Un lecteur-enregistreur de cartes SIM

Dans cet article, nous voulons vous proposer un projet qui fera le bonheur de tous les possesseurs de téléphone cellulaire. En effet, par l’intermédiaire d’un ordinateur PC, il permet d’insérer rapidement des noms et des numéros de téléphone, de les classer par ordre alphabétique ou bien par ville, de corriger les erreurs et d’éliminer les numéros obsolètes. En un mot comme en cent, vous pourrez gérer à votre guise l’annuaire téléphonique de votre GSM. Bien entendu, vous pourrez voir, sur le moniteur de votre PC, tous les numéros mémorisés dans n’importe quelle carte SIM.


Notre revue continuera toujours à vous surprendre en vous proposant des projets non seulement techniquement éprouvés, mais également capables d’influencer votre qualité de vie en la rendant plus facile et plus agréable, même dans le déroulement des petites, mais parfois ennuyeuses, activités quotidiennes !
Ceux qui possèdent un téléphone portable, auront constaté que pour introduire en mémoire tous les noms et les numéros de téléphone correspondants, il faut y passer un temps non négligeable. En outre, si après les avoir mémorisés vous vous apercevez avoir commis des erreurs, vous ne pouvez que perdre à nouveau du temps pour les corriger.
Si, par ailleurs, vous disposez d’une seconde carte SIM, vous devrez ressaisir tous les noms avec leur numéro, avec le risque d’en oublier quelques-uns.
Généralement, les numéros de téléphone ne sont pas enregistrés dans une mémoire du portable, mais sur la carte SIM elle-même (voir figure 1). Si votre téléphone GSM dispose d’annuaires supplémentaires, en dehors de la carte SIM, nous vous en déconseillons l’utilisation (sauf si cela vous est indispensable, en raison d’un très grand nombre de numéros, par exemple). En effet, si votre téléphone tombe en panne, vos annuaires seront alors perdus. Il en sera de même lorsque vous voudrez acheter un appareil plus récent ou plus performant.
Rappelez-vous donc, si vous jetez une vieille carte SIM, que celui qui la trouvera pourra facilement lire les numéros de téléphone de tous vos amis, parents et autres, à moins que vous ne l’ayez protégée avec un code PIN.
Le projet que nous vous présentons dans ces lignes vous permettra d’insérer rapidement tous les numéros que vous désirez en utilisant un ordinateur doté d’un système d’exploitation Windows 95-98.
Comme votre “annuaire” téléphonique peut être mémorisé sur le disque dur de l’ordinateur, vous pouvez toujours le rappeler pour “l’écrire” en quelques secondes dans une carte SIM quelconque. De plus, vous pouvez le modifier, insérer de nouveaux numéros, effacer les numéros obsolètes de manière rapide et sûre et ce avec une grande facilité.
Par exemple, si vous faites l’acquisition d’un second téléphone portable pour votre fils, vous pouvez insérer, dans sa carte SIM, de manière automatique, tous les numéros que vous avez déjà mémorisés dans la vôtre, en effaçant ceux qui ne lui serviront pas et en ajoutant ses numéros personnels.
Avec cet accessoire, celui qui a un commerce de vente de téléphones portables, peut fournir à ses clients un service supplémentaire que d’autres ne sont pas encore en mesure d’offrir.
Il suffit en fait, que le client communique les numéros qu’il veut mémoriser dans sa nouvelle carte SIM et en quelques secondes, il disposera d’un téléphone portable complètement opérationnel.
Lorsque vous aurez réalisé cet accessoire téléphonique, vous pourrez rendre d’appréciables services à vos proches et à vos amis qui ne manqueront pas de vous solliciter pour créer leur propre annuaire et le sauvegarder sur disquette.
Avant de passer à la description du schéma électrique et à sa réalisation pratique, nous vous expliquerons comment utiliser le programme qui complète le lecteur/enregistreur de cartes SIM.

Figure 1 : Tous les numéros de téléphone d’un portable cellulaire sont mémorisés dans la carte SIM. En insérant cette carte dans le lecteur/enregistreur, vous pourrez voir sur l’écran de l’ordinateur, s’afficher tous les numéros mémorisés, en insérer de nouveaux, corriger les erreurs, etc.

