Parlons de la HRPT 2ème partie

Les efforts qui ont été déployés pour vous offrir cette découverte de la réception des images haute résolution sont largement récompensés. Donc, continuons !





Visualiser les images en noir et blanc

Pour visualiser sur le moniteur une des images venant d’être démultiplexée, déplacez la barre rouge sur la ligne du menu principal :

“View Image from Hard-Disk” et appuyez sur “Enter”.

Lorsque, sur l’écran, apparaît la fenêtre de la figure 38 ("Parlons de la HRPT 1ère partie"), déplacez la barre rouge sur la ligne :

“Display GrayScale (.RAW)” et appuyez sur “Enter”.

Dans une fenêtre apparaîtra la liste des fichiers disponibles, (voir figure 39, "Parlons de la HRPT 1ère partie"), la RAW de base et les noms des fichiers déjà démultiplexés, qui sont suivis des lettres A, B, C, D et E, comme ci-dessous :

 HRPT000A.RAW 4653056 = 1e bande

HRPT000_.RAW 23265280 = fichier de base

HRPT000B.RAW 4653056 = 2e bande

HRPT000C.RAW 4653056 = 3e bande

HRPT000D.RAW 4653056 = 4e bande

HRPT000E.RAW 4653056 = 5e bande


Ainsi que les deux derniers fichiers suivis des lettres V et N :

H R P T 0 0 0 V . R A W

4653056

H R P T 0 0 0 N . R A W

4653056


Ils contiennent les images que le programme crée automatiquement pour mettre en évidence, par l’intermédiaire des couleurs RVB (rouge, vert, bleu), la végétation, la pollution, le brouillard, les courants marins, etc.

Les images A, B, C, D et E (voir figure 40, "Parlons de la HRPT 1ère partie") et même les V et N, ont un contraste différent et une luminosité différente, car chacune est capturée avec un radiomètre particulier, sensible à une étroite bande spectrale.

Ayez à l’esprit, que le contraste d’une image capturée en été est totalement différent d’une image capturée en hiver et, évidemment, le contraste d’une image capturée vers le milieu de la journée sera totalement différent de celui d’une image capturée tard dans la soirée.

Pour le fichier HRPT000_.RAW, les images qui se prêtent le mieux à la visualisation, sont celles des bandes A, B et N (voir figures 39, "Parlons de la HRPT 1ère partie").

Si vous décidez d’ouvrir la bande B, déplacez la barre rouge sur la ligne :

“HRPT000B.RAW” puis appuyez sur “Enter”.

Vous verrez immédiatement sur l’écran, l’image de l’Europe (voir figure 41a, "Parlons de la HRPT 1ère partie").

A présent, essayez d’appuyer les touches de fonction F1, F2, F3, F4, F5, F6, F7 et F8, qui, comme vous le noterez, modifient automatiquement le contraste et la luminosité. Pour l’image choisie, la B, les meilleurs résultats s’obtiendront avec les touches de fonction F1 et F2.



Zoom sur une image

Les valeurs de contraste et de luminosité choisies avec les touches de fonction de F1 à F8, vous permettent difficilement d’obtenir des images parfaites.

Ainsi, ces paramètres seront toujours corrigés manuellement, mais avant cela, il faut sélectionner une zone de l’image complète.

Pour agrandir la zone de l’image qui nous intéresse, appuyez sur la touche “+”, puis centrez l’image sur l’écran en appuyant sur les touches “flèche”. Si, par exemple, vous êtes intéressé par la Sardaigne, appuyez plusieurs fois la touche “+”, jusqu’à ce que vous voyiez cette île couvrir la totalité de l’écran (voir figure 42), sans perte de définition.

Par curiosité, sachez, que 1 pixel de cette image correspond à environ 1 kilomètre carré.



Note : Pour ramener une image agrandie à ses dimensions originales, il suffit d’appuyer sur la touche “–” (on s’en serait douté !).



Une fois l’image centrée sur l’écran, appuyez de nouveau les touches de fonction F1 ou F2 et vous verrez apparaître en haut à gauche, une fenêtre contenant le diagramme de la luminosité et du contraste (voir figure 43).



Figure 42 : N’importe quelle zone géographique peut être agrandie à son maximum, sans perdre de définition. Comme on peut le voir sur la photo, cette image de la Sardaigne, prélevée de l’un des fichiers enregistrés sur le CD, pourrait être agrandie et sa définition serait encore optimale. Cette image est un agrandissement de la figure 41a ("Parlons de la HRPT 1ère partie").



Figure 43 : Après avoir appuyé les touches de F1 à F8, pour trouver la combinaison qui vous permet d’avoir un réglage du contraste et une luminosité acceptables, vous pouvez encore corriger ces valeurs manuellement, en tenant appuyée une des deux touches shift et en appuyant simultanément une des quatre touches “flèche” (lire le texte). La bande qui apparaît en haut, disparaît en appuyant une des touches “flèche” sans le shift.



