Un lecteur/enregistreur de carte SIM

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un téléphone portable, à un moment ou à un autre, vous avez certainement été amené à insérer ou à corriger des numéros de téléphone et des noms dans votre carte SIM. Généralement, cette opération s’effectue à l’aide du clavier du téléphone et, vous le savez bien, elle est fastidieuse. En utilisant le montage que nous vous proposons dans ces lignes, qui fonctionne avec une simple pile 6F22 de 9 V, non seulement vous pourrez exécuter ces opérations en quelques minutes mais, en plus, vous pourrez écrire des SMS en utilisant le clavier d’un ordinateur. Si chaque membre de la famille possède son propre téléphone, vous verrez immédiatement l’intérêt de ce lecteur/enregistreur de carte SIM.


Quand, dans l'article : "Un lecteur - enregistreur de cartes SIM", nous vous avions proposé de le construire, nous savions que tout le monde apprécierait ce montage car il permet d’insérer rapidement dans tout ordinateur les noms et les numéros de téléphone, de les mettre par ordre alphabétique ou par numéros, de les sauvegarder dans un fichier afin de les recopier ensuite sur carte SIM.
Le logiciel d’alors a été constamment mis à jour afin de l’adapter aux différentes cartes SIM et aux divers systèmes opérationnels Windows. A ce propos, un grand merci aux revendeurs de téléphones portables et d’ordinateurs pour nous avoir fourni d’anciennes platines carte SIM et prêté plusieurs modèles d’ordinateurs afin que nous puissions effectuer les essais nécessaires à notre recherche. Les revendeurs de téléphones portables, après avoir vérifié personnellement le fonctionnement du programme et vu que, en quelques minutes, ils pouvaient insérer dans une carte SIM plus de 100 noms avec le numéro de téléphone, effacer les numéros qui ne les intéressaient plus et qu’en outre ils pouvaient disposer la liste par ordre alphabétique ou par numéro, ils ont tout de suite construit l’appareil afin de proposer, à titre promotionnel, à leur clientèle l’insertion gratuite des noms et des numéros.

Notre réalisation
De fil en aiguille (voilà une métaphore datant du téléphone filaire et du gramophone 78 tours !) ces revendeurs de téléphones portables nous ont demandé de réaliser un modèle de lecteur/enregistreur de poche, fonctionnant avec une pile, afin d’avoir un appareil totalement autonome et encore plus pratique. Avec ce nouveau montage, beaucoup de représentants et de professionnels ayant un PC portable pourront mettre à jour directement pendant leur voyage la liste téléphonique de leur portable, facilement et sans perte de temps.
Comme le montre la figure 11, ce lecteur/enregistreur de cartes SIM n’est pas plus grand qu’une savonnette et on peut donc l’avoir sur soi ou dans sa voiture afin de l’utiliser chaque fois que nécessaire.
Le logiciel, fourni sur disquette (ou disponible sur le site www.electronique-magazine.com), est la version 3.0 du programme GSMSIM. Il permet la gestion complète non seulement de la liste téléphonique mais encore des messages de textes SMS. Cette version 3.0 est parfaitement compatible avec le circuit décrit dans l’article paru dans le numéro 14 de la revue.

Réquisits minima et compatibilité
Le programme GSMSIM 3.0 peut tourner sous Windows 95, 98, NT, 2000 et XP. Il occupe environ 1,5 Mo sur le disque dur et, vous verrez, il est très facile à utiliser car il respecte les commandes et la disposition des barres d’outils de tous les autres programmes de Windows.
Etant donné que tous nos lecteurs ne sont pas “experts” en informatique, selon notre habitude, nous allons maintenant vous expliquer toutes les phases par lesquelles passer pour installer le programme GSMSIM 3.0 et pour l’utiliser tout de suite sans difficulté.

Si vous possédez le programme GSMSIM 1.0
Si l’ancien programme GSMSIM, fourni avec l’interface pour carte SIM décrite dans l'article : "Un lecteur - enregistreur de cartes SIM", est déjà mémorisé dans votre ordinateur, vous devez, avant d’installer la version 3.0, le désinstaller. Pour ce faire, cliquez sur Démarrer et allez avec le curseur fléché dans Programmes : sélectionnez le répertoire GSMSIM et, dans la fenêtre de droite, cliquez sur Uninstall (Désinstaller, figure 1). Apparaît alors la fenêtre de la figure 2. Laissez l’option Automatic sélectionnée, cliquez sur Next (Suivant) et le programme sera automatiquement désinstallé. Quand la fenêtre de la figure 3 apparaît, cliquez sur Finish (Terminer) pour éliminer définitivement le programme de la mémoire de votre ordinateur.