La disquette avec le programme
Avec le kit de l’appareil, vous trouverez une disquette. Elle contient le programme “GSMSIM” que vous devez installer dans votre ordinateur.
Pour ce faire, introduisez la disquette dans le lecteur et, après avoir cliqué sur “Démarrer”, cliquez sur “Exécuter”.
Lorsque sur l’écran apparaît la fenêtre de la figure 3, vous devez taper au clavier : “A: Setup”, puis cliquer sur “OK”.
Par défaut, le programme est installé dans le répertoire : “C:\Program Files\GSMSIM”.
Vous pouvez, à votre guise, choisir un chemin et un répertoire différent.
Une fois l’installation terminée, dans le menu programme, vous trouverez les icônes relatives au programme.
“GSMSIM - HELP - Uninstall GSMSIM”.
En cliquant sur l’icône relative au démarrage du programme GSMSIM, vous pouvez en lancer l’exécution.
Avant tout, vous devez relier la sortie de l’interface au port série COM1 ou COM2 de l’ordinateur, par un câble adéquat.
Si le port COM1 est déjà utilisé par un périphérique, vous vous raccorderez au port COM2 mais vous n’oublierez pas d’aller dans le menu “Setup” pour y sélectionner “COM2”.

Figure 2: Après avoir inséré la disquette dans le lecteur, cliquez sur “Exécuter”.

Figure 3 : Dans la fenêtre qui apparaît, tapez “A:Setup” au clavier, puis cliquez sur “OK”.

Figure 4 : Par défaut, le programme est installé dans le répertoire “C:\Program Files\GSMSIM”.

Figure 5 : Après avoir cliqué sur la commande “NEXT”, une fenêtre de chargement du programme apparaît.

Figure 6 : En cliquant 2 fois avec le bouton gauche de la souris sur l’icône “GSMSIM”, sur l’écran vous verrez apparaître cette fenêtre. Avant de poursuivre, vous devrez déjà avoir relié le lecteur/enregistreur à l’ordinateur et avoir choisi un des ports “COM”.

Figure 7 : Si le port “COM1” est déjà occupé par un périphérique, après avoir cliqué sur “Setup”, sélectionnez le port “COM2” en cliquant sur la deuxième ligne.

Figure 8: Après avoir inséré la carte SIM dans son connecteur, cliquez sur l’icône “Read” et, en haut, vous verrez le “thermomètre”, progresser vers la droite.

Figure 9 : Le chargement de la carte SIM terminé, sur l’écran vous devez voir apparaître tous les noms et les numéros de téléphone stockés dans sa mémoire.

Figure 10: En cliquant sur “File” et puis sur “Save”, tous les noms et les numéros stockés dans la carte SIM seront mémorisés dans le répertoire “GSMSIM”.

Figure 11 : En cliquant sur “Save”, une fenêtre s’ouvre, dans laquelle vous devez donner un nom à votre fichier. Nous avons utilisé “numtel”, mais vous pouvez choisir un nom quelconque qui ne doit cependant pas dépasser 8 caractères.

Figure 12 : Pour voir à l’écran tous les noms et les numéros de téléphone déjà mémorisés dans l’ordinateur, cliquez sur “File”, puis sur “Open” et lorsque la fenêtre apparaît, cliquez sur “numtel.adn” et ensuite sur la commande “Ouvrir”.

Figure 13 : Toutes les données mémorisées apparaissent automatiquement à l’écran. A présent, vous pouvez apporter toutes les modifications que vous souhaitez, corrections, éliminations des noms ou bien en ajouter des nouveaux.

Figure 14: Pour éliminer un nom de votre rubrique, il faut d’abord le sélectionner, puis cliquer sur l’icône “Delete”. Une fenêtre de confirmation apparaît, la validation se fait en cliquant sur “OK”.

