A DÉCOUVRIR !


La mémorisation de la courbe d'un filtre HF (2ème Partie et fin)

Voici la fin de l’article commencé dans le précédent numéro. A la dernière page, vous trouverez un glossaire qui vous permettra de vous remémorer rapidement une fonction.


Comment éliminer les harmoniques
Sur la sortie d'un étage oscillateur, et de tous les étages amplificateurs de puissance d'un émetteur, outre à la fréquence fondamentale, on trouve de nombreuses fréquences harmoniques qu'il est préférable d'atténuer car, une fois qu'elles rejoignent l'antenne, elles rayonnent une grande quantité de fréquences parasites.

En admettant que vous ayez réalisé un émetteur accordé sur 100 MHz, vous trouverez aussi des signaux HF sur 200, 300, 400 et 500 MHz (voir figure 24). Si vous parvenez à atténuer toutes ces harmoniques avant qu'elles ne rejoignent l'antenne, la fréquence fondamentale sera la seule à être rayonnée et les transistors débiteront la même puissance mais consommeront moins de courant.

Pour atténuer toutes ces harmoniques, il faut utiliser un filtre passe-bas composé d'une inductance et de deux condensateurs (voir figure 23). Avec ce filtre, vous parviendrez à atténuer toutes les harmoniques de 18 dB. Si vous en montez deux en série (voir figure 30), vous les atténuerez de 36 dB.

Pour connaître la fréquence sur laquelle vous devez calculer ce filtre passe-bas, multipliez la fréquence fondamentale par 1,5. Donc, si la fréquence de travail est de 100 MHz, vous devez calculer la fréquence de coupure sur :

100 x 1,5 = 150 MHz

Si la fréquence de travail est de 27 MHz, vous devez calculer la fréquence de coupure sur :

27 x 1,5 = 40,5 MHz

Si la fréquence de travail est de 145 MHz, vous devez calculer la fréquence de coupure sur :

145 x 1,5 = 217,5 MHz

Figure 23 : Si vous voulez éliminer toutes les fréquences harmoniques sur les sorties d'un émetteur, vous devez relier un filtre passe-bas entre la sortie et le câble coaxial d'antenne. Vous trouverez dans l'article les formules servant à calculer la valeur de L1 et des condensateurs C1.

Figure 24 : Pour visualiser les harmoniques générées par un émetteur, il est nécessaire de toujours démarrer avec une valeur de SPAN de 1 000.

Comment calculer le filtre passe-bas
Pour calculer un filtre passe-bas, vous pouvez utiliser ces formules :

L1 microhenry = 15,9 : MHz
C1 picofarad = 3 180 : MHz
Fréquence de coupure = 318 : √[L1 x (C1 + C1)]

En admettant que vous vouliez calculer un filtre passe-bas pour une fréquence de 100 MHz, commencez par calculer la fréquence de coupure :

100 x 1,5 = 150 MHz

calculez ensuite la valeur de l'impédance à utiliser :

15,9 : 150 = 0,1 microhenry

puis calculez la valeur des condensateurs :

3180 : 150 = 21,2 picofarads

Pour connaître la fréquence sur laquelle ce filtre commence à atténuer de 18 dB, vous pouvez effectuer cette opération :

318 : √[0,1 x (21,2 + 21,2)] = 154 MHz

Même en utilisant des condensateurs ayant une valeur standard de 22 pF, vous obtiendrez une fréquence de coupure de 151 MHz.

Comment contrôler les harmoniques avec l'analyseur
Puisque le calcul théorique ne correspond jamais à ce que l'on obtient en pratique en raison de la tolérance des composants et des capacités parasites du circuit, la solution la plus adéquate est toujours de contrôler l'amplitude des signaux HF à l'aide de l'analyseur de spectre.

Important : ne reliez jamais la sortie de l'émetteur à l'entrée de l'analyseur car vous détruiriez son étage d'entrée.

Comme nous l'avons déjà indiqué dans le tableau des caractéristiques techniques de l'analyseur, paru dans le numéro 2 de notre revue, celui-ci n'accepte que des puissances inférieures à 0,2 watt.