Modifier une image

Pour rendre exploitable une image, il est souvent nécessaire de modifier ses paramètres :



Pour modifier la luminosité

Lorsqu’apparaît la fenêtre avec l’histogramme visible sur la figure 43 (en haut, à droite), si vous voulez changer la luminosité, tenez appuyée la touche “shift” (majuscule) placée du côté gauche du clavier, puis appuyez les quatre touches avec les flèches haut, bas et gauche, droite.

Pour faire disparaître cette fenêtre de l’écran, il faut abandonner la touche “shift” et appuyer une touche “flèche” quelconque.



Pour modifier le contraste

Si vous voulez modifier le contraste, tenez appuyée la touche “shift” placée sur le côté droit du clavier, puis appuyez les quatre touches avec les flèches haut, bas et gauche, droite.

Pour faire disparaître cette fenêtre de l’écran, relâchez la touche “shift” et appuyez sur une touche “flèche” quelconque.



Mémoriser et revoir une image

Après avoir agrandi une image et en avoir dosé la luminosité et le contraste, si vous voulez la mémoriser, il faut appuyer sur les deux touches :

“CTRL” et “J”.

Durant la phase de mémorisation, apparaît, en haut, le “thermomètre” visible à la figure 44.



Note : En appuyant sur les touches “CTRL” + “J”, l’image qui apparaît sur le moniteur est mémorisée au format “.JPG” dans le répertoire “C:\HRPTdemo\JPG” avec un numéro ascendant.



Pour revoir cette image, il convient de l’ouvrir avec un éditeur d’images en mesure de lire du “.JPG”.

Avec ce même éditeur d’images, vous pourrez ultérieurement, agrandir, coloriser et même modifier à nouveau la luminosité et le contraste de n’importe quelle image.

D’une seule image, vous pouvez en obtenir plusieurs, en faisant des zooms de diverses zones, comme sur les figures 41a, 41b et 42 par exemple.

Sachez que les images les plus détaillées sont celles des satellites dont l’orbite passe au-dessus de votre verticale.

Si un satellite passe, par exemple, sur la Russie ou bien sur le Portugal, vous obtiendrez également de très belles images, mais moins détaillées.



Figure 44 : Avant de mémoriser une quelconque image, il convient de la corriger, en luminosité et en contraste. En appuyant les touches “CTRL + J”, l’image est sauvegardée dans le répertoire “C:\HRPTdemo\JPG”.



Figure 45 : Dans le fichier “HRPT004_.RAW” et parmi les images “.GIF”, vous trouverez la totalité de la région des Balkans, avec ses îles, que vous pourrez agrandir de 5 à 6 fois.



Cinq autres fichiers à démultiplexer

Initialement, nous vous avons fait charger et démultiplexer le seul fichier “HRPT000_.RAW”, mais sachez que sur le CD, il y a 5 autres fichiers “.RAW” que vous pouvez transférer sur votre disque dur s’il dispose de suffisamment d’espace libre.

En fait, comme vous l’aurez noté, le fichier “HRPT000_RAW” occupe aux environs de 23 mégaoctets et, si à ceux-ci s’ajoutent tous les autres fichiers “_.RAW” ainsi que leurs fichiers A, B, C, D, E, V et N respectifs, nous arrivons facilement à un total de 30 mégaoctets.

Si sur votre disque dur vous avez peu de mémoire, nous vous conseillons d’effacer (en utilisant les fonctions Explorer ou file manager), le fichier HRPT000_.RAW, de façon à récupérer 22 ou 23 mégaoctets.

En fait, même en effaçant le fichier “HRPT000_.RAW”, les fichiers déjà démultiplexés A, B, C, D, E, V et N demeurent toujours disponibles sur le disque dur.



Charger les autres fichiers RAW

Les autres fichiers “.RAW” présents sur le CD sont nommés :

HRPT001_.RAW - Italie orbite descendante

HRPT002_.RAW - Italie orbite ascendante

HRPT003_.RAW - France orbite ascendante

HRPT004_.RAW - Grèce orbite ascendante

HRPT005_.RAW - Turquie orbite descendante


Pour les enregistrer sur votre disque dur, il suffit d’insérer le CD dans le lecteur.

Si l’autorun est validé, après quelques instants, apparaît la fenêtre de la figure 3 ("Parlons de la HRPT 1ère partie") :

HRPT demo files (Required)   22802 k

other RAW files 199380 k

other IMAGE files 14260 k


Avec la souris, déplacez le curseur à la hauteur du premier carré, correspondant à l’inscription “HRPT demo files” et cliquez de manière à “décocher” la case de sélection.

Déplacez-vous ensuite sur la seconde case, correspondant à l’inscription “Other RAW files” et cliquez pour cocher (voir figure 46).