Pour lire la carte SIM
Si vous avez une carte SIM déjà programmée et si vous voulez lire tous les noms et les numéros de téléphone qu’elle contient, vous devez l’insérer dans le lecteur, et cliquer sur l’icône “Read” avec la souris.
Vous verrez immédiatement apparaître dans la fenêtre, en haut à droite, un “thermomètre” (voir figure 8) qui progresse de gauche à droite. Lorsqu’il aura terminé sa course, vous verrez apparaître le contenu de “l’annuaire”.
Bien entendu, les données qui apparaissent sur l’écran demeurent toujours sur la carte SIM car le programme ne procède qu’à leur lecture.
Au-dessus du “thermomètre”, sur la ligne “Network” apparaît le nom du réseau auquel vous êtes raccordé. Si votre opérateur est SFR, vous verrez apparaître “SFR”, si c’est Itinéris, “Itinéris” et si c’est Bouygues “Bouygues”.
A côté de “Network”, “A id:” précise combien de numéros il est possible de mémoriser dans la carte SIM et combien de caractères peuvent êtres utilisés pour chaque nom.
Si 40 x 8 apparaissent, cela signifie que la carte SIM n’accepte pas plus de 40 numéros et que les noms ne peuvent pas dépasser 8 caractères.
Si par contre 120 x 14 apparaissent, cela signifie que vous pouvez insérer, dans la carte SIM, 120 numéros de téléphone et que les noms peuvent comporter jusqu’à 14 caractères.
Sur la ligne “ICC id:” apparaît le numéro d’identification de la carte SIM qui contient également le numéro de l’opérateur et celui de la nationalité, par exemple pour la France le numéro national est le 33.
Dans les lignes qui composent le document actif, sont visualisées les noms et les numéros de téléphone contenus dans la mémoire de la carte SIM (voir figure 9).
Avant de les modifier ou d’en insérer de nouveaux, d’en effacer ou de changer leur ordre, nous vous suggérons de les enregistrer dans l’ordinateur.
De cette manière, si par erreur vous effaciez des noms ou des numéros importants, vous aurez toujours une copie des données d’origine de votre carte SIM.

Important :
Si vous avez inséré un code de blocage (code PIN) dans votre carte SIM, une fenêtre apparaîtra à l’écran dans laquelle vous devrez rentrer ce code secret.
Si vous ne rentrez pas le code secret ou si vous en rentrez un erroné, non seulement vous ne réussirez jamais à lire les noms et les numéros mémorisés dans la carte SIM, mais vous devez savoir qu’au terme du troisième essai infructueux, la carte SIM se bloque, après quoi elle est inutilisable. Pour éviter que cela ne se produise, notre programme ne vous permettra pas d’effectuer la troisième tentative.
Toutefois, si elle venait à se bloquer, pour la débloquer, il faut introduire la carte dans votre téléphone et à l’aide du clavier, entrer le numéro PUK qui est fourni avec chaque carte SIM.

Figure 15 : Pour ôter la carte SIM du téléphone, il suffit d’ouvrir le couvercle sous lequel elle est située, puis la retirer avec précaution.

Figure 16: Après avoir ouvert le couvercle du connecteur SIM présent sur l’interface, introduisez la carte SIM dans sa fente, fermez le couvercle et bloquez-le en déplaçant la petite lamelle métallique supérieure dans le sens de la flèche marquée “Lock” (fermer).

Pour mémoriser les données dans l’ordinateur
Pour mémoriser dans l’ordinateur tous les noms et les numéros de téléphone, il suffit de cliquer sur l’icône “Save” et, dans la fenêtre qui apparaît (voir figure 11), taper dans la ligne “Nom”, le nom que vous voulez attribuer au fichier, par exemple “numtel”, puis cliquer sur “Enregistrer”.
Ce fichier sera immédiatement mémorisé dans le répertoire GSMSIM avec le nom “numtel. adn”.
Il va de soi que le fichier peut être sauvegardé sur disquette également.

Pour déplacer une ligne
Lorsque la liste complète des numéros mémorisés dans la carte SIM apparaît sur le moniteur, vous pouvez facilement en modifier l’ordre.
Pour vous expliquer comment faire, nous allons donner un exemple simple avec 5 noms seulement.

