525

Divers:
- dissipateur pour TO220
- vis + écrou
- bornier 2 points (3 x.)
- support 8+8

Une alimentation double symétrique 1 A

En utilisant deux régulateurs LM317 et LM337, il est possible de réaliser facilement une alimentation double symétrique à tension réglable de 1,2 à 24 VDC par branche pour un courant maximal de 1 A. Le circuit fournit des tensions de sortie particulièrement stables à faible “ripple” (ondulation résiduelle). Les deux régulateurs sont dotés d’une protection en température et en courant.
Pour régler les tensions de sortie on dispose de deux trimmers mais rien n’empêche d’utiliser deux potentiomètres ou un potentiomètre double afin de pouvoir régler les tensions des deux branches en une seule fois. Le transformateur d’alimentation doit posséder un secondaire de deux fois 24 V. Vu la puissance en jeu, les régulateurs doivent être munis de dissipateurs de chaleur adéquats.



Liste des composants
R1, R2 ......... 120 Ω
R3, R4 ......... 2,2 kΩ
RV1, RV2 ....... 2,2 kΩ trimmer
C1, C2 ......... 1000 μF 35VL électrolytique
C3, C4 ......... 100 nF multicouche
C5 à C8 ........ 10 μF 63VL électrolytique
D1 à D10 ....... 1N4007
LD1, LD2 ....... led rouge 3 mm
VR1 ............ LM317
VR2 ............ LM337

Divers:
- bornier 2 points ( 2 x )
- bornier 3 points

Un voltmètre LCD

Millivoltmètre numérique à affichage LCD 3 chiffres et demi à haute précision en mesure d’afficher des tensions de –200 mV à +200 mV ou bien –2 V à +2 V. Le circuit peut être utilisé aussi comme thermomètre moyennant l’emploi d’un capteur KTY10. Pour sélectionner la gamme –200 / +200 mV, R4 et R10 doivent être de 680 k et 47 k ; pour sélectionner –2 / +2 V 47 k et 470 k. La tension d’alimentation peut être comprise entre 8 et 15 VDC : donc une pile de 9 V fera l’affaire.



Liste des composants
R1, R2 ........... 27 kΩ
R3, R4 ........... 2,2 kΩ
R5, R6 ........... 4,7 kΩ
R7 à R12 ......... 100 kΩ
R13 .............. 220 kΩ
R14 .............. 680 Ω
RV1 .............. 1 kΩ trimmer
C1 ............... 100 nF multicouche
C2 ............... 100 μF 25VL électrolytique
C3, C4 ........... 4,7 μF 50VL électrolytique
LD1 .............. led rouge 5 mm
IC1 .............. LM324
T1 ............... BC547
THERM ............ thermistance NTC

Divers:
- support 7+7
- bornier 2 points (2 x.)

Un détecteur de câbles secteur



Cet appareil tout simple permet de détecter la présence de câbles électriques parcourus par un courant dissimulés dans les cloisons, les murs ou le sol d’un bâtiment (ce qui nous permet de les percer sans être assaillis de doutes terribles !). Il nous facilitera aussi la recherche de ces câbles en cas de panne du circuit électrique. Le principe de fonctionnement est basé sur le fait qu’un conducteur parcouru par un courant produit un champ électromagnétique : si nous utilisons un dispositif d’impédance d’entrée très élevée, le champ en influence le fonctionnement. Aussi notre circuit utilise une petite plaque métallique reliée à une entrée à très haute impédance. Une LED clignotante indique la présence ou non de la tension secteur et donc du câble dissimulé : la vitesse du clignotement est proportionnelle à la distance entre la plaque et le câble électrique. Si vous voulez en plus disposer d’une signalisation acoustique, il est possible d’utiliser un buzzer. Le circuit est alimenté par une pile de 9 V.