Cette opération terminée, cliquez sur “Next” avec la souris.

Le programme d’installation vous demandera si vous voulez poursuivre, alors, cliquez de nouveau sur “Next”.

A ce point, débute l’installation et, lorsqu’elle est terminée, cliquez sur “Finish” (voir figure 6, "Parlons de la HRPT 1ère partie").

Ayez présent à l’esprit, que pour charger tous ces fichiers, il pourrait être nécessaire, particulièrement si l’ordinateur est très lent, d’attendre un bon moment (jusqu’à 20 minutes sur les modèles anciens).

Si la fenêtre de la figure 47 devait apparaître, dans laquelle, est expliqué que le programme requiert l’ajout de 13120 koctets supplémentaires (ce chiffre est seulement un exemple), cela signifie que vous n’avez pas assez de mémoire.

De ce fait, cliquez sur “Abort” pour pouvoir sortir du programme d’installation.

En admettant que vous ayez réussi à charger les 5 fichiers contenant l’extension “.RAW”, vous devez les démultiplexer comme nous vous l’avons déjà expliqué pour le fichier “HRPT000_.RAW”.



Figure 46 : Pour charger les autres fichiers “.RAW” présents sur le CD, cocher la case de la deuxième ligne “other RAW files”.



Figure 47 : Si, sur le disque dur, vous n’avez pas assez de place, cela vous sera signalé.



Démultiplexer les nouveaux fichiers RAW

Dans le menu principal (voir figure 33, "Parlons de la HRPT 1ère partie"), déplacez la barre rouge sur la ligne “Split/Rotate” et appuyez sur “Enter”.

Dans la fenêtre qui apparaît, vous devez choisir si vous démultiplexez les images avec une orbite ascendante ou avec une orbite descendante.

Les images que nous vous fournissons ont les orbites suivantes :

HRPT001_.RAW - Italie orbite descendante

HRPT002_.RAW - Italie orbite ascendante

HRPT003_.RAW - France orbite ascendante

HRPT004_.RAW - Grèce orbite ascendante

HRPT005_.RAW - Turquie orbite descendante


Si vous vous trompez dans la sélection de l’orbite, vous ne devez pas vous inquiéter, car il suffit de répéter l’opération de démultiplexage en choisissant l’orbite opposée et toutes les images inversées seront effacées et remplacées par les images convenables.

Pour démultiplexer le fichier “HRPT001”, qui a une orbite descendante, déplacez la barre rouge sur la ligne :

“Split 5ch 8b DESCENDING orbit” puis appuyez sur “Enter”.

Pour les fichiers “HRPT002”, “HRPT003” et “HRPT004”, qui ont une orbite ascendante, déplacez la barre rouge sur la ligne :

“Split 5ch 8b ASCENDENDIG orbit” puis appuyez sur “Enter”.

Lorsque vous traiterez le fichier “HRPT005”, qui a une orbite descendante, déplacez de nouveau la barre rouge sur la ligne :

“Split 5ch 8b DESCENDING orbit” puis appuyez sur “Enter”.

Lorsque la fenêtre de la figure 36 ("Parlons de la HRPT 1ère partie") apparaît, vous pourrez choisir de démultiplexer tous les canaux ou bien seulement quelques-uns.

Pour les démultiplexer tous, laissez la barre rouge sur la ligne :

“OK ! Go to SPLIT file” et appuyez sur “Enter”.



Note : Dans la fenêtre de la figure 36 ("Parlons de la HRPT 1ère partie"), apparaissent les 7 canaux suivis des lettres A, B, C, D, E, V et N et, pour chacun de ceux-ci, vous trouverez sur le côté gauche, un “X” que vous pourrez insérer ou ôter en déplaçant la barre rouge sur la ligne qui vous intéresse et en appuyant sur “Enter”.



Si, par exemple, vous n’avez aucun intérêt pour les images des canaux E, V et N, déplacez la barre rouge respectivement sur les lignes E, V puis N et appuyez sur “Enter” de manière à faire disparaître le signe “X”.

Si, dans votre ordinateur, vous avez suffisamment d’espace, il convient de démultiplexer toutes les images. Vous pouvez ainsi décider, après les avoir visualisées, celles que vous souhaitez effacer.

A droite de chaque fichier “.RAW” à démultiplexer, est toujours reporté l’espace occupé en octets :

HRPT000_.RAW 23265280

HRPT001_.RAW 36526080

HRPT002_.RAW 46643200

HRPT003_.RAW 45404160

HRPT004_.RAW 42321920

HRPT005_.RAW 33269760


Comme le fichier “HRPT000_.RAW” a déjà été démultiplexé, déplacez la barre rouge sur la ligne comportant le texte “HRPT001” et appuyez sur “Enter” pour le démultiplexer.