Figure 1 : Avant d’installer la nouvelle version 3.0 du GSMSIM, désinstallez l’ancienne version en suivant les indications de la figure

Figure 2 : Pour lancer la désinstallation du GSMSIM 1.0, laissez l’option “Automatic” sélectionnée, puis cliquez sur “Next” (Suivant).

Figure 3 : Pour éliminer définitivement le programme GSMSIM 1.0 de la mémoire de votre ordinateur, cliquez sur “Finish” (Terminer).

Installation du GSMSIM 3.0
Avant d’installer GSMSIM 3.0, fermez tous les programmes utilisés.
Puis insérez la disquette 3,5”, que vous pouvez téléchargée sur le site (www.electronique-magazine.com, rubrique “Téléchargement”), dans le lecteur A et cliquez sur Démarrer puis sur Exécuter (figure 4).
Quand la fenêtre de la figure 5 apparaît, tapez : A:\Setup3 puis cliquez sur OK pour commencer les opérations préliminaires d’installation.
En effet, quand la fenêtre de la figure 6 apparaît, pour continuer l’installation, cliquez sur Next (Suivant) et tout de suite apparaît la fenêtre de confirmation du registre de destination proposée par le programme, soit (figure 7) : C:\Programmes\GSMSIM3.
Il est toutefois possible de choisir un autre registre.
En cliquant sur Next (Suivant), l’installation proprement dite commence (figure 8, la fenêtre de chargement des fichiers) et à la fin apparaît un message de confirmation d’installation.
Il ne vous reste qu’à cliquer sur Finish (Terminer) et vous trouvez sur le Bureau l’icône de raccourci du programme GSMSIM 3.0 (figure 12).

Figure 4 : Après avoir désinstallé l’ancien programme GSMSIM 1.0, cliquez de nouveau sur Démarrer, puis placez le curseur fléché sur Exécuter et cliquez. La fenêtre de la figure 5 apparaîtra aussitôt.

Figure 5 : Quand la fenêtre du haut s’ouvre, insérez la disquette dans le lecteur 3,5” (en général c’est le A) et tapez : A:\Setup3, puis cliquez sur OK.

Figure 6 : Ce message rappelle que, pour effectuer l’installation, il ne faut pas avoir d’autres programmes ouverts. Fermez-les donc avant d’installer GSMSIM.

Figure 7 : Le registre (“directory”) de destination est C:\Programm\GSMIM3.
Pour en changer, cliquez sur “Browse” (Parcourir).


Figure 8 : Pendant l’installation apparaît à l’écran la fenêtre de chargement des fichiers (“files”) avec le pourcentage de ceux déjà mémorisés par l’ordinateur.

Figure 9 : Quand l’installation est complète, un message de confirmation apparaît.
Pour terminer l’installation, cliquez sur “Finish” (Terminer).


La liaison du lecteur/enregistreur de cartes SIM à l’ordinateur
Le lecteur/enregistreur GSMSIM est à relier à l’un des ports sériels de l’ordinateur au moyen d’un câble et de ses deux connecteurs à 9 pôles.
Le lecteur/enregistreur peut aussi être relié au port sériel à 25 pôles, mais il faut utiliser, dans ce cas, bien sûr, un adaptateur 25/9 pôles.
La carte SIM doit être insérée dans la fente du lecteur/enregistreur, pistes vers le bas et pan coupé en bas à droite (figures 10 et 11). Le lecteur/enregistreur s’allume et s’éteint automatiquement en cliquant sur l’icône correspondante “Read” et “Write” du programme (figure 17), permettant de lire et d’écrire les numéros et les messages sur carte SIM.
Le fonctionnement correct du lecteur/enregistreur est confirmé par l’allumage de la petite LED rouge à droite du lecteur. Comme nous le verrons en détail plus loin, la communication entre programme et lecteur est en revanche confirmée par l’allumage de la petite LED verte à gauche.

Figure 10 : Le lecteur GSMSIM, disponible tout monté avec sa pile 6F22 de 9 V, est à relier à un des ports sériels de votre ordinateur.

Le changement de la pile
Le circuit étant alimenté par pile et sa mise sous/hors tension étant automatique, l’autonomie est élevée. C’est pourquoi il est improbable que vous deviez changer la pile de sitôt, mais si cela arrivait n’oubliez pas de toujours déconnecter le lecteur/enregistreur du câble de connexion avant de dévisser la vis de fixation du couvercle (figure 26). En outre, quand vous insérez la pile dans son logement, respectez, bien sûr, la polarité.