Liste des composants
R1, R2 ............... 4,7 MΩ
R3 ................... 8,2 kΩ
R4 ................... 47 kΩ
R5 ................... 470 Ω
R6 ................... 3,3 kΩ
R7, R8, R10 .......... 330 Ω
R9 ................... 27 kΩ
R11 .................. 1,5 MΩ
R12 .................. 4,7 MΩ
R13 .................. 1 kΩ
R14 .................. 10 kΩ
RV1 .................. 470 Ω trimmer
C1 à C3 .............. 10 nF céramique
C4 ................... 10 μF 63VL électrolytique
C5 ................... 33 μF 25VL électrolytique
ZD1 .................. zener 3,9V
LD1 .................. led rouge 5 mm
T1 à T4 .............. BC547
T5 ................... BC557
SW1 .................. poussoir
BZ1 .................. buzzer avec électronique

Divers:
- clips 9 volt

Un contrôle de température pour réfrigérateur

Lorsque l’on a des enfants en bas âge, il n’est pas rare de retrouver la porte de son réfrigérateur entre ouverte. Si la porte a été oubliée le soir, les dégâts peuvent être importants Voici donc un circuit simple qui signale, par l’intermédiaire de deux diodes LED, une verte et une rouge, lorsqu’à l’intérieur du frigo, la température descend en dessous de la limite de sécurité.
Comme vous pouvez le voir sur le schéma, le capteur de température est une diode au silicium ordinaire 1N4150.
En l’alimentant au travers d’une résistance de 6,8 kilohms, la tension à ses bornes descend d’environ 2,5 millivolts pour chaque variation de 1° centigrade.
Donc, plus la température monte, plus la tension aux bornes de la diode descend.
La tension présente aux bornes de la diode DS1 est appliquée sur l’entrée non inverseuse du premier opérationnel IC1-A et sur la broche inverseuse du second opérationnel IC1-B.
On relie deux potentiomètres multitours (R3 et R6) aux broches non utilisées de ces deux opérationnels. Ils servent à déterminer la valeur de seuil, c’est-à-dire à établir à quelles températures, minimale et maximale, on souhaite faire s’allumer les deux diodes LED reliées aux transistors TR1 et TR2.
Etant donné qu’à l’intérieur du réfrigérateur la température est d’environ +4°, il faudra calibrer les potentiomètres R3 et R6 de façon à ce qu’avec une température d’environ +5°, les deux diodes LED restent éteintes.
Lorsque la température descend en dessous de +5°, la diode LED verte DL2 s’allume, tandis que si la température monte au-dessus de +5°, la diode LED rouge DL1 s’allume.
Le circuit est alimenté avec une tension stabilisée de 8 volts prélevée sur le circuit intégré IC2.
Le capteur de température (la diode DS1) est, bien entendu, fixé à l’intérieur du réfrigérateur, sur la porte, par une goutte d’Araldite. Il est relié au montage (inclus dans la porte) par l’intermédiaire d’un petit câble blindé.
La cathode (côté de la diode avec la bague-détrompeur) est connectée à la tresse de masse du câble.
Le devant de la porte est percé pour recevoir les deux LED montées dans des supports chromés (des supports plastique feraient également l’affaire !).
Le calibrage des deux potentiomètres est assez difficile, c’est pourquoi nous avons utilisé des multitours pour R3 et R6.
Evidemment, il est possible d’extrapôler l’utilisation de ce circuit.
En fonction de la température à contrôler, il faudra chercher la valeur à utiliser pour les deux résistances R2 et R5, de façon à obtenir les valeurs de seuil désirées.
Pour des températures élevées, il serait préférable de remplacer la diode DS1 par une résistance NTC.