Après avoir démultiplexé le fichier “HRPT001”, démultiplexez aussi les fichiers restants “HRPT002”, “HRPT003”, “HRPT004” et “HRPT005”.

Comme vous pouvez le noter, pour chaque fichier “_.RAW” qui est démultiplexé, on obtient 7 autres fichiers, dénommés A, B, C, D, E, V et N. Ainsi, pour “HRPT001_.RAW”, vous aurez :

HRPT001A.RAW = 1e bande

HRPT001_.RAW = fichier de base

HRPT001B.RAW = 2e bande

HRPT001C.RAW = 3e bande

HRPT001D.RAW = 4e bande

HRPT001E.RAW = 5e bande

HRPT001V.RAW

HRPT001N.RAW


Durant le démultiplexage, seules apparaîtront sur le moniteur les 5 bandes A, B, C, D et E et pas celles nommées V et N que vous pourrez voir par la suite à l’aide de la commande “View Images” qui se trouve dans le menu principal (voir figure 10, "Parlons de la HRPT 1ère partie").

Ne soyez pas étonné si dans quelques fichiers “_.RAW” n’apparaissent que 3 ou 4 bandes, parce que même les satellites, comme n’importe quels appareils électroniques, sont aussi sujets à des pannes.

Lorsqu’un radiomètre est en panne, les bandes manquantes apparaissent toutes noires et en fait, dans deux fichiers “HRPT003_.RAW” et “HRPT004_.RAW” vous ne trouverez pas les bandes des bandes spectrales D et E des infrarouges, car lorsque nous les avons captées, leurs deux radiomètres étaient en panne.

Du fait que les fichiers de base “_.RAW” occupent beaucoup d’espace, après les avoir démultiplexés de manière à obtenir les fichiers A, B, C, D, E, V et N, il vous convient de les effacer de votre disque dur.

HRPT000_.RAW

HRPT001_.RAW

HRPT002_.RAW

HRPT003_.RAW

HRPT004_.RAW

HRPT005_.RAW


Ces fichiers étant toujours disponibles sur le CD, vous pourrez de nouveau les installer par la suite.



Coloriser les images en RVB

Les images des 5 canaux A, B, C, D et E plus celles des 2 canaux V et N générées par le programme, peuvent êtres colorisées en RVB.

Nous voulons immédiatement préciser que les couleurs RVB vous satisferont difficilement, car nos yeux sont habitués à voir des cartes illustrées avec de belles couleurs pastel et non des grandes cartes toutes rouges ou même bleues ou jaunes.

Ces couleurs si fortes, sont nécessaires à la recherche scientifique, dans la mesure où elles fournissent de précieuses informations, comme par exemple, isoler les pollutions aux deltas des fleuves, les courants marins, les terrains argileux, ceux recouverts de forêts, etc.

Comme nous l’avons déjà précisé, les 5 images que vous voyez sur le moniteur, ne sont pas prises avec un télescope, mais avec des radiomètres dont chacun d’eux est sensible à un spectre particulier de fréquence.

11 500  -  12 500  nanomètres  (infrarouge)

10 300 - 11 300 nanomètres (infrarouge)

3 550 - 3 950 nanomètres (infrarouge)

720 - 1 100 nanomètres (visible)

580 - 680 nanomètres (visible)


Les scientifiques savent qu’un terrain inculte émet un spectre de fréquences différent de celui d’un terrain cultivé et qu’une mer propre émet un spectre de fréquences différent de celui d’une mer polluée. De ces variations de couleur, ils recueillent de précieuses informations sur la santé de notre planète.

En sélectionnant 3 canaux pris avec un radiomètre différent et en colorisant chacun d’eux avec une couleur RVB différente, vous obtiendrez une nouvelle et unique image dans laquelle les couleurs mettront en évidence des zones déterminées et particulières, que vous ne pourriez pas voir dans une image en noir et blanc.

Pour coloriser les images déjà démultiplexées, lorsque sur l’écran apparaît la fenêtre de la figure 10 ("Parlons de la HRPT 1ère partie"), déplacez le curseur sur la ligne “View Images from HardDisk” puis appuyez sur “Enter”.

Lorsqu’apparaît la fenêtre de la figure 51, déplacez la barre rouge sur la ligne : “Build RGB Color Image (.RAW)” et appuyez sur “Enter”.

Dans la fenêtre qui apparaît (voir figure 52) vous pouvez choisir :

“LOAD image as positive +”

“LOAD image as négative –”

“DON’T load image for this color”


En sélectionnant une des deux premières lignes, vous pourrez faire apparaître une image en positif ou en négatif (à ce propos, nous vous conseillons de faire quelques essais avec les images en négatif), en sélectionnant la troisième ligne, vous pourrez exclure une couleur de l’image finale.

Admettons que vous vouliez faire apparaître les trois images en positif, déplacez la barre rouge sur la première ligne, puis appuyez sur “Enter”.