001 Louis GSM
002 Anne GSM
003 Maison
004 Bureau
005 Doct. Blanc

En admettant que vous vouliez obtenir l’ordre suivant :
Louis GSM
Maison
Anne GSM
Doct. Blanc
Bureau

Vous devez sélectionner la ligne que vous souhaitez déplacer puis, en maintenant appuyé la touche gauche de la souris, la faire “glisser” à sa nouvelle position.
Supposons que nous ayons inscrit les noms dans l’ordre suivant :
001 Louis GSM
003 Maison
002 Anne GSM
005 Doct. Blanc
004 Bureau

En cliquant sur l’icône “Renum”, vous verrez changer les numéros situés sur la gauche de façon croissante. Chaque nom sera renuméroté suivant l’ordre choisi avec les déplacements.
001 Louis GSM
002 Maison
003 Anne GSM
004 Doct. Blanc
005 Bureau

Pour mémoriser cette liste dans votre carte SIM, cliquez sur l’icône “Write” et tapez “Entrée”.

Pour appeler un fichier
Prenons le cas où vous voulez récupérer les noms et les numéros de téléphone que vous avez déjà saisis et sauvegardés dans votre propre carte SIM pour les enregistrer dans la carte SIM du téléphone portable que vous venez d’offrir à votre épouse ou à votre fils.
Pour rappeler ce fichier, cliquez sur l’icône “Open” et vous verrez apparaître la fenêtre de la figure 12.
Cliquez à présent sur le texte “numtel.
adn”, puis sur “Ouvrir” et vous verrez apparaître à l’écran tous les noms et les numéros enregistrés dans le fichier.
Pour les transférer dans la carte SIM du nouveau portable, insérez la carte dans le lecteur de notre interface, puis cliquez sur l’icône “Write”.
Dans la fenêtre située en haut, vous voyez le “thermomètre” qui se déplace de la gauche vers la droite (voir figure 13). Lorsqu’il aura terminé sa course, vous retrouverez, dans la nouvelle carte SIM, tous les numéros qu’elle peut contenir.

Mise à jour du fichier
Le programme prévoit la possibilité de fusionner deux ou plusieurs fichiers ou de mettre à jour un document nouveau ou déjà existant, simplement en cliquant sur l’icône “Open”.
En fait, en cliquant sur cette icône lorsqu’un “annuaire” est déjà à l’écran, une fenêtre apparaît dans laquelle vous pouvez choisir si vous désirez fusionner le document que vous souhaitez ouvrir avec celui affiché ou bien si vous voulez ouvrir ce document comme document autonome (répondez à la demande en cliquant sur “no”).
Dans le premier cas, les paramètres contenus dans le document que vous ouvrez seront visualisés à la suite de ceux déjà existants dans le document ouvert. Dans le second cas, le document affiché à l’écran sera fermé avant que l’autre ne s’ouvre.

Pour effacer un nom
Si vous voulez éliminer un nom de votre “annuaire”, sélectionnez la ligne à supprimer (cette ligne sera mise en évidence avec une autre couleur), puis déplacez le curseur sur la commande “Delete”, dont l’icône représente une corbeille, et cliquez. Toutefois, avant que la ligne soit définitivement effacée, il apparaît le message, visible sur la figure 14, où il est demandé de confirmer l’élimination des paramètres en cliquant sur “OK”.

Pour insérer des nouveaux noms
Pour insérer de nouveaux noms et leurs numéros de téléphone, vous devez cliquer sur l’icône “NewR”. Cette action fait apparaître la fenêtre visible à la figure 17, complétée d’un tableau qui reproduit tous les caractères pouvant êtres utilisés.
Pour saisir les noms et les numéros, utilisez le clavier de l’ordinateur.
Dans la ligne “Alpha identifier”, vous pouvez écrire jusqu’à 15 caractères maximum.
Néanmoins, rappelez-vous ce qui a été dit plus haut concernant le nombre maximal de caractères que votre carte SIM peut accepter. Si vous dépassez le nombre maximal, gardez à l’esprit que tous les caractères ne seront pas mémorisés.
Après avoir écrit dans la première ligne le nom, déplacez le curseur sur la seconde ligne “Dialling Number” dans laquelle apparaît +33 et écrivez le numéro de téléphone.
Les deux lignes remplies, cliquez sur “Update” et le nouveau nom avec son numéro de téléphone apparaîtra dans le document actif.