Liste des composants
R1 = 6,8 kΩ
R2 = 15 kΩ
R3 = 1 kΩ trim. multitour
R4 = 1 kΩ
R5 = 15 kΩ
R6 = 1 kΩ trim. multitour
R7 = 1 kΩ
R8 = 4,7 kΩ
R9 = 4,7 kΩ
R10 = 4,7 kΩ
R11 = 4,7 kΩ
R12 = 470 Ω
R13 = 470 Ω
C1 = 100 nF polyester
C2 = 10 μF électrolytique
C3 = 10 μF électrolytique
C4 = 10 μF électrolytique
C5 = 10 μF électrolytique
DS1 = Diode 1N4150
DL1 = LED
DL2 = LED
TR1 = PNP BC557
TR2 = PNP BC557
IC1 = Intégré LM358
IC2 = Intégré MC78L08

Un clignotant 230 V



Un circuit simple pour réaliser un module clignotant idéal pour commander les lumières d’une discothèque, une signalisation de sécurité, des ampoules, des transformateurs ferromagnétiques pour ampoules halogènes, etc. Les durées des périodes d’activation et de désactivation peuvent être réglées séparément. Le module clignotant peut fonctionner avec des charges résistives ou légèrement inductives. Le circuit utilise un 555 en configuration astable avec possibilité de régler la période de Ton (de 50 ms à 2,5 s) et celle de Toff (de 0,5 à 15 s) au moyen des trimmers RV1 et RV2. L’impulsion de sortie est transférée au triac de puissance au moyen d’un phototriac avec “zero crossing detector” (détecteur de passage par zéro), ce qui permet de réduire drastiquement les parasites de commutation (malgré l’absence de self d’antiparasitage, l’appareil entre dans la norme EN55015). L’alimentation des composants actifs récupère directement la tension secteur à travers un réseau RC et une zener de 12 V. Même en l’absence de toute charge, LD1 et LD2 visualisent l’état de la sortie. Avec les composants conseillés, la puissance maximale de sortie est de 500 W avec la tension secteur 230 V.



Liste des composants
R1 ............... 220 Ω 1W
R2, R3 ........... 220 kΩ
R4, R5 ........... 1 kΩ
R6, R9 ........... 470 Ω
R7, R11 .......... 1,5 kΩ
R8 ............... 680 Ω
R10 .............. 47 Ω
RV1 .............. 470 kΩ trimmer
RV2 .............. 47 kΩ trimmer
C1 ............... 680 nF 630VL polyester
C2 ............... 220 μF 25VL électrolytique
C3 ............... 47 μF 25VL électrolytique
C4 ............... 10 nF céramique
C5 ............... 10 nF 630VL polyester
C6 ............... 100 nF multicouche
D1 ............... 1N4007
D2 ............... 1N4148
ZD1 .............. zener 12V 1W
LD1 .............. led rouge 3 mm
LD2 .............. led verte 3 mm
TR1 .............. BT136-600 TRIAC
IC1 .............. NE555
IC2 .............. MOC3041
F1 ............... fusible 3,15A ret.

Divers:
- porte fusible de CI
- couvercle pour porte fusible
- support 3+3
- support 4+4

Un temporisateur pour ventilateur



Permet, par un simple poussoir, d’activer une charge fonctionnant sur le secteur 230 V (ventilateur ou lampe) laquelle reste en fonction quand on relâche le poussoir pendant une durée de quelques secondes à quelques minutes.
Le poussoir est relié entre l’entrée LX et le pôle secteur L (le secteur est relié entre L et N). La pression du poussoir provoque la charge de C5 qui détermine l’activation du triac de puissance. C5 est chargé quand le poussoir est relâché mais il commence à se décharger lentement sur le réseau R5 / RV1. Le trimmer RV1 détermine donc la durée d’activation du dispositif.