Pour faire vos mesures, il vous faudra monter une petite antenne sur la prise INPUT de l'analyseur (voir figure 31).

Par exemple, si l'on considère une fréquence de 100 MHz, pour voir toutes les harmoniques vous devrez effectuer les opérations suivantes.

Appuyez sur les touches F1 et 1 pour aller sur la ligne SPAN, tapez 1 000 et appuyez sur ENTER : "1 M" apparaîtra alors automatiquement sur la ligne RBW, c'est-à-dire 1 MHz, et sur la ligne SWP apparaîtra ".5 Sec.", c'est-à-dire 0,5 seconde. Une fois toutes ces opérations effectuées, vous verrez apparaître à l'écran la fréquence fondamentale ainsi que toutes les harmoniques générées (voir figure 24).

Si la fréquence fondamentale des 100 MHz devait dépasser le bord supérieur de l'écran, il faudra réduire la sensibilité.

Pour ce faire, appuyez sur les touches F1 et 7 de façon à aller sur la ligne 0 dBm, puis sur la touche "–" jusqu'à faire apparaître le chiffre 20 : ainsi, vous verrez que le tracé de la fréquence fondamentale s'affichera à nouveau entièrement à l'écran (voir figure 25).

A présent, vous devez réduire la valeur de SPAN en appuyant sur les touches F1 et 1, puis en tapant 400 et en appuyant sur ENTER.

La valeur du Sweep (SWP) changera automatiquement de .5 Sec. à 200 ms (200 millisecondes).

Puisque la fréquence du signal fondamental est de 100 MHz, vous devez appuyer sur les touches F1 et 0 de façon à vous positionner sur la ligne CENTER pour ensuite taper 200 et enfin appuyer sur ENTER.

Nous avons choisi une fréquence centrale de 200 MHz pour obtenir la fréquence fondamentale sur la gauche et la première harmonique à atténuer, au centre (voir figure 26).

Activez maintenant le Marker 1 en appuyant sur les touches F2 et 0, puis sur la touche ENTER et ensuite, à l'aide du bouton de l'encodeur, positionnez le petit triangle sur le sommet de la fréquence fondamentale.

Activez alors le Marker 2 en appuyant sur les touches F2 et 1, puis ENTER et à l'aide du bouton de l'encodeur, positionnez le petit triangle sur la première harmonique des 200 MHz (voir figure 27).

Comme vous le remarquerez, ces trois données apparaîtront à l'écran :

Marker 1 = 11 dB 100 000 kHz
Marker 2 = –4 dB 201 000 kHz
M Delta = –15 dB 101 000 kHz

La ligne M Delta nous indique que la distance entre le Marker 1 et le Marker 2 est égale à environ 101000 kHz, soit 101 MHz, et que l'amplitude de la fréquence fondamentale est de +11 dB tandis que celle de l'harmonique est d'environ –4 dB. Dans cet exemple, l'atténuation totale sera donc de –15 dB.

Nous vous signalons qu'avec une valeur de SPAN de 400 MHz, les valeurs des fréquences qui apparaissent sur les deux marqueurs sont très approximatives et qu'il ne faudra donc pas vous étonner si, au lieu de lire 100000, vous lisez 101.000 ou 99.000.

Pour obtenir une plus grande précision, vous devez réduire la valeur de SPAN de 400 à 200 MHz, puis choisir une fréquence centrale de 150 MHz pour pouvoir afficher aussi bien la fréquence fondamentale que la fréquence harmonique de 200 MHz (voir figure 28).

Chaque fois que vous modifierez la valeur de SPAN ou de la fréquence centrale, vous devrez toujours repositionner les deux curseurs des marqueurs sur les deux tracés.

Si vous reliez à présent sur la sor tie de cet émetteur un filtre passe-bas qui atténue de 18 dB, vous verrez apparaître ces données (voir figure 29) :

Marker 1 = 11 dB 100000 kHz
Marker 2 = –22 dB 200000 kHz
M Delta = –33 dB 100000 kHz

En voyant ces chiffres, on pourrait penser que l'analyseur a affiché des données erronées, alors que bien souvent c'est nous qui commettons des erreurs en remplaçant un chiffre positif par un chiffre négatif.