La configuration du programme
Chaque fois que vous voulez lancer l’exécution du programme GSMSIM, vous devez cliquer double rapidement sur l’icône (figure 12). Lors de la première utilisation du programme, assurez-vous que le port sériel sélectionné est bien celui auquel vous avez relié le connecteur du lecteur/enregistreur. Sans instruction contraire, la configuration du programme prévoit que le lecteur/enregistreur de carte SIM est connecté au COM1, mais si ce port sériel est déjà occupé, par exemple par la souris, vous pouvez utiliser le port COM2 ou un autre, mais dans ce cas vous devez sélectionner la nouvelle configuration dans le menu “Setup” du programme.
Si vous utilisez l’ancienne interface ("Un lecteur - enregistreur de cartes SIM"), vous devez cliquer sur “LX1446” Mode (figure 13), afin d’habiliter les fonctions nécessaires à son fonctionnement correct. La configuration choisie est automatiquement mémorisée et demeure paramétrée pour la prochaine exécution du programme.
Si vous vous trompez dans la sélection du port ou si le câble sériel n’est pas correctement branché, quand vous essaierez de lire la carte SIM, le message de la figure 14 s’affichera.
Si ce message apparaît, vérifiez que le câble n’est pas endommagé et que vous avez configuré le bon port.

Lire les donné es de la carte SIM
Pour pouvoir lire les données de la carte SIM, insérez-la dans le lecteur comme sur la figure 11 et cliquez sur l’icône “Read”. Si vous n’avez pas inséré la carte SIM ou si vous vous êtes trompé en l’insérant, le message de la figure 15 apparaît. Dans ce cas, il suffit de sortir la carte SIM et de la réinsérer correctement. Si la carte SIM est protégée par code PIN, le programme vous demande de le taper dans la fenêtre de la figure 16. Le programme vous permet de faire trois tentatives seulement, après quoi la carte SIM devient inutilisable.
Le seul moyen pour la débloquer est de l’insérer de nouveau dans le portable et de taper sur le clavier le code PUK fourni avec toute carte SIM.
L’échange correct de données entre le lecteur/enregistreur et l’ordinateur est confirmé par l’allumage de la petite LED verte à gauche du couvercle. Pendant le chargement des données apparaît une fenêtre avec le numéro de série de la carte SIM, le nom de l’opérateur (Orange, etc.) et deux barres, une pour les SMS, soit pour les petits messages et l’autre pour les ADN, soit pour la liste téléphonique, indiquant l’état d’avancement de la lecture. Quand le chargement des données est achevé, apparaissent autant de lignes qu’il y a de noms et de numéros de téléphone contenus dans la liste. Chaque ligne correspond à un enregistrement (figure 18). Pour passer de la liste téléphonique aux messages SMS, il suffit de cliquer sur les touches ADN et SMS visibles dans la barre d’outils de la figure 17.

Figure 11 : La carte SIM est à enfiler dans la fente du lecteur, pistes vers le bas et pan coupé en bas à droite. Si vous ne l’enfilez pas correctement, le message de la figure 15 apparaît à l’écran.


Figure 12 : Chaque fois que vous voulez lancer l’exécution du programme, vous devez cliquer double rapidement sur l’icône du Bureau.
S’ouvre alors la fenêtre visible ci-contre.


Insérer ou modifier les enregistrements
Chaque enregistrement, soit chaque ligne d’information contenue dans un fichier de données, peut être effacé ou modifié.

L’effacement des enregistrements
Pour effacer un numéro de téléphone, sélectionnez l’enregistrement que vous voulez éliminer et cliquez sur “Delete” (Supprimer, figure 17). Selon le système opérationnel Windows utilisé, il est possible de sélectionner un ensemble d’enregistrements en positionnant le point d’insertion sur un enregistrement et, tout en maintenant pressée la touche “Shift” (Déplacement), en cliquant sur l’enregistrement final ou bien de sélectionner plusieurs enregistrements non contigus à l’aide de la touche Ctrl. Avant de procéder à l’élimination proprement dite de chaque numéro, le programme vous demande de confirmer l’opération (figure 19).