Liste des composants
R1, R7 ................. 10 kΩ
R2 à R4 ................ 220 kΩ
R5, R14 ................ 100 kΩ
R6 ..................... 22 kΩ
R8, R10, R11, R17 ...... 220 kΩ
R9 ..................... 150 Ω
R12, R13, R15 .......... 10 kΩ
R16 .................... 560 Ω
R18 .................... 2,2 kΩ
R19 .................... 220 Ω 1W
RV1 .................... 10 MΩ trimmer
C1 ..................... 680 nF 630VL polyester
C2,C3 .................. 100 nF multicouche
C4 ..................... 10 μF 63VL électrolytique
C5 ..................... 220 μF 25VL électrolytique
C6 ..................... 470 μF 25VL électrolytique
C7 ..................... 100 nF 250VL polyester
D1, D2 ................. 1N4007
ZD1 .................... zener 12V 1W
LD1 .................... led rouge 3 mm
TI ..................... BC557
T2 à T6 ................ BC547
T7 ..................... BC557
F1 ..................... fusible 1A retardé
TR1 .................... TIC206M triac

Divers:
- porte fusible de CI
- couvercle pour porte fusible
- vis + écrou
- bornier 3 points
- bornier 2 points

Un carillon multiton



Ce dispositif peut produire des tons électroniques de manière simple et économique grâce à un circuit intégré spécialisé: Siemens SAE800. Ce circuit a été conçu pour remplacer les anciens carillons mécaniques mais il peut également être utilisé dans de nombreuses autres applications. Le circuit intégré peut fournir trois tons différents à 440, 550 et 660 Hz dont l’activation (et la séquence) dépendent du niveau logique présent sur les broches de contrôle 7 et 8. En se servant de trois poussoirs et de deux diodes pour la sélection du “trigger” (déclencheur), il est possible de coupler à la pression de chaque poussoir une séquence différente, ici un seul ton, une séquence de deux ou bien de trois tons. La tonalité des signaux produits peut être modifiée légèrement par une action sur le trimmer RV , alors qu’avec RV2 il est possible de régler le volume de sortie. Le circuit intégré dispose d’un amplificateur interne en mesure de fournir une puissance d’environ un demi watt. Nous avons prévu d’alimenter le circuit avec une tension alternative (6 à 12 V, si l’on veut en utilisant le transformateur de l’ancien carillon) ou bien avec une tension continue (pile de 4,5 ou 9 V).



Liste des composants
R1 à R4 ............ 10 kΩ
R5 ................. 1 kΩ
R6 ................. 220 Ω
RV1 ................ 22 kΩ trimmer
RV2 ................ 22 kΩ trimmer
C1 ................. 4,7 nF céramique
C2, C3 ............. 100 nF multicouche
C4 ................. 10 μF 63VL électrolytique
C5, C6 ............. 470 μF 16VL électrolytique
C6 ................. 470 μF 16VL électrolytique
D1, D2 ............. 1N4148
D3 à D8 ............ 1N4007
ZD1 ................ zener 6,2V
TI ................. BC337
IC1 ................ SAE800
SW1, SW2, SW3 ...... poussoir
LS ................. haut parleur 8 Ω

Divers:
- support 4+4

Un détecteur de métaux



Le circuit produit un champ électromagnétique et en contrôle les variations dues à la présence à proximité d’un éventuel objet métallique.
Il pourra ainsi nous servir pour chercher dans les cloisons, les murs ou les sols qui les dissimulent les tubes de gaz, d’eau ou de chauffage. L’oscillateur correspond à T1 sur le collecteur duquel se trouve une self réalisée en bobinant 120 spires de fil de cuivre émaillé autour d’un noyau de ferrite. Sur ce même noyau est bobiné aussi la self de réaction permettant au transistor d’osciller. Quand un objet métallique interagit avec le champ produit, la consommation en courant varie légèrement : cette variation est amplifiée par T2 et T3, ce qui provoque l’entrée en fonction de la LED de signalisation LD1 et de l’éventuel buzzer supplémentaire. Une zener fournit à l’oscillateur une tension parfaitement stabilisée, indispensable pour un fonctionnement correct du circuit. La portée maximale (pour la recherche d’un tube métallique) est d’environ huit centimètres.
L’appareil est alimenté par une pile de 9 V.