C'est, par exemple, le cas du thermomètre : si la colonne de mercure passe de +11 degrés à –5 degrés, la différence entre les deux extrêmes ne sera pas de 6 degrés mais de 16 degrés.

En comparant les données reportées sur la figure 28, où il apparaît sur le Marker 2 :

Marker 2 = –4 dB 200000 kHz

à celles de la figure 29, où il apparaît sur le Marker 2 :

Marker 2 = –22 dB 200000 kHz

soustrayons –4 dB à –22 dB, et obtenons ainsi –18 dB.

Figure 25 : Si vous remarquez que la fréquence fondamentale sort de l'écran, vous devez réduire la sensibilité de 0 à 20 dB.

Figure 26 : Pour mieux voir la fréquence fondamentale ainsi que ses harmoniques, il est préférable de réduire le CENTER (fréquence centrale) à environ 200000 kHz.

Figure 27 : En positionnant les curseurs des marqueurs sur les sommets des deux signaux, vous pouvez lire l'atténuation en dB entre les deux fréquences.

Figure 28 : Si vous voulez obtenir des mesures plus précises, vous pouvez régler le CENTER sur environ 150000 kHz.

Figure 29 : En reliant le filtre de la figure 23 sur la sortie de l'émetteur, vous verrez l'amplitude de toutes les harmoniques se réduire de 18 dB.

Figure 30 : Pour atténuer encore plus toutes les fréquences harmoniques, il suffit de relier en série deux filtres de 18 dB : de cette façon, on obtient une atténuation totale de 36 dB qui réduit de 18 dB supplémentaires la fréquence harmonique de 200 000 kHz de la figure 29.

Figure 31 : Pour visualiser le signal rayonné par un émetteur, ne le reliez jamais sur l'entrée de l'analyseur pour ne pas endommager son étage d'entrée. Pour capter ce signal, il suffit de monter une petite antenne sur l'entrée de l'analyseur.

Comment mémoriser les différents SETUP
Notre analyseur de spectre est capable de mémoriser en plus des 4 différentes courbes, plusieurs SETUP, de façon à pouvoir les rappeler au besoin.

En effet, il pourrait être utile de pouvoir afficher ce SETUP à l'écran (voir figure 32) :

SPAN         50.0
CENTER   150.000
RBW          100 K
SWP           200 ms
dBm            20

Remarque : quand vous allumerez l'analyseur, le SETUP mémorisé sur STORE 1 (placé à gauche) apparaîtra toujours à l'écran. Donc, pour faire apparaître un autre SETUP, vous devez rappeler les STORE 2, 3, 4, etc., placés sur la gauche, à condition, bien sûr, que vous les ayez précédemment mémorisés.

Pour ce faire, appuyez sur les touches en croix du CURSOR et positionnez-vous sur la ligne MEM, puis sur ENTER et vous verrez alors apparaître à l'écran le menu de la figure 11.

Toujours en utilisant les touches du CURSOR, allez sur la ligne STORE 1 placée sur la gauche et appuyez sur ENTER. Le mot "STORED" apparaîtra immédiatement car la mémorisation des données de ces paramètres est très rapide (voir figure 33).

Si vous voulez mémoriser un nouveau SETUP, retournez à l'aide des touches en croix du CURSOR sur la ligne MEM, puis appuyez sur ENTER. Toujours en utilisant ces touches, allez sur la ligne STORE 1, puis appuyez sur la touche "+" de façon à faire apparaître STORE 2 et enfin, appuyez sur ENTER.

Pour rappeler ces SETUP, il suffit de se positionner sur la ligne MEM, d'appuyer sur la touche ENTER, puis d'aller sur la ligne RECALL 1, placée à gauche de l'écran (voir figure 34) et, au lieu d'appuyer sur ENTER, appuyez sur la touche "+" de façon à faire apparaître RECALL 2, RECALL 3 ou RECALL 4 et enfin sur ENTER.

Figure 32 : Si vous voulez mémoriser des données de SETUP, pour ensuite les rappeler lorsque vous en aurez besoin, vous devez d'abord les entrer dans le menu.