La modification d’un enregistrement
Pour modifier un enregistrement déjà existant, cliquez double sur l’enregistrement que vous voulez modifier et la fenêtre de la figure 20 s’ouvre. Sur la ligne “Alpha Identifier” vous pouvez changer le nom et sur la ligne “Dialling Number” (numéro de téléphone) vous pouvez modifier le numéro. N’oubliez pas que le nom d’identification ou le numéro peuvent être composés d’un nombre de caractères variant selon le type de carte SIM utilisé. Figure 20 se trouve la table alphabétique avec les symboles et les lettres pouvant être utilisés.
Au lieu de taper le nom sur le clavier, vous pouvez aussi cliquer sur les lettres de cette table. Après avoir apporté les modifications nécessaires, pour insérer l’enregistrement, cliquez sur “Update” (Mise à jour). Si vous cliquez sur “Cancel” (Effacer), vous fermez la fenêtre de la figure 20 sans avoir apporté aucune modification.

L’insertion des enregistrements
Pour insérer un nouvel enregistrement, cliquez double sur une ligne vide ou bien cliquez sur le poussoir “NewR”.
Dans la fenêtre de la figure 21 vous devez taper le nom et le numéro suivant les indications déjà données à propos de la modification d’un enregistrement.

Figure 13 : En cliquant sur le menu “Setup”, vous pouvez configurer le port sériel auquel vous avez relié le lecteur/enregistreur de carte SIM.

Figure 14 : Ce message apparaît si vous ne configurez pas le port utilisé ou si le câble série n’est pas connecté correctement.

Figure 15 : Ce message apparaît si vous n’avez pas inséré la carte SIM dans le lecteur/enregistreur ou si vous ne l’avez pas insérée correctement.

Figure 16 : Si la carte SIM est protégée par un code PIN, quand vous essaierez de lire les données, le programme vous proposera de le taper.

Figure 17 : La barre d’outils du GSMSIM 3.0 inclut les touches permettant d’exécuter les opérations les plus fréquentes : la touche ADN et SMS visualise la liste téléphonique et celle des messages SMS, les touches “New”, “Open” et “Save” permettent d’ouvrir et de sauvegarder les enregistrements de données, les touches “Read” et “Write” servent à lire et écrire dans la carte SIM, les touches “NewR” et “Delete” permettent d’insérer un nouvel enregistrement ou d’effacer un enregistrement existant, enfin la touche “pre Fix” permet d’éliminer le zéro des préfixes des portables.

La mise en ordre des enregistrements
La liste téléphonique peut être organisée par ordre alphabétique croissant ou décroissant en cliquant sur “Alpha”, ou par numéro croissant ou décroissant en cliquant sur “Dialling” (Taper clavier, figure 18). Une fléchette orientée vers le haut ou vers le bas vous rappelle le type d’ordre choisi. Il est en outre possible d’organiser à sa façon tous les enregistrements en les sélectionnant et en les déplaçant vers la position désirée en maintenant pressée la touche gauche de la souris. Après avoir placé les numéros comme vous vouliez, vous devez sauvegarder le fichier, comme cela est expliqué au paragraphe suivant, sinon la position ne sera pas maintenue.

Figure 18 : Les enregistrements contenus dans la carte SIM sont visualisés à l’écran sous forme de fichier de données. Dans la fonction liste téléphonique (ADN), chaque ligne correspond à un nom (“Alpha Identifier”) et à un numéro de téléphone (“Dialling Number”). Pour un motif de confidentialité, nous n’avons pas reporté des numéros réels, mais seulement le préfixe (+33) suivi de quelques zéros.

Figure 19 : Pour effacer un numéro de téléphone, vous devez d’abord le sélectionner puis cliquer sur l’icône “Delete” (Supprimer). Quand le programme vous demande de confirmer l’élimination, cliquez sur OK.

La sauvegarde des enregistrements sur ordinateur
Pour mémoriser sur ordinateur le contenu de la carte SIM visualisé à l’écran, cliquez sur le poussoir “Save” (Sauvegarder) de la barre d’outils (figure 17).
La fenêtre de la figure 22 s’ouvre. Sur la première ligne en haut, Sauvegarder in, est reporté le registre de destination du fichier. Si vous utilisez Windows 98 ou 2000, le registre de destination est Documents, mais si vous utilisez W95 ou NT, le registre de destination est le même que celui dans lequel a été enregistré le programme. Il est cependant possible de choisir un quelconque autre registre et de sauvegarder les données sur disquette. Après avoir choisi un nom pour le fichier et l’avoir tapé sur la ligne “Nome file” (Fichier noms), cliquez sur le poussoir Sauvegarder. Le fichier sauvegardé avec l’extension .SIMmy contient, outre les numéros, également les messages SMS et reste à l’écran jusqu’à ce que vous fermiez le programme ou que vous ouvriez un nouveau fichier en cliquant sur l’icône “New” (Nouveau) : voir figure 17.