Note: Vous pouvez choisir de laisser ou d’éliminer le numéro +33. Si vous le conservez, celui-ci remplace le 0 du préfixe.
Ainsi, si vous deviez rentrer le numéro 0442823030, vous ne taperez derrière le “+33” que “442823030” pour obtenir “+33442823030” sans espace.

En laissant inscrit le numéro +33, vous pourrez téléphoner à partir de l’extérieur du territoire vers la France, si vous l’enlevez, vous ne pourrez plus le faire.
Si, pendant la phase d’écriture du nom ou du numéro, vous avez commis une erreur, pour la corriger, il suffit de déplacer le curseur sur la ligne et de cliquer rapidement 2 fois. Sur le moniteur, vous verrez apparaître la fenêtre de la figure 17, dans laquelle vous pourrez effectuer toutes les corrections désirées.
La correction terminée, vous devrez de nouveau cliquer sur “Update” pour insérer la ligne correcte sous la rubrique, après quoi, il faut cliquer sur “Write” pour écrire dans la carte SIM.

Figure 17 : Pour insérer de nouveaux noms dans votre “annuaire”, cliquez sur l’icône “NewR” et, sur l’écran, vous verrez apparaître tous les caractères et les symboles qui peuvent être utilisés. Pour entrer les noms et les numéros de téléphone, vous pouvez, soit utiliser le clavier, soit cliquer avec la souris sur le caractère désiré.

Par ordre alphabétique ou par préfixe
Si vous cliquez sur la ligne “Alpha identifier”, lorsque la rubrique apparaît, tous les noms seront automatiquement placés par ordre alphabétique, alternativement en ordre croissant et décroissant.
Si au lieu de cela vous cliquez sur la ligne “Dialling Number”, tous les noms seront automatiquement placés par ordre de préfixe, alternativement croissant et décroissant.

Contrôle sur les fonctions
Si vous faites une fausse manipulation, celle-ci sera signalée sur l’écran. Même lorsque vous voudrez effacer des lignes de votre “annuaire”, l’ordinateur vous demandera une confirmation.
En cliquant sur “OK” l’élimination sera effectuée, en cliquant sur “Annuler” l’opération sera annulée.
Si vous n’avez pas introduit la carte SIM de façon correcte dans son lecteur ou si vous ne l’avez pas bloquée, le texte suivant apparaît sur l’écran : “SIM card not present” (voir figure 18).
Si le câble qui relie l’interface à l’ordinateur a un fil coupé ou inversé, le message suivant apparaît sur l’écran: “Can’t find the Card Reader” (Lecteur de carte introuvable) (voir figure 19).

Figure 18: Si vous n’avez pas introduit la carte SIM dans l’interface, ce message apparaît.

Figure 19: Si vous n’avez pas relié l’interface à l’ordinateur, ce message apparaît.

Figure 20 : Si votre carte SIM est protégée par un code PIN, ce message apparaît.

Figure 21 : Avant d’écrire dans la carte SIM, une confirmation est demandée.

Pour sortir du programme
Pour sortir du programme GSMSIM, il suffit de positionner le curseur sur l’inscription “Exit” dans le menu “File” ou bien de cliquer dans la case de fermeture du programme.
Après vous avoir expliqué comment vous servir du programme GSMSIM, passons à présent à la description du schéma électrique de l’interface.

Schéma électrique
Comme vous pouvez le voir sur la figure 22, ce circuit est très simple car, pour le réaliser, il suffit de trois circuits intégrés plus un régulateur de tension.
Le circuit intégré IC1 est un AD232, qui peut être remplacé par un MAX232. Sa fonction est de convertir les niveaux logiques TTL en niveaux logiques RS232 et vice-versa. Grâce à ce circuit intégré, il est possible de communiquer soit en émission, soit en réception avec le port série de l’ordinateur.
Dans le tableau qui suit, nous avons reporté les valeurs de tension relatives aux niveaux logiques TTL et RS232, de manière à ce que vous puissiez comprendre plus facilement le travail que peut faire ce circuit intégré.