Figure 33 : Une fois les données entrées, allez sur la ligne STORE 1, placée sous "SETUP", puis appuyez sur la touche ENTER.

Figure 34 : Pour rappeler ce SETUP, il suffit de positionner le curseur sur RECALL 1, placé à gauche, puis d'appuyer sur ENTER.

Conclusion
Vous ayant fourni dans les détails tous les éléments nécessaires pour mémoriser des courbes ou bien le SETUP, certains d'entre-vous penseront peut être encore, en lisant cet article, que l'utilisation de cet instrument est très complexe.

Nous pouvons toutefois vous assurer que lorsque vous aurez l'analyseur sur le plan de travail de votre atelier, il vous suffira d'effectuer ces opérations quelquefois seulement pour ne plus avoir besoin de lire les instructions !

En fait, l'auteur de cet article se retrouve dans les mêmes conditions qu'un instructeur d'auto-école qui devrait expliquer à un élève désireux d'obtenir le permis de conduire, comment effectuer les premières opérations pour que la voiture démarre sans pour autant être au volant de ladite voiture !

Mais, comme vous le savez par expérience, il suffit de passer à la pratique, c'est-à-dire de s'asseoir au volant pour que tout devienne extrêmement simple et intuitif.


Glossaire

CENTER (fréquence centrale) – Pour modifier la valeur de la fréquence, appuyez sur les touches F1 et 0, puis numérotez la valeur de la fréquence et appuyez sur ENTER.

CLEAR – Cette touche sert à effacer des chiffres numérotés par erreur.

CURSOR – En appuyant sur les 4 touches en croix présentes sur le clavier, vous pouvez déplacer le curseur sur les différentes lignes du menu.
Pour activer la fonction sélectionnée, il faut toujours appuyer sur la touche ENTER.

dB par carré – Pour modifier la sensibilité en vertical de 10 dB par carré à 5 dB par carré ou vice-versa, appuyez sur les touches F1 et 9, puis sur les touches avec les symboles "+" et "–".

dBm – Pour passer de la lecture dBm à dBμV ou vice-versa, appuyez sur les touches F1 et 8.

ENCODER – Le bouton de l'encodeur sert à positionner les deux curseurs des marqueurs et à modifier les valeurs de SPAN et du CENTER, une fois positionnés sur les lignes correspondantes.

ENTER – Cette touche sert à activer la fonction sélectionnée ou à confirmer la valeur de la fréquence sur la ligne >********.

FILTER VF – Cette touche active un filtre qui réduit le bruit sur le tracé apparaissant en bas, en horizontal. Ce filtre passe-bas peut être réglé sur 100, 10, 1 et 0,1 MHz.

LEVEL – Pour modifier la sensibilité indiquée par la colonne de gauche des dBm, appuyez sur les touches F1 et 7, puis sur "+" et "–".
Pour obtenir 5 dB par carré, appuyez sur les touches F1 et 9 et pour obtenir 2 dB par carré, tournez le bouton de l'encodeur.

Marker 1 – Pour activer la fonction du Marker 1, appuyez sur les touches F2 et 0, puis ENTER. Pour le désactiver, appuyez à nouveau sur ENTER.

Marker 2 – Pour activer la fonction du Marker 2, appuyez sur les touches F2 et 1, puis ENTER. Pour le désactiver, appuyez à nouveau sur ENTER.

M. Delta – Vous lirez sur cette ligne la différence en kHz entre le Marker 1 et le Marker 2 ainsi que la différence en dB ou en dBμV entre les deux points sur lesquels sont positionnés les deux marqueurs.

MEM – En positionnant le curseur sur cette ligne et en appuyant sur ENTER, on passe sur le menu de la figure 11 et cette fonction se transforme automatiquement en MAIN. En appuyant à nouveau sur ENTER, on retourne sur le menu de la figure 10.

MAIN – En positionnant le curseur sur cette ligne et en appuyant sur ENTER, on passe sur le menu de la figure 10 et cette fonction se transforme automatiquement en MEM.
En appuyant à nouveau sur ENTER, on retourne sur le menu de la figure 11.