L’ouverture d’un fichier .SIMmy sauvegardé sur ordinateur
Pour ouvrir un fichier, cliquez sur l’icône “Open” comme le montre la figure 17 et, quand s’ouvre la fenêtre avec les noms de tous les fichiers sauvegardés, cliquez double sur le fichier que vous voulez visualiser.
Le programme permet de réunir en un seul fichier le contenu de plusieurs cartes SIM et par conséquent si des enregistrements sont déjà visualisés, le message de la figure 23 apparaît. Cliquez sur Oui pour ouvrir un fichier à la suite d’un autre et réunir ainsi deux fichiers, sur Non pour ouvrir le fichier et fermer celui apparaissant à l’écran. Cliquez sur Annuler pour annuler l’opération d’ouverture.

Figure 20 : Pour modifier un numéro, cliquez deux fois sur l’enregistrement à modifier.
Quand s’ouvre la fenêtre visible ci-contre, vous pouvez changer le nom ou le numéro. Pour insérer les modifications, cliquez sur “Update” (mise à jour).


Figure 21 : Pour insérer un nom, cliquez sur “NewR”. Apparaît à l’écran la fenêtre de la figure 20, mais vide.

Figure 22 : Pour sauvegarder les données visualisées à l’écran, vous devez cliquer sur l’icône “Save” (Sauvegarder). Quand la fenêtre cicontre s’ouvre, donnez un nom au fichier en le tapant dans la ligne correspondant à “Nome file” (Fichier noms), puis cliquez sur le poussoir “Save”.

Figure 23 : En cliquant sur l’icône “Open” (Ouvrir) de la barre d’outils (figure 17), vous pouvez ouvrir un document déjà existant en mode rapide. Si à l’écran un document était déjà visualisé, la fenêtre ci-contre apparaît, vous permettant, si vous cliquez sur Oui, de réunir à la suite deux ou plusieurs documents.

Les messages SMS
Cette option est particulièrement utile si votre portable ne permet pas l’écriture automatique, car elle permet d’écrire rapidement et facilement beaucoup de messages sans avoir à les taper sur le petit clavier de votre portable. Pour visualiser tous les SMS, soit tous les messages mémorisés dans la carte SIM, les reçus comme ceux envoyés par vous, cliquez sur le poussoir SMS (figure 17). Pour effacer un message, sélectionnez-le puis cliquez sur le poussoir “Delete” (Supprimer) présent dans la barre d’outils. Bien sûr, avant de procéder à l’élimination, le programme vous demande confirmation de la suppression. Pour modifier un message, cliquez double sur l’enregistrement à modifier et pour en insérer un nouveau, cliquez double rapidement sur une ligne vide, ou bien cliquez sur le poussoir “NewR”. Dans les deux cas, apparaît la fenêtre de la figure 25, où vous pouvez taper le message directement sur le clavier ou en cliquant sur le caractère désiré dans la table alphabétique. Pour confirmer l’insertion, pressez “Update” (Mise à jour), pour effacer pressez “Cancel” et pour modifier le message pressez “Modify”.
Note : Sur la ligne “Dialling Number” apparaît automatiquement le préfixe national (par exemple +33) permettant, si vous le laissez, d’effectuer des appels de l’étranger vers votre pays.

Figure 24 : Pour pouvoir lire tous les messages reçus et envoyés contenus dans la carte SIM, cliquez sur l’icône SMS.

Figure 25 : Comme nous l’avons déjà expliqué pour la liste téléphonique, dans l’option SMS aussi il est possible d’effacer des messages, de les modifier et d’en insérer des nouveaux. Après avoir écrit le message, pour confirmer l’insertion, cliquez sont “Update” (mise à jour).

Figure 26 : Avant de remplacer la pile 6F22 de 9 V, n’oubliez pas de déconnecter le lecteur/enregistreur du câble de connexion. La pile doit être bien sûr montée en respectant la polarité.

