Un mesureur de champ simple

Figure 1 : Schéma électrique du mesureur de champs.

Si vous voulez estimer la différence de niveau de réception pouvant exister entre une antenne horizontale et une antenne verticale dans une gamme allant des ondes moyennes aux ondes courtes, vous pouvez réaliser ce mesureur de champ simple.
Pour voir l’aiguille de l’instrument (microampèremètre) dévier vers le fond d’échelle, il faut utiliser une antenne de longueur adéquate, fonction de la fréquence à recevoir, puis, tourner le bouton du potentiomètre R3 pour avoir le gain maximum.
Il faut préciser que la diode DG1 à utiliser pour la détection du signal HF doit être une diode au germanium (AA117 par exemple), donc, n’utilisez pas une diode classique au silicium, car celle-ci ne permettra de relever que des signaux très puissants.
A la place du petit galvanomètre (μA), vous pouvez utiliser votre multimètre, positionné sur l’échelle 200 microampères.
Pour la bobine d’accord L1, servez-vous d’une petite inductance HF que vous pouvez trouver chez votre revendeur habituel. En fonction des valeurs choisies, les gammes de fréquences suivantes peuvent être couvertes.

2,2 millihenry = 150 à 620 kHz
47 microhenry = 1 à 4 MHz
15 microhenry = 2 à 7 MHz
10 microhenry = 3 à 9 MHz
4,7 microhenry = 4 à 13 MHz
3,3 microhenry = 5 à 15 MHz
1,0 microhenry = 9 à 29 MHz

Comme l’alimentation de l’appareil est fournie par une petite pile de 9 volts, vous pouvez réaliser un instrument de poche.

Liste des composants
R1 = 220 kΩ
R2 = 1 kΩ
R3 = 100 kΩ pot. lin.
R4 = 4,7 kΩ
R5 = 47 kΩ
L1 = Voir texte
C1 = 47 pF céramique
C2 = 30-365 pF variable
C3 = 10 nF céramique
C4 = 10 μF électrolytique
C5 = 100 nF polyester
DG1 = Diode germanium
DL1 = LED
IC1 = Intégré LM358
S1 = Interrupteur
mA = Galva. 50 μA


Figure 2 : Brochages du LM358 vu de dessus et de la LED.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...