Un buzzer en parallèle avec une LED

Pourquoi, en effet, devoir toujours choisir entre le fromage ou le dessert : dans un circuit, la signalisation peut très bien être à la fois visuelle et acoustique. Un montage simple pour ceux qui veulent tout et tout de suite !

 Figure 1 : Le schéma électrique du multivibrateur basse tension pour buzzer et brochage du transistor vu de dessous.

Liste des composants
R1 = 100 kΩ
R2 = 1 kΩ
R3 = 100 kΩ
R4 = 1 kΩ
C1 = 1,5 nF polyester
C2 = 1,5 nF polyester
TR1 = NPN BC237
TR2 = NPN BC237
BUZ = buzzer piézo

 
Figure 2 : Brochage du transistor BC237 vu de dessous.

Si, par exemple, pour savoir quand un thermomètre a atteint la température d’alerte programmée, vous voulez bénéficier à la fois d’une signalisation visuelle et acoustique, vous pouvez réaliser ce multivibrateur très simple avec deux transistors NPN courants, actionnant un buzzer et capable de fonctionner encore sous une faible tension (en effet aux extrémités de la LED, la tension est de l’ordre de 2 V).
Étant donné que les deux fils d’entrée sont polarisés, puisqu’ils sont utilisés pour fournir la tension d’alimentation du circuit, le fil rouge est à relier à l’anode + de la LED et le fil noir à sa cathode –.
Toutefois ne vous attendez pas à un son très puissant de la part du buzzer.
En effet, alimenté en 1,8 V (si la LED est rouge) ou 2 V (si elle est verte), soit à très basse tension, le multivibrateur délivre une puissance plutôt faible. Mais, afin d’augmenter la puissance sonore du buzzer, vous pouvez monter ce dernier dans une micro-enceinte acoustique en bois ou en carton.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...