On ouvre ainsi la fenêtre de la figure 53, dans laquelle vous devez choisir quelle image coloriser.

HRPR000A.Raw

HRPR000B.Raw

HRPR000C.Raw

HRPR000D.Raw

HRPR000E.Raw

HRPR000V.Raw

HRPR000N.Raw


etc.

Déplacez ainsi la barre rouge sur l’image que vous voulez coloriser en bleu et, en admettant que ce soit la D, appuyez sur “Enter”.

Dans la fenêtre de la figure 54, apparaîtra :

BLU -----> C:\HRPT\RAW\HRPR000D.RAW POS

GREEN --->


Appuyez de nouveau sur “Enter” et choisissez l’image que vous voulez coloriser en vert. En admettant que ce soit l’image A, déplacez la barre rouge sur cette ligne et appuyez sur “Enter”.

Dans la fenêtre de la figure 55, apparaîtra :

BLU -------> C:\HRPT\RAW\HRPR000D.RAW POS

GREEN -----> C:\HRPT\RAW\HRPT000A.RAW POS

RED ------->


Appuyez de nouveau sur “Enter” pour choisir la troisième image qui sera colorisée en rouge. En admettant que ce soit la B, déplacez la barre rouge sur cette ligne et appuyez sur “Enter”.

Dans la figure 56, apparaîtra :

BLU -------> C:\HRPT\RAW\HRPR000D.RAW POS

GREEN -----> C:\HRPT\RAW\HRPT000A.RAW POS

RED -------> C:\HRPT\RAW\HRPT000B.RAW POS


Cette opération terminée, en appuyant sur une touche quelconque, sur l’écran apparaîtra une image agrandie, peu définie et aux couleurs très contrastées.

Comme première opération, nous conseillons d’appuyer les touches de fonction de F1 à F8 de manière à trouver une image dans laquelle on puisse distinguer quelque chose.

Ensuite, déplacez-vous avec les flèches haut, bas et droite, gauche afin de centrer, sur le moniteur, la zone qui vous intéresse.

En appuyant les touches de F1 à F8, vous verrez apparaître sur l’écran, trois fenêtres rectangulaires (voir figure 59) à l’intérieur desquelles se trouvent des histogrammes en forme de S pour les couleurs bleu, verte et rouge.

Ces fenêtres servent à doser l’intensité des couleurs et à modifier contraste et luminosité. Comme initialement la fenêtre sélectionnée est celle de la couleur bleue, pour passer aux couleurs verte et rouge, il suffit d’appuyer sur la touche de tabulation.

Vous noterez immédiatement la fenêtre que vous avez sélectionnée, car sa couleur se trouve ravivée.



Figure 48 : En superposant les images des fichiers A, B, C, D, E, V et N comme nous l’avons expliqué dans le chapitre “Coloriser les images en RVB”, vous pourrez mettre en évidence les courants marins, les pollutions, la différence de température entre deux zones, etc.



Figure 49 : Une image de la Sicile que nous avons colorisée à l’aide d’un éditeur d’images.



Figure 50 : Une image du détroit de Gibraltar que, par la suite, vous pourrez agrandir.



Figure 51 : Pour coloriser une image en RVB, déplacez le curseur sur cette ligne et, pour poursuivre, appuyez sur “Enter”.



Figure 52 : Dans cette fenêtre, vous pouvez choisir si les images à mélanger doivent être en positif ou en négatif.



Figure 53 : En appuyant sur “Enter”, il apparaîtra cette fenêtre qui vous permettra de choisir quelle image vous voulez coloriser en bleu.



Figure 54 : Après avoir choisi l’image du bleu, retournez à la fenêtre de la figure 53, pour choisir l’image à coloriser en vert.



Figure 55 : L’image à coloriser en vert choisie, vous retournerez à la fenêtre de la figure 53, pour choisir la troisième image à coloriser en rouge.



Figure 56 : Les trois images à coloriser en bleu, vert et rouge choisies, il suffit d’appuyer une touche pour voir une seule image.



Figure 57 : Au lieu d’utiliser 3 couleurs, vous pouvez en utiliser seulement 2, en déplaçant le curseur sur la ligne “DON’T load image for this color” (NE PAS charger d’image pour cette couleur).



Figure 58 : Pour charger toutes les images présentes dans le CD-ROM, cochez la case de la troisième ligne “Other IMAGE files”.



DON’T LOAD image for this color

Si, lorsqu’apparaît la fenêtre de la figure 52, vous positionnez la barre rouge sur la troisième ligne, vous pourrez exclure une couleur de l’image finale, donc, vous pourrez coloriser les images en utilisant 2 couleurs au lieu de 3.

Supposons que vous vouliez exclure la couleur verte de l’image finale.