MAXHOLD – Cette touche mémorise le niveau maximum du signal et le corrige automatiquement lorsque cette valeur est dépassée.

STORE (mémoriser) – Pour mémoriser une courbe, allez sur cette ligne et appuyez sur F2 et 2 (lire le texte).

PEAK scr – Pour positionner le signal avec l'amplitude la plus grande au centre de l'écran, appuyez sur les touches F1 et 4.

RBW – Pour changer la valeur de la ligne SPAN, appuyez sur les touches F1 et 2, puis sur "+" et "–".
Il est possible de sélectionner 1 MHz, 100 kHz ou 10 kHz.

RUN – Pour immobiliser les tracés sur l'écran, appuyez sur les touches F1 et 6.
Sensibilité – Pour modifier la sensibilité en vertical des dBm ou des dBμV, appuyez sur les touches F1 et 9, puis sur "+" et "–".

SPAN – Pour changer la valeur de la ligne SPAN, appuyez sur les touches F1 et 1, puis sur "+" et "–" ou tournez le bouton de l'encodeur, ou bien encore, tapez directement sur le clavier la valeur SPAN qui vous intéresse.

SWP – Pour changer la valeur de la ligne SWP, appuyez sur les touches F1 et 3, puis sur "+" et "–". Les temps de Sweep sont : 50, 100 et 200 millisecondes et 0,5, 1, 2 et 5 secondes.

Touches "+" et "–" – Ces deux touches servent à augmenter ou à réduire les valeurs qui apparaissent sur les lignes CENTER, SPAN, RBW et SWP.

Clavier numérique – Il ser t à entrer la valeur d'une fréquence sur la ligne >******** qui sera transféréesur la ligne CENTER seulement après avoir appuyé sur la touche ENTER.

Tracking – Pour activer le tracking, appuyez sur les touches F2 et 3. Pour le désactiver, appuyez sur les touches F2 et 4.


1ère partie.
2ème partie.
3ème partie.
Comment utiliser le TRACKING sur l'analyseur de spectre.
La mémorisation de la courbe d'un filtre HF (1ère partie).

La mémorisation de la courbe d'un filtre HF (1ère Partie)

Avec l’Analyseur de Spectre décrit dans les premiers numéros d’ELECTRONIQUE et Loisirs magazine, il est possible de mémoriser 4 courbes différentes de filtres. En rappelant ces courbes, on pourra leur superposer les courbes d’autres filtres et, ainsi, être à même de vérifier les différences existant entre les unes et les autres. Dans cet article, nous avons pour objectif de vous apprendre comment mémoriser des courbes de référence et comment les utiliser.

Il arrive souvent aux installateurs d’antennes TV de se retrouver avec un coupleur dont les filtres sont complètement déréglés. Comme la calibration d’un tel coupleur est pratiquement impossible sans un analyseur de spectre, la seule solution restante est le remplacement pur et simple.

Au contraire, si l’on dispose d’un analyseur de spectre capable de mémoriser la courbe d’un filtre correctement réglé, il est toujours possible de la rappeler pour lui superposer celle du filtre déréglé. On peut ainsi visualiser sur l’écran de l’analyseur deux courbes différentes, ce qui permettra de régler les différents filtres, jusqu’à obtenir une courbe identique à celle de référence.

Lors de l’acquisition de nouveaux filtres, toujours grâce à l’analyseur de spectre, il sera également possible de contrôler, par rapport aux données mémorisées d’un filtre témoin, s’ils sont trop étroits au point de ne pas laisser passer le signal du télétexte, ou bien s’ils atténuent de façon exagérée le signal appliqué sur leur entrée.

En ayant à sa disposition un instrument permettant de mémoriser 4 courbes différentes, celui qui travaille en haute fréquence et qui réalise des filtres passe-bande, passe-haut et passe-bas pour émetteurs et récepteurs, pourra, non seulement, voir comment varie la courbe selon la capacité des condensateurs ou la valeur des inductances, mais il pourra également connaître les valeurs d’atténuation en dB.

Figure 1 : Touches de commande présentes sur la face avant. Pour sélectionner les différentes fonctions indiquées sur le panneau, appuyez sur la touche fonction F1 ou F2, puis sur la touche numérique désirée.