Liste des composants
R1 ............ 330 Ω
R2, R3 ........ 470 Ω
R4 ............ 2,7 kΩ
R5 ............ 10 kΩ
RV1 ........... 2,2 kΩ trimmer
RV2 ........... 100 Ω trimmer
C1 ............ 1,2 nF ou 3,3 nF céramique
C2 ............ 47 nF céramique
D1 ............ 1N4148
ZD1 ........... zener 3,9V
LD1 ........... led rouge 5 mm
T1 à T3 ....... BC547B
W1 ............ poussoir de CI
L1 ............ bobine 120 spire
L2 ............ bobine 43 spire

Divers:
- clips 9 volt
- noyau ferrite diamètre 8 mm
- fil de cuivre

Un variateur de lumière



Étant données ses dimensions, ce variateur simple peut se loger à la place de l’interrupteur existant dans le boîtier rond mural, afin de permettre de régler la luminosité d’une ampoule seule ou d’un lustre. Cet appareil peut également être utilisé pour faire varier la vitesse des moteurs à balais. Il comporte une self d’antiparasitage permettant une suppression des perturbations selon la norme EN55015. Le circuit est un classique du genre avec son réseau RC dont le temps de charge dépend des valeurs utilisées.
Ce réseau contrôle la gâchette d’un MOSFET de puissance à travers un diac de 20 V.
Avec les valeurs de la liste des composants le dispositif peut fournir un courant maximal de 3,5 A, ce qui correspond à une puissance de 750 W environ avec la tension secteur 230 VAC.



Liste des composants
R1 ..... 5,6 kΩ
R2 ..... 220 kΩ
RV1 .... 470 kΩ potentiomètre linéaire
C1 ..... 100 nF 400VL polyester
C2 ..... 100 nF 250VL polyester
D1 ..... diac D0200
TRI .... TIC225M triac
F1 ..... fusible 4A
L1 ..... inductance de filtre

Divers:
- bornier 2 points
- porte fusible de CS
- couvercle pour porte fusible
- dissipateur pour TO220
- vis + écrou

Une alimentation universelle 5 à 14 V 1 A



Un régulateur de tension fixe utilisé pour obtenir une tension variable ! Une idée pour mille applications : en effet, on n’a pas toujours sous la main le régulateur adéquat. Pour obtenir ce fonctionnement particulier, il suffit de relier la broche GND, qui normalement va à la masse, à la sortie par l’intermédiaire d’un pont résistif ad hoc. Mais si, à la place de ce dernier, on monte un trimmer ou un potentiomètre, le tour est joué. Notre circuit utilise un 7805 avec lequel il est possible d’obtenir une tension variable de 5 à 14 V pour un courant maximal de 1 A. A l’entrée du circuit on connecte l’enroulement secondaire d’un transformateur pouvant fournir une tension alternative de 15 V environ. Le régulateur doit être monté sur un dissipateur de chaleur adéquat.



Liste des composants
R1 ..... 270 Ω
RV1 .... 470 Ω
D1 ..... 1N4007
D2 ..... 1N4007
D3 ..... 1N4007
D4 ..... 1N4007
VR ..... 7805
C1 ..... 100 nF multicouche
C2 ..... 2200 μF 25VL électrolytique
C3 ..... 100 nF multicouche

Divers:
- vis 10 mm 3 MA
- écrou 3 MA
- dissipateur

Un chargeur / déchargeur de batterie



Ce circuit permet de recharger la quasi-totalité des batteries Ni-CD ou Ni-MH disponibles dans le commerce. De plus on trouve un circuit de décharge, indispensable pour prolonger la vie des batteries, souffrant du fameux “effet mémoire”. Enfin l’appareil offre la possibilité d’effectuer des recharges en mode rapide (52 minutes) ou en mode normal (14 heures). Tous les paramètres sont réglables facilement au moyen de cavaliers. Pour sélectionner la tension de charge (1,2 V, 2,8 V, 3,6 V, 4,8 V, 6 V, 7,2 V, 8,4 V et 9,6 V) il est nécessaire de positionner comme il faut les cavaliers J3 et J4. Pour choisir le courant de charge (de 15 à 750 mA) on déplace les cavaliers J5 et J6 et pour fixer le temps de charge le cavalier J2. Pour alimenter le circuit, on utilise une petite alimentation bloc secteur 230 V capable de fournir une tension continue de 15 V et un courant de 800 mA.