IC1 est alimenté par la broche 16 avec une tension stabilisée de 5 volts mais, grâce à un convertisseur interne, on obtient de façon toute à fait automatique, les tensions de +10 volts et –10 volts qui servent pour dialoguer, avec les bons niveaux nécessaires, avec le port série de l’ordinateur.
De ce fait, si nous appliquons un niveau logique 0 (donc 0 volt) sur la broche d’entrée 10, nous retrouverons une tension de +10 volts sur la broche de sortie 7. Si, par contre, nous appliquons un niveau logique 1 sur la broche 10 (donc +5 volts), nous retrouvons une tension de –10 volts sur la broche 7 de sortie.
Il en est de même pour les deux autres portes contenues dans ce circuit intégré.
Lorsque sur les deux broches 13 et 8 nous avons une tension de +10 volts, sur les broches de sortie respectives, nous avons un niveau logique 0 (donc 0 volt) et lorsque nous avons -10 volts sur les broches 13 et 8, en sortie nous obtenons un niveau logique 1 (donc une tension de +5 volts).
Le circuit intégré IC3 est un CMOS CD4069, équivalent au MC14069, qui contient 6 inverseurs.
L’inverseur IC3/C est utilisé comme oscillateur à quartz de référence, pour générer une fréquence d’horloge de 3,5495 MHz.
Cette fréquence d’horloge, après avoir été appliquée aux deux inverseurs IC3/D et IC3/E, qui font office de séparateurs, est envoyée à la broche 3 du connecteur SIM, qui correspond à la broche “CK”.
L’inverseur IC3/B prélève l’impulsion de reset de la broche 12 du MAX232 et l’applique sur la broche 2 du connecteur SIM, qui correspond à la broche “RESET”.
L’inverseur IC3/A nous sert pour dialoguer avec l’ordinateur par l’intermédiaire d’un seul fil, comme vous pouvez le voir sur la figure 22, il va à la broche 7 “DATA” du connecteur SIM.
L’inverseur IC3/F est utilisé pour faire clignoter la diode LED DL2 “DATA” de couleur jaune durant le transfert des données.
Une fois que la carte SIM a été introduite dans son connecteur, avant de lire des données, ou d’en écrire, l’ordinateur contrôle, par l’intermédiaire du microcontrôleur IC2, que le montage ne comporte pas d’erreurs, que la carte SIM soit effectivement bien à sa place dans le lecteur, que son couvercle soit bien refermé, que le câble série ne soit pas coupé, etc.
Si ce microcontrôleur détecte une anomalie, il n’autorise pas l’ordinateur à dialoguer avec l’inter face, afin d’éviter que la carte SIM ne soit endommagée.
La diode LED DL1 “BUSY” de couleur verte, connectée sur la broche 6 de IC2, indique lorsque l’interface est activée pour dialoguer avec la carte SIM.
Pour alimenter tous les circuits intégrés présents sur cette interface, il faut une tension stabilisée de 5 volts que nous prélevons du circuit IC4.

Figure 22 : Schéma électrique de l’interface lecteur/enregistreur qui, une fois reliée à un ordinateur tournant sous Windows 3.1-95 ou 98, vous permet d’écrire, de lire, de mettre à jour, d’éliminer et de mémoriser de nouveaux correspondants dans une carte SIM pour téléphones portables.

Figure 23: Photo du circuit imprimé avec tous les composants en place. Dans le connecteur femelle, situé en haut, sera introduite la prise mâle du câble qui sert à relier l’interface au port série de l’ordinateur.

Figure 24 : Schéma d’implantation des composants et brochage des circuits intégrés vus de dessus, du transistor BC547 et du régulateur MC78L05 vus de dessous.
Note : le circuit intégré référencé EP1446 est un microcontrôleur PIC12C508 programmé spécialement pour cet appareil.