Figure 2 : Si le filtre à contrôler est de type passif, c’est-à-dire dépourvu d’étages amplificateurs, vous pouvez le relier directement entre la sortie TRACKING et l’entrée INPUT.

Figure 3 : Si le filtre à contrôler est de type actif, vous devez appliquer sur la ligne d’alimentation la tension positive qui servira à alimenter les transistors internes.

Comment visualiser une courbe
Supposons que vous ayez un filtre passe-bande dont vous ignorez à la fois la fréquence centrale et sa largeur. Pour visualiser sa courbe, et ensuite la mémoriser, vous devez procéder comme suit.

Si le filtre est de type passif, il suf fit de relier sur son entrée le signal prélevé sur la prise BNC TRACKING et de relier ensuite sa sor tie sur la prise BNC INPUT (voir figure 2).

Si le filtre est de type actif, il faut, en plus, l’alimenter avec une tension externe (voir figure 3), car sans cela, vous ne verrez aucune courbe.

Etant donné que vous ignorez la fréquence de travail du filtre, vous devez, pour la trouver, effectuer ces opérations très simples.

Une fois l’analyseur allumé, réglez-le de façon à faire apparaître ces données :

SPAN = 1000.0
RBW = 1 M
SWP = .5 Sec.

Activez ensuite le “tracking”, en appuyant sur les touches F1, 5 et ENTER, puis la touche “+” jusqu’à faire apparaître “– 30” sur la ligne TRCK.

Le tracé d’un signal, comme celui représenté sur la figure 4 pourrait très bien s’afficher à l’écran.

Pour en connaître la fréquence de travail, vous devez activer le Marker 1, en appuyant sur les touches F2 et 0, puis la touche ENTER avant de positionner le curseur du Marker 1 sur le sommet du pic de façon à pouvoir lire la fréquence sur la ligne Marker 1.

Dans le cas de l’exemple reproduit sur la figure 4, vous lirez 205000 kHz équivalents à 205 MHz.

Une fois la fréquence connue, désactivez le Marker 1 en appuyant sur les touches F2, 0 puis ENTER.

Pour élargir ce tracé, appuyez sur les touches F1, 1 puis tapez “10” sur la ligne SPAN puis ENTER.

Vous verrez alors automatiquement s’afficher “100 kHz” sur la ligne RBW et “200 ms” sur la ligne SWP (Sweep).

Pour établir la fréquence lue dans l’exemple de la figure 4, appuyez sur les touches F1 et 0 pour accéder à la ligne CENTER, puis tapez le nombre 205 et pour finir, ENTER.

Une fois toutes ces opérations effectuées, vous verrez s’afficher la courbe de la figure 5 et, puisqu’elle est trop large, il faudra augmenter la valeur de la ligne SPAN.

Toutefois, avant de l’augmenter, il est préférable que vous alliez sur la ligne PEAK src et que vous appuyez sur ENTER de façon à déplacer la courbe au centre de l’écran.

Ensuite, appuyez sur les touches F1 et 1 afin de reporter le curseur sur la ligne SPAN, tapez 20 et appuyez sur ENTER.

Si vous désirez ultérieurement resserrer la courbe, il suffit de tourner le bouton de l’encodeur jusqu’à ce que la courbe apparaisse entièrement à l’écran, comme sur la figure 6. Positionnez
le curseur du Marker 1 sur le sommet de la courbe, et, en admettant que vous lisiez 202 000 sur la ligne CENTER, appuyez sur les touches F1 et 0 puis tapez 202 000 sur la ligne CENTER et appuyez sur ENTER de façon à déplacer la courbe à nouveau au centre de l’écran (voir figure 6).

Pour voir la largeur de bande de ce filtre, vous devez également activer le Marker 2 en appuyant sur F2 et 1, puis ENTER et déplacer les deux curseurs sur les deux côtés de la courbe (voir figure 7).

Sur la ligne Marker 1, vous lirez alors la valeur en dB de l’atténuation ou du gain, ainsi que la fréquence du point de positionnement du marqueur 1.

