Un flash utilisant une ampoule 12 V

Figure 1 : Schéma électrique du flash à ampoule 12 V.

Nous attirons votre attention sur le fait qu’en cas d’utilisation prolongée le transistor peut surchauffer : il est donc conseillé de le doter d’un dissipateur de type ML26 ou autre.
Si vous voulez faire clignoter une ampoule à filament de 12 V 2 à 3 W à une vitesse d’environ 1 éclair par seconde, le montage de la figure 1 vous intéresse. Il utilise un circuit intégré CMOS 4011 (figure 2) contenant 4 NAND à 2 entrées : deux NAND montées en inverseur sont utilisées pour réaliser un générateur à ondes carrées dont la fréquence est déterminée par la valeur de R1 (100 kilohms) et C1 (470 nF).
L’onde carrée obtenue est appliquée aux entrées des deux autres NAND reliées en parallèle et leur sortie est employée pour piloter la base d’un transistor NPN de puissance moyenne BD139 capable de supporter une charge maximum de 1 A. Ce transistor peut d’ailleurs être remplacé par un autre NPN de moyenne puissance (BD135) ou par d’autres plus puissants (BD375, BD377).
Si vous voulez faire varier la vitesse du clignotement, faites varier la capacité du condensateur : si vous augmentez la capacité, vous ralentirez la vitesse et si vous diminuez la capacité, vous l’accélérerez.
L’ampoule 12 V peut être remplacée par un relais 12 V : à bon entendeur, salut !

Liste des composants
R1 = 100 kΩ
R2 = 1 MΩ
C1 = 470 nF polyester
C2 = 100 nF polyester
C3 = 47 μF électr.
TR1 = NPN BD139
IC1 = CMOS 4011
L1 = Ampoule 12 V
S1 = Interrupteur



Figure 2 : Brochages du circuit intégré 4011 vu de dessus et du transistor BD139 vu de face.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...