Liste des composants
R1 = 47 kΩ
R2 = 10 kΩ
R3 = 220 Ω
R4 = 220 Ω
R5 = 10 kΩ
R6 = 22 kΩ
R7 = 4,7 MΩ
R8 = 220 Ω
C1 = 470 nF polyester
C2 = 1 μF électrolytique
C3 = 1 μF électrolytique
C4 = 1 μF électrolytique
C5 = 1 μF électrolytique
C6 = 100 nF polyester
C7 = 27 pF céramique
C8 = 27 pF céramique
C9 = 100 nF polyester
C10 = 470 μF électrolytique
C11 = 10 μF électrolytique
XTAL = Quartz 3,579 MHz
DS1 = Diode 1N4150
RS1 = Redresseur 100 V 1 A
DL1-DL3 = Diodes LED
TR1-TR2 = Transistors NPN BC547
IC1 = Intégré MAX232
IC2 = PIC 12C508 programmé
IC3 = CMOS 4069
IC4 = Régulateur MC78L05
T1 = Transform. 3 W (T003.02) sec. 0-8-12 V 0,2 A
S1 = Interrupteur
CONN.1 = Prise 9 broches
CONN.2 = Connecteur pour SIM-CARD
Toutes les résistances sont des 1/4W à 5 %.


Réalisation pratique
Sur le circuit imprimé, vous devez monter le peu de composants visibles sur la figure 24.
Pour commencer, insérer les trois supports pour les circuits intégrés, puis sur la partie basse du circuit imprimé, insérez le connecteur de la carte SIM et soudez ses broches sur les pistes en cuivre en prenant soin de ne pas provoquer de courts-circuits par un excès de soudure.
Après ces composants, vous pouvez insérer les quelques résistances et la diode DS1 en orientant sa bague vers le quartz.
Poursuivez le montage par la mise en place des deux condensateurs céramiques C7 et C8, puis par les condensateurs polyester C1, C6, C9 et tous les condensateurs électrolytiques en veillant bien à leur polarité.
A présent, montez le quartz en position horizontale, à la droite du circuit intégré IC3, et fixez-le au circuit imprimé par un point de soudure.
Insérez ensuite le pont redresseur RS1 dans la position requise, sa patte “+” en bas à droite (voir figure 24).
Sous ce pont redresseur, insérez le régulateur IC4, en prenant soin de tourner le côté plat de son boîtier vers la droite.
Lorsque vous insérerez les deux transistors TR1 et TR2, orientez le côté plat de leur boîtier vers la gauche.
Le corps de ces semi-conducteurs est placé à une distance du circuit imprimé d’environ 5 à 6 millimètres.
Sur la partie haute du circuit imprimé, il faut mettre en place le bornier à vis à deux plots afin de pouvoir appliquer la tension du secteur 220 volts. Ceci fait, placez le transformateur d’alimentation T1.
Pour connecter les diodes LED et l’interrupteur S1 au circuit imprimé, il faut insérer et souder des picots sur le circuit imprimé.
Après avoir terminé le montage, il ne vous reste plus qu’à insérer, dans leur support respectif, les trois circuits intégrés, en orientant leur repère-détrompeur vers la droite.

Figure 25: Le circuit imprimé entièrement câblé est installé dans un boîtier plastique.
Ce dernier dispose d’une face avant percée et sérigraphié. De la face avant de ce boîtier, sort le connecteur équipé d’un couvercle permettant d’introduire la carte SIM (voir figure 1).


Figure 26 : Des neuf broches présentes sur le connecteur femelle de sortie, seules les broches 2, 3, 4, 5 et 7 sont utilisées. Nous les avons repérées par de la couleur jaune sur le dessin.

Figure 27: Si, sur votre ordinateur, vous disposez d’un port série équipé d’une prise à 25 broches, et comme le brochage pour les signaux RXD, TXD, DTR, GND et RTS n’est pas compatible avec celui d’un connecteur 9 broches, nous vous conseillons d’utiliser un adaptateur DB25/DB9.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...