Sur la ligne Marker 2, vous lirez la valeur en dB de l’atténuation ou du gain et la fréquence du point de positionnement du marqueur 2.

Sur la dernière ligne en bas, c’est-àdire le M Delta, vous lirez la largeur de bande et l’écart en dB entre les deux points de positionnement des marqueurs
:
Marker 1 = –31 dB 201053 kHz
Marker 2 = –31 dB 203815 kHz
M Delta = –0 dB 2762 kHz

Si vous calculez la différence entre la fréquence du Marker 2 et celle du Marker 1, vous obtiendrez exactement 2762 kHz, égal à 2,762 MHz.

En regardant les données indiquées sur la figure 7, vous pourriez penser que le filtre en examen réduit le signal de –31 dB, mais il n’en est rien, car l’analyseur prend comme référence les –30 dBm du TRCK (tracking) et donc l’atténuation réelle présente sur les deux points de positionnement des marqueurs, est de 31 – 30 = 1 dB.

Pour connaître avec précision l’atténuation d’un signal de –3 dB, vous devez placer le curseur du Marker 1 sur le sommet de la courbe (voir figure 8), de façon à ce que la fréquence centrale soit de :

Marker 1 = –28 dB 202434 kHz

Vous devez donc déplacer le Marker 2 jusqu’à obtenir une valeur de M Delta = –3 dB (voir figure 8) et vous lirez sur les trois lignes de gauche :

Marker 1 = –28 dB 202434 kHz
Marker 2 = –31 dB 203815 kHz
M Delta = –3 dB 1381 kHz

Pour connaître la largeur de bande passante totale, il suf fit de positionner le curseur du Marker 1 sur la gauche de la courbe, jusqu’à obtenir une valeur de M Delta = -0 dB et vous verrez à nouveau apparaître à l’écran :

Marker 1 = –31 dB 201053 kHz
Marker 2 = –31 dB 203815 kHz
M Delta = –0 dB 2762 kHz

En général, pour définir la largeur de bande, on prend comme référence les deux points placés à –3 dB (voir figure 7). On a donc, dans notre exemple, une largeur de bande de 2762 kHz.

Pour connaître la largeur de bande à –10 dB, il faut répéter les mêmes opérations que celles décrites précédemment.

Donc, sachant que l’extrémité supérieure de la courbe est à –28 dB (voir figure 8), vous devez positionner les deux curseurs sur –38 dB et vous verrez alors apparaître à l’écran ces nouvelles données (voir figure 9) :

Marker 1 = –38 dB 198085 kHz
Marker 2 = –38 dB 205900 kHz
M Delta = –0 dB 7095 kHz

Ce filtre aura donc une bande passante de 7000 kHz, équivalant à 7 MHz, mais avec une atténuation de –10 dB.

Figure 4 : Pour visualiser une fréquence, démarrez toujours avec une valeur de SPAN de 1 000 MHz, puis placez le Marker 1 sur le tracé du signal.

Figure 5 : Si vous démarrez avec une valeur de SPAN de 10 MHz et que la courbe apparaît trop large, choisissez une valeur de SPAN de 20 MHz pour la réduire.

Figure 6 : Quand la courbe s’affiche entièrement à l’écran, vous devez mesurer la fréquence centrale, en utilisant le Marker 1.

Figure 7 : En positionnant sur les deux côtés de la courbe les Marker 1 et 2, vous pouvez connaître l’atténuation en dB du filtre et sa largeur de bande.

Figure 8 : Pour savoir si il y a bien, entre les deux marqueurs, une différence de –3 dB, positionnez le Marker 1 sur le sommet de la courbe (lire le texte).

Figure 9 : En déplaçant les deux marqueurs à –10 dB par rapport au centre, vous pouvez voir la nouvelle largeur de bande sur M Delta.

Comment mémoriser une courbe
Appuyez sur les touches du CURSOR en croix pour vous positionner sur la ligne MEM (voir figure 10), puis sur la touche ENTER pour voir apparaître à l’écran le menu de la figure 11.

Toujours en utilisant les touches du CURSOR, sélectionnez la ligne STORE 1, placée sous la ligne “FIGURE” et appuyez sur ENTER.