Liste des composants
R1 ................ 82 Ω
R2 ................ 47 Ω
R3 ................ 22 Ω
R4 ................ 18 Ω
R5 ................ 12 Ω
R6 ................ 10 Ω
R7 ................ 8,2 Ω
R8 ................ 6,8 Ω
R9 ................ 4,7 Ω
R10, R12, R13 ..... 3,3 Ω
R11 ............... 2,2 Ω
R14 ............... 100 kΩ
R15 ............... 470 Ω
R16 ............... 2,2 kΩ
R17 ............... 120 kΩ
R18 ............... 15 kΩ
R19 ............... 22 kΩ
R20 ............... 33 kΩ
R21 ............... 47 kΩ
R22 ............... 82 kΩ
R23 ............... 150 kΩ
R24 ............... 470 kΩ
R25, R26 .......... 10 kΩ
R27 ............... 3,3 kΩ
R28 ............... 10 kΩ
R29 à R32 ......... 10 kΩ
R33 ............... 1 kΩ
R34 ............... 33 Ω
R35 ............... 1 MΩ
R36 ............... 82 Ω
R37 ............... 270 Ω (1W)
R38 ............... 10 Ω (10W)
RV1 ............... 250 kΩ
C1, C2 ............ 47 nF 63VL polyester
C3 ................ 1 μF 50VL électrolytique
C4 ................ 10 μF 35VL électrolytique
C5 ................ 1000 μF 25VL électrolytique
D1 à D3 ........... 1N4148
D4, D5 ............ 1N4007
LD1 ............... 3 mm rouge
LD2 ............... 3 mm verte
ZD1 ............... 6,2 V
ZD2 ............... 12V (1,3 W)
T1 ................ BC557
T2................. BD237
T3................. BD676
IC1................ CD4536
IC2................ LM324
VR1 ............... LM385
SW1 ............... poussoir NO.
J1 ................ jumper 2 points
J2 ................ jumper 3 points
J3, J4 ............ jumper 8 points (2 x)
J5, J6 ............ jumper 12 points (2 x)

Divers:
- support 7+7 pin;
- support 8+8 pin;
- jumper long;
- fiche alimentation
- dissipateur ailette
- clips pour batterie

Un traceur de signal avec générateur injecteur



C’est en effet un injecteur du signal synthétisé et un détecteur de ce même signal (après son passage dans l’appareil à tester en vue d’un dépannage) : ce “signal tracer” est indispensable pour la maintenance des appareils électroniques (amplificateurs, radiorécepteurs, etc.).
Grâce à cette méthode, les problèmes peuvent être localisés très facilement. Le dispositif, en fonctionnement détecteur, peut même être utilisé comme simple moniteur ou amplificateur.
Le générateur de signal correspond à l’oscillateur sinusoïdal de 1 kHz constitué par T1 et T2. Le signal de sortie a une amplitude entre 0 et 2,5 V RMS. Le détecteur présente une sensibilité d’entrée réglable entre 3,5 mV et 10 V RMS avec un gain maximum de 40 dB et une impédance d’entrée de 50 kHz. Ce montage peut être alimenté avec une tension continue de 9 à 12 V ou bien par la tension alternative du secondaire à prise centrale 9+9 V d’un transformateur secteur 230 V.