L’écriture des données sur la carte SIM
Pour pouvoir écrire les données sur votre carte SIM, insérez-la dans le lecteur/enregistreur comme le montre la figure 11 et cliquez sur l’icône “Write”. Comme pour la lecture, pour la phase d’écriture aussi l’échange correct des données entre le lecteur/enregistreur et l’ordinateur est confirmé par l’allumage de la petite LED verte à gauche du couvercle.
Avant de procéder à l’écriture, le programme vous demande confirmation de l’opération par le message de la figure 28, ce qui vous laisse la possibilité de choisir de mettre à jour la liste ADN ou les SMS ou encore les deux. Bien sûr, en cliquant sur Oui, le contenu de la carte SIM est remplacé par le nouveau fichier. Pendant le chargement des données de la carte SIM apparaît une fenêtre avec le numéro de série de la carte SIM, le nom de l’opérateur (SFR, etc.) et deux barres, une pour les SMS et l’autre pour les ADN, c’est-à-dire la liste téléphonique, indiquant l’état d’avancement de l’écriture.
Note : Dans le cas où la carte SIM n’a pas la place suffisante pour contenir toutes les données que vous voulez inscrire, celles-ci sont tronquées à la longueur maximale permise par la carte SIM.

La fermeture du programme
Pour sortir du programme GSMSIM 3.0, vous pouvez cliquer sur le poussoir en haut à droite (X) ou bien aller dans le menu “File” (Fichier) et cliquer sur “Exit” (Fermer).
Important : N’oubliez pas que toutes les commandes décrites dans cet article peuvent être rendues actives soit en cliquant sur l’icône correspondante soit en les sélectionnant dans la barre des menus.

Le schéma électrique du lecteur/enregistreur de carte SIM
Bien que le circuit soit disponible tout monté et essayé, la figure 27 en donne le schéma électrique et la liste des composants. Par rapport à l’ancien montage ("Un lecteur - enregistreur de cartes SIM") celui-ci ne comporte aucun interrupteur M/A car, nous l’avons déjà expliqué, le lecteur/enregistreur s’allume et s’éteint automatiquement via logiciel.
En effet, le circuit est alimenté par la tension de la pile 6F22 de 9 V atteignant le collecteur de TR1, stabilisée à 5 V par la zener DZ1 reliée à sa base (figure 27). Le transistor entre en conduction seulement quand, en cliquant sur les poussoirs “Read” ou “Write” du programme GSMSIM 3.0, à partir du connecteur relié à la sérielle, arrive sur la broche 4 DTR une tension polarisant la base. En d’autres termes, TR1 joue le rôle d’un interrupteur M/A et le fonctionnement correct du lecteur/enregistreur est confirmé par l’allumage de la petite LED rouge DL1 (On) reliée à l’émetteur. Comme le circuit s’éteint et s’allume automatiquement, la pile peut gérer environ 3 000 opérations, ce qui représente une autonomie remarquable.
Dans ce schéma aussi, tout comme dans celui du précédent lecteur/ enregistreur, le circuit intégré IC1 est un “driver/receiver” (pilote/ récepteur) AD232, équivalent du MAX232, utilisé pour convertir les niveaux logiques TTL en niveaux logiques RS232 et vice versa. L’échange correct des données entre lecteur/enregistreur et port sériel de l’ordinateur est confirmé par l’allumage de la petite LED verte, DL2 (Data) sur le schéma électrique.

Figure 27 : Schéma électrique et liste des composants du lecteur/enregistreur GSMSIM.

Liste des composants
R1 = 3,3 kΩ
R2 = 47 kΩ
R3 = 47 kΩ
R4 = 4,7 MΩ
R5 = 22 kΩ
R6 = 22 kΩ
R7 = 1 kilohm
R8 = 1 kilohm
C1 = 1 μF électrolytique
C2 = 1 μF électrolytique
C3 = 1 μF électrolytique
C4 = 1 μF électrolytique
C5 = 1 μF électrolytique
C6 = 100 nF polyester
C7 = 100 nF polyester
C8 = 27 pF céramique
C9 = 27 pF céramique
C10 = 100 nF polyester
XTAL = Quartz 3,579 MHz
DS1 = 1N4148
DZ1 = Zener 5,6 V 1/2 W
DL1 = LED rouge
DL2 = LED verte
TR1 = NPN BC547
TR2 = NPN BC547
IC1 = AD ou MAX232
IC2 = CMOS 4069
IC3 = PIC12C508-EC1515 déjà programmé en usine
CONN1 = Connecteur à 9 pôles
CONN2 = Connecteur carte SIM.


Figure 28 : En cliquant sur l’icône “Write”, dans la barre d’outils, vous pouvez choisir d’écrire sur la carte SIM la liste téléphonique ou les messages SMS ou encore les deux. En cliquant sur “Yes”, les données contenues dans la carte SIM seront remplacées.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...