Un préamplificateur HF à large bande

Le montage, dont voici le schéma électrique, est un préamplificateur HF à large bande, avec entrée à haute impédance et pourvu d’un CAG : il est en mesure d’amplifier environ dix fois n’importe quel signal appliqué sur son entrée, si sa fréquence est comprise entre 1 Hz et 50 MHz environ.
Figure 1 : Schéma électrique du préamplificateur HF à large bande. Le circuit doit être alimenté par une tension double symétrique de +15/0/–15 V, ou bien +12/0/–12 V.

Liste des composants
R1 = 10 MΩ
R2 = 1 kΩ
R3 = 10 kΩ
R4 = 3,3 kΩ
R5 = 330 Ω
R6 = 1 kΩ
R7 = 3,3 kΩ
R8 = 470 Ω
R9 = 3,3 kΩ
R10 = 2,7 kΩ
R11 = 2,7 kΩ
R12 = 2,7 Ω
R13 = 2,7 Ω
R14 = 1 kΩ
R15 = 1 kΩ
R16 = 10 MΩ
C1 = 100 nF polyester
C2 = 100 nF polyester
C3 = 2,2 nF polyester
C4 = 100 nF polyester
C5 = 100 nF polyester
C6 = 10 nF polyester
C7 = 10 pF céramique
DS1 = diode 1N4148
DS2 = diode 1N4148
FT1 = FET J310
TR1 = NPN 2N2222
TR2 = NPN 2N3904
TR3 = PNP 2N3906
TR4 = NPN 2N3904
TR5 = PNP 2N3906
IC1 = intégré LM311


Figure 2 : Brochages du circuit intégré LM311 vu de dessus et repère-détrompeur en U vers la gauche, du FET J310 vu de dessous et des transistors 2N3904, 2N3906 et 2N2222 vus de dessous également.

Le signal à amplifier est appliqué sur la gâchette de FT1 et il est prélevé sur la source pour être acheminé sur la base de TR2.
Cette source est alimentée par le collecteur du transistor NPN, servant de Contrôle Automatique de Gain (CAG). En effet, si le signal de sortie augmentait excessivement, l’amplificateur opérationnel IC1 modifierait la polarisation de la base de TR1, lequel ferait varier automatiquement la résistance ohmique de polarisation de la source de FT1, de telle façon que le gain serait réduit.
Bien sûr, si le signal de sortie descendait en dessous du niveau minimum, ce même amplificateur opérationnel IC1 modifierait la polarisation de la base de TR1, lequel ferait varier automatiquement la résistance ohmique de polarisation de la source de FT1, de façon à augmenter le gain.
En fait TR1 fonctionne comme une sorte de potentiomètre modifiant le gain du FET par variation de la résistance ohmique de polarisation entre la source et la tension négative de 15 V.
Le signal ainsi dosé est prélevé sur la source de FT1 pour être appliqué directement sur la base de deuxième NPN TR2 lequel, conjointement avec le troisième PNP TR3, l’amplifie
Du collecteur de TR3, le signal est appliqué sur les entrées des deux diodes DS1 et DS2 qui l’acheminent sur les bases des deux transistors finaux TR4 et TR5, reliés en “single ended” (une seule sortie). DS1 transfère sur la base du NPN TR4 les seules demi-ondes négatives et DS2 transfère sur la base du PNP TR5 les seules demi-ondes positives.
Le signal amplifié est prélevé sur le point de concours de R12 et R13, reliées aux émetteurs des transistors finaux, pour être ensuite transféré sur la prise de sortie sur laquelle est prélevée, à travers une résistance R16 de 10 mégohms, une petite portion du signal laquelle, appliquée à l’entrée non-inverseuse de l’amplificateur opérationnel IC1, sert à contrôler le gain du FET d’entrée.
Cet amplificateur doit être alimenté par une tension double symétrique de 2 x 15 V (+15 V 0 –15 V), mais il fonctionne aussi avec une tension double symétrique de 2 x 12 V.
Comme il s’agit d’un montage HF à haute impédance, le circuit sera monté dans un boîtier métallique de blindage en acier étamé.
Le signal d’entrée, de même que celui de sortie, seront acheminés et prélevés à l’aide d’un petit câble coaxial RG174.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...