Liste des composants
R1 ................ 220 Ω
R2, R3 ............ 3,3 kΩ
R4 ................ 22 kΩ
R5 ................ 100 kΩ
R6 ................ 5,6 kΩ
R7 ................ 1,5 kΩ
R8 ................ 470 kΩ
R9 ................ 2,2 kΩ
R10 ............... 100 Ω
R11 ............... 10 Ω
RV1 ............... 4,7 kΩ potentiomètre linéaire
RV2 ............... 47 kΩ potentiomètre linéaire
C1 à C3 ........... 10 nF céramique
C4, C5 ............ 100 nF 250VL polyester
C6, C7 ............ 100 nF multicouche
C8, C9 ............ 1 μF 100VL électrolytique
C10 ............... 47 μF 25VL électrolytique
C11 à C14 ......... 100 μF 16VL
D1, D2 ............ 1N4007
ZD1 ............... zener 7,5V
T1 ................ BC547
T2 ................ BC547
IC1 ............... LM386

Divers:
- support 4+4

Un chargeur universel



Circuit très simple pour la recharge à courant constant des batteries Ni-CD ou Ni-MH. Idéal pour recharger les téléphones mobiles, les appareils audio, photo et vidéo, les jouets, etc. Le circuit est alimenté par une tension continue dont le potentiel doit être supérieur d’au moins 50 % à la tension de la batterie à recharger. L’alimentation doit aussi être en mesure de fournir un courant égal à celui de charge. Le circuit utilise un seul transistor dont la résistance d’émetteur détermine la valeur du courant de charge : en utilisant des résistances de différentes valeurs (voir liste des composants) il est possible de choisir des courants de 50, 100, 200, 300 ou 400 mA. LD1 signale que la batterie est en charge. Le transistor est à munir d’un dissipateur de chaleur adéquat, surtout si les courants demandés sont élevés. Une diode 1N4007 protège le circuit contre les éventuelles inversions de polarité de la tension d’alimentation.



Liste des composants
R1 ..... 120 Ω 1/2W
R2 ..... 47 Ω (50 mA)
R2 ..... 18 Ω (100 mA)
R2 ..... 6,8 Ω (200 mA)
R2 ..... 3,9 Ω 1/2W (300 mA)
R2 ..... 2,7 Ω 1/2W (400 mA)
C1 ..... 220 μF 25VL électrolytique
D1 ..... 1N4007
LD1 .... led rouge 3 mm
T1 ..... BD135

Divers:
- dissipateur pour TO220
- vis + écrou
- fiche d’alimentation

Un convertisseur température / impulsions



Ce circuit permet de convertir la température détectée par la sonde en un train d’impulsions de durée proportionnelle.
Ainsi, quand il faut transférer l’information à distance au moyen d’un câble, le signal peut parvenir à destination sans problème. Ici, à chaque degré correspond une durée d’impulsion d’environ 200 μs. Le dispositif est en mesure de fonctionner dans une gamme de températures allant de –40 °C (–40 °F) à +150 °C (302 °F) auxquelles correspondent des durées de 2 ms à 40 ms. Notre circuit utilise un amplificateur opérationnel CA3160 produisant une tension continue proportionnelle à la température détectée par la sonde. Un second circuit intégré, un générateur PWM contrôlé en tension, produit des impulsions de durée proportionnelle à cette tension et donc, finalement, à la température détectée.
Le circuit est alimenté en 12 VDC 20 mA.



Liste des composants
R1 .... 240 kΩ 1%
R2 .... 15 kΩ 1%
R3 .... 3 kΩ 1%
R4 .... 4,7 kΩ 1%
R5 .... 10 kΩ 1%
R6 .... 1,8 kΩ 1%
R7 .... 1,8 kΩ 1%
R8 .... 560 Ω
RV1 .. 1 kΩ trimmer multitours
RV2 .. 200 kΩ trimmer multitours
RV3 .. 5 kΩ trimmer multitours
C1 ..... 470 pF céramique
C2 ..... 470 pF céramique
C3 ..... 470 nF 63VL polyester
C4 à C6 .... 10 μF 63VL électrolytique
C7.....220 μF 25VL électrolytique
D1 ....1N4007
IC1....3160
IC2....3524
SENSOR KTY81

Divers:
- gaine thermo.
- support 8+8
- support 4+4
- bornier 3 points
- bornier 2 points

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...