Commencez par porter la barre rouge sur la ligne “LOAD image as positive +” et appuyez sur “Enter” pour choisir l’image que vous voulez coloriser en bleu (voir figure 53).

HRPR000A.Raw

HRPR000B.Raw

HRPR000C.Raw

HRPR000D.Raw

HRPR000E.Raw

HRPR000V.Raw

HRPR000N.Raw


etc.

Admettons choisir l’image C. Portez le curseur sur cette ligne et appuyez sur “Enter” et, dans la fenêtre de la figure 54, apparaîtra :

BLU -------> C:\HRPT\RAW\HRPR000C.RAW POS

GREEN ----->


A présent, déplacez le curseur sur la ligne “DON’T load image for this color” et appuyez de nouveau sur “Enter”.

De cette manière, vous ne fournissez aucun canal pour la couleur verte et en fait, dans la fenêtre de la figure 57, vous verrez apparaître :

BLU -----> C:\HRPT\RAW\HRPR000C.RAW POS

GREEN ---> No image …

RED ----->


Avant de choisir le canal à coloriser en rouge, déplacez la barre rouge sur une des lignes :

“LOAD image as positive +”

“LOAD image as négative –”


et appuyez sur “Enter”.

Dans la fenêtre de la figure 53, choisissez le canal pour le rouge et, en admettant que ce soit le B, déplacez la barre rouge sur cette ligne et appuyez sur “Enter”. Sur l’écran, vous verrez apparaître :

BLU -------> C:\HRPT\RAW\HRPR000C.RAW POS

GREEN -----> No image …

RED -------> C:\HRPT\RAW\HRPT000B.RAW POS


Cette opération terminée, en appuyant une touche quelconque, sur l’écran, apparaîtra une image agrandie avec les seules couleurs bleue et rouge desquelles vous pourrez corriger le contraste et la luminosité.

Comme nous avons déjà eu l’occasion de le dire plusieurs fois, la première opération à accomplir, sera celle d’appuyer sur les touches de fonction F1 à F8 de manière à pouvoir distinguer quelque chose.

Après quoi, déplacez-vous avec les touches haut, bas et gauche, droite de façon à centrer la zone qui vous intéresse sur le moniteur.

Nous vous rappelons qu’en appuyant la touche “Tab haut”, la partie supérieure est visualisée, par contre, appuyant la touche “Tab bas”, c’est la partie inférieure qui est visualisée.



Modifier la luminosité de la couleur

En appuyant les touches F1 à F8, apparaissent sur l’écran trois fenêtres rectangulaires (voir figure 59) à l’intérieur des quelles sont présents des histogrammes en forme de S avec les couleurs bleue, verte et rouge.

Comme initialement la fenêtre sélectionnée est celle de la couleur bleue, pour pouvoir passer aux autres couleurs, vert et rouge, il suffit d’appuyer la touche tabulation.

Lorsqu’apparaissent les diagrammes de la figure 59, pour modifier la luminosité de la couleur choisie, tenez appuyé la touche “shift” placé à gauche du clavier et appuyez les touches de direction, celles des quatre flèches haut, bas et gauche, droite. Pour éliminer ces histogrammes de l’image, relâchez la touche shift et appuyez une touche flèche quelconque.



Modifier le contraste de la couleur

Pour modifier le contraste de la couleur choisie, tenez appuyé la touche shift placée sur la droite du clavier et appuyez les touches de direction (les quatre flèches). Pour éliminer les histogrammes de l’image, relâchez la touche shift et appuyez une touche flèche quelconque.



Coloriser les images est divertissant

Vous vous apercevrez immédiatement, outre le fait que ce soit intéressant, qu’il est aussi très divertissant de choisir 3 des canaux disponibles (voir fichiers A, B, C, D, E, V, N) d’une même image pour lui assigner une couleur.

Vous pouvez par exemple choisir les combinaisons en positif DAB, EAB, DAN, AEN, VBA, etc. puis, ensuite, vous pouvez choisir une seule image en négatif ou bien choisir 2 canaux et nous sommes certains que plus vous avancerez dans ces combinaisons, plus vous vous divertirez, passant ainsi de nombreuses heures de plaisir.



Important : Il est sous-entendu que les canaux A, B, C, D, E, V, N à coloriser doivent être issus de la même image de base “_.RAW”.



De ce fait, si vous avez choisi le “HRPT003_.RAW”, vous devez choisir ses canaux A, B, C, D, E, V, N et non pas ceux de l’image “HRPT000_.RAW” ou de l’image “HRPT005_.RAW” !



Figure 59 : Après avoir sélectionné 3 images des fichiers des canaux A, B, C, D, E, V et N (voir figure 53), comme première opération, appuyez les touches de fonction de F1 à F8 de façon à trouver la combinaison avec laquelle vous obtiendrez une image passable. Pour modifier le contraste et la luminosité des trois couleurs bleue, verte et rouge, agissez comme indiqué dans le texte.





Figure 60 : Une image des Pays-Bas, prise par un satellite. Cette image n’est pas colorisée en RVB, mais à l’aide d’un programme d’édition d’images commercial (comme Photoshop ou Paint Shop Pro).



Figure 61 : Une belle image de la Roumanie, dans laquelle on peut voir le Danube qui se jette dans la Mer Noire. Notez, en bas à gauche, la tache que fait la ville de Bucarest.

Figure 62 : Sur cette photo, vous pouvez voir le Nil, qui serpente parallèlement au Canal de Suez et la péninsule du Sinaï. Cette image pourra être agrandie ultérieurement.



Mémoriser l’image et la revoir

Après avoir dosé la luminosité et le contraste d’une image et après l’avoir agrandie, pour la mémoriser, vous devez seulement appuyer sur les deux touches “CTRL + J”.

L’image qui apparaît sur le moniteur sera mémorisée avec un numéro croissant dans le répertoire “C:\HRPTdemo\JPG” comme fichier JPG.

Pour revoir cette image, vous pouvez utiliser un éditeur qui puisse ouvrir les images ayant l’extension “.JPG”.



Charger les autres images

Dans le CD démo, en plus des fichiers “.RAW”, nous avons placé 64 images “.GIF”, que vous pouvez directement transférer sur votre disque dur.

Pour les enregistrer sur votre disque dur, vous devez insérer le CD dans son lecteur. Si l’autorun est validé, après quelques instants, la fenêtre de la figure 58 apparaît.

HRPT demo files (Required)  22802 k

other RAW files 199380 k

other IMAGE files 14260 k


Avec la souris, déplacez le curseur à la hauteur de la première case, correspondant au texte “HRPTdemo” et cliquez de manière à la décocher.

Déplacez-vous sur la troisième case, correspondant au texte “Other IMAGE files” et cliquez de manière à la cocher.

Après cette opération, cliquez avec la souris sur “Next”.

Le programme d’installation vous demande si vous voulez effectivement poursuivre, si oui, cliquez de nouveau sur “Next”.

A ce moment, l’installation est effectuée et lorsqu’elle sera terminée, cliquez sur “Finish” (voir figure 6, "Parlons de la HRPT 1ère partie").

Les images “.GIF” seront installées dans “Images” du répertoire “HRPT demo” et, pour les voir, vous devez utiliser un éditeur d’images.



La parabole réceptrice

Si pour capter les signaux APT il est possible d’utiliser une antenne fixe, pour capter les images des satellites HRPT, il faut utiliser une parabole qui puisse se mouvoir aussi bien dans le sens vertical que dans le sens horizontal (on dit : en site et en azimut) de façon à pouvoir suivre l’orbite du satellite du nord vers le sud et vice-versa.

Sur la parabole, il faut aussi installer une petite antenne hélicoïdale, parce que le satellite envoie vers la terre, un signal avec une polarisation circulaire droite.

Dans notre installation, nous avons utilisé la parabole grille de 76 x 96 cm, déjà utilisée pour METEOSAT en remplaçant son dipôle illuminateur par une antenne hélicoïdale.

Comme moteur, nous avons utilisé un YAESU type G.5600/B (voir figure 63), mais rien ne s’oppose à l’utilisation d’un autre modèle plus économique, pourvu qu’il soit équipé d’un moteur sans balais, autrement, on captera plus de bruit que de signal !

Comme convertisseur, nous avons utilisé le TV.970 présenté dans l'article : "Un convertisseur pour HRPT et METEOSAT".



Figure 63 : Pour suivre les satellites dans leur orbite, il faut un double rotor en mesure de mouvoir une parabole soit dans le sens horizontal, soit dans le sens vertical. Un de ces rotors avec son système de commande, peut être approvisionné en France auprès d’un distributeur de la marque Yaesu.



Figure 64 : Une très belle image de la chaîne des Pyrénées transmise par un satellite défilant en HRPT. Sur le CD que nous fournissons, vous trouverez 64 images diverses, que vous pourrez agrandir, coloriser et de nouveau enregistrer dans votre ordinateur.



Figure 65 : Parmi les fichiers “.GIF”, vous trouverez des images soit en noir et blanc, soit en couleur comme, par exemple, celle des îles Baléares. Si vous chargez toutes les “Raw 000-001-002-003-004-005”, vous pourrez reconstituer une infinité d’autres images, en plus des 64 fournies.



Poursuite du satellite

Tout le monde sait que lorsqu’un satellite défilant provient du pôle nord et descend vers l’équateur, il accomplit une orbite descendante, par contre, lorsqu’il provient de l’équateur et qu’il monte vers le pôle nord, il accomplit une orbite ascendante (voir figure 34, "Parlons de la HRPT 1ère partie").

Pour capter le signal émis par ces satellites, il faut nécessairement suivre leur orbite à l’aide d’une antenne parabolique.

Si on connaît l’heure de passage et de quelle direction vient le satellite, du nord ou du sud, il suffit de pointer la parabole vers cette direction et de surveiller l’aiguille du S-mètre du récepteur.

En fait, dès que la parabole capte le signal du satellite, l’aiguille du S-mètre du récepteur déviera immédiatement vers son maximum.

A partir de ce moment, pour suivre son orbite, il suffit de déplacer la parabole dans le sens vertical et horizontal, en contrôlant que l’aiguille du S-mètre demeure toujours à son maximum.

Il faut remarquer que le déplacement de la parabole dans le sens vertical n’est pas constant, en fait ce déplacement augmente plus le satellite s’approche de notre latitude et diminuera plus le satellite s’éloignera.

Comme on sait que les satellites défilants tournent autour de la Terre à une vitesse constante, certains nous demanderont de quoi dépend cette illusoire augmentation de vitesse ?

Et pour le comprendre, il suffit de faire cette simple expérience.

Muni d’une caméra, placez-vous sur un pont enjambant une autoroute, puis, cherchez à filmer la première voiture qui se présente à l’horizon et filmez-la jusqu’à ce qu’elle passe au-dessous de vous, pour s’éloigner de l’autre côté du pont.

Au fur à mesure que la voiture se rapproche, vous vous apercevrez que vous devrez bouger la caméra toujours plus vite et, lorsque la voiture sera seulement à quelques mètres du pont, vous la verrez filer comme si elle avait décuplé sa vitesse, même si celle-ci reste constante.

La même chose se produit pour l’orbite d’un satellite.

Ainsi, le mouvement de la parabole est lent lorsque le satellite apparaît à l’extrême nord ou à l’extrême sud, puis, au fur à mesure qu’il s’approche de notre latitude, vous devrez toujours augmenter la vitesse de déplacement pour pouvoir garder la parabole centrée sur le satellite.

Comme le satellite est trop petit pour être vu à l’oeil nu, le seul moyen de savoir si la parabole est bien centrée sur lui est de surveiller l’aiguille du S-mètre du récepteur.

Lorsque vous verrez l’aiguille du S-mètre qui de son maximum commence à descendre, immédiatement, vous devrez agir sur les moteurs de la parabole, celui qui permet de la déplacer dans le sens vertical et celui qui permet de la déplacer dans le sens horizontal, de manière à replacer l’aiguille du S-mètre de nouveau à son maximum.

Nous pouvons vous affirmer que la réception d’un signal HRPT est un jeu vidéo attractif, car durant environ 10 à 15 minutes, vous devrez manoeuvrer un joy-stick (ou bien des touches, mais c’est beaucoup moins pratique), pour garder toujours l’aiguille dans sa position maximale.



L’horaire de passage des satellites

Pour recevoir les images transmises par un satellite défilant, il convient de connaître l’heure exacte à laquelle il passera et savoir s’il viendra du nord ou du sud, de façon à déterminer si son orbite est descendante ou ascendante.

Toutes ces données nous sont fournies par un programme appelé “Instantrack” ou “Wxtrack” que l’on peut se procurer sur Internet ou auprès d’un radioamateur.

Quel que soit le programme choisi, rappelez-vous que vous devez rentrer les coordonnées de votre ville, car l’horaire de passage d’un satellite défilant n’est pas identique pour ceux qui habitent Paris, Marseille, Bordeaux ou Lyon.

Si vous habitez un petit village et que vous ne connaissez pas sa latitude et sa longitude, insérez donc celles du chef lieu le plus proche, car une différence de quelques dizaines de secondes n’est pas très importante.

Les données pour le calcul des horaires de passage, sont mises à jour chaque mois, mais vous pouvez également les trouver facilement sur le site Internet :

www.amsat.org/amsat/ftp/keps/current/nasa.all



La fréquence des satellites HRPT

Actuellement, les satellites polaires transmettant des images HRPT sont au nombre de 4 (voir tableau ci-dessous), mais il n’est pas à exclure, que dans un avenir proche, soient lancés dans l’espace, quelques autres nouveaux satellites.







Tout le monde ne sait pas que les satellites HRPT sont muets, en effet, ils n’émettent pas le “beep-beep” caractéristique des satellites METEOSAT ou des satellites APT.

De ce fait, le seul moyen de savoir à quel moment passent ces satellites et comment les poursuivre est de se fier au programme “Instantrack” et à l’aiguille du S-mètre du récepteur.

Comme le même satellite transmet en HRPT mais aussi en APT sur une autre fréquence et là avec une note acoustique à 2 400 Hz, certains, pour être avisés de son arrivée, surveillent la fréquence APT.



A suivre...


Parlons de la HRPT 1ère partie

La version définitive du logiciel pour la réception HRPT

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...