En haut à droite, vous verrez apparaître un numéro qui, en partant de 0, comptera jusqu’à une valeur indéfinie. Une fois la mémorisation terminée, vous verrez apparaître le mot “STORED” (mémorisé).

Pour mémoriser une courbe, il faut en moyenne 10 secondes (voir figure 12).

A la fin du comptage, la courbe sera mémorisée avec tous ses paramètres : le SPAN, le RBW, le SWP et le CENTER (fréquence centrale).

Quand vous éteindrez l’analyseur, toutes ces données mémorisées, c’est-à-dire les paramètres et la courbe, ne seront pas effacées et vous pourrez donc les rappeler, même après plusieurs années !

Dans la mémoire du STORE, se trouvant à gauche, on peut mémoriser 4 courbes différentes.

Figure 10 : Pour mémoriser la courbe qui s’affiche à l’écran, placez le curseur sur MEM, puis appuyez sur ENTER.

Figure 11 : Quand ce menu apparaîtra, allez sur la ligne STORE 1, placée sous “FIGURE”, puis appuyez sur la touche ENTER.

Figure 12 : En phase de mémorisation vous verrez apparaître en haut à droite “STORE” ainsi qu’une valeur, qui se changera ensuite en “STORED”.

Comment mémoriser une seconde courbe

Pour mémoriser une seconde courbe, vous devez procéder comme suit.

Placez le curseur sur la ligne MAIN et appuyez sur la touche ENTER de façon à revenir au menu principal. Après avoir visualisé à l’écran la seconde courbe, positionnez-vous grâce, aux touches en croix du CURSOR, sur la ligne MEM, puis appuyez sur ENTER : vous verrez alors apparaître le menu de la figure 11.

Toujours en utilisant les touches en croix du CURSOR, allez sur la ligne STORE 1 et appuyez sur la touche “+” de façon faire apparaître STORE 2, puis appuyez sur ENTER.

Sur la droite de l’écran, vous verrez apparaître à nouveau un numéro qui, en partant de 0, comptera jusqu’à une valeur indéfinie et lorsque la courbe sera complètement mémorisée, vous verrez apparaître le mot “STORED”.

Pour retourner au premier menu, il suffit d’aller sur la ligne MAIN et d’appuyer sur ENTER.

Comment rappeler une courbe mémorisée
Pour afficher à l’écran une courbe mémorisée, il suffit de sélectionner à l’aide des touches du CURSOR la ligne MEM et appuyer sur ENTER, puis sélectionner la ligne RECALL 1 et appuyer à nouveau sur ENTER. Vous verrez alors apparaître la courbe mémorisée sur STORE 1 (voir figure 13).

Pour rappeler la courbe mémorisée sur STORE 2, STORE 3 ou STORE 4, quand vous vous trouvez sur la ligne RECALL 1, appuyez sur la touche “+” afin de faire apparaître RECALL 2, RECALL 3 ou RECALL 4, après quoi vous pouvez appuyer sur la touche ENTER.

Le tracé de la courbe mémorisée apparaît à l’écran avec une faible luminosité pour vous permettre de la distinguer du tracé que vous lui superposerez.

Après avoir appuyé sur ENTER, le mot “RECALL 1” se change en “CLEAR” (voir figure 14), le curseur se place automatiquement sur la ligne MAIN et donc en appuyant sur ENTER, vous retournerez au menu principal.

Figure 13 : Pour rappeler la courbe mémorisée, il suffit de positionner le curseur sur la ligne RECALL 1, puis d’appuyer sur ENTER.

Figure 14 : Le curseur se placera automatiquement sur la ligne MAIN et le mot “CLEAR” viendra à remplacer “RECALL 1”.

Figure 15 : Si vous positionnez le curseur sur la ligne CLEAR et que vous appuyez sur ENTER, vous ferez apparaître à l’écran la courbe mémorisée.

Comment effectuer un calibrage avec une courbe de référence

En admettant que vous deviez rappeler la courbe de la figure 9, déjà mémorisée sur STORE 1, parce qu’elle vous sert pour calibrer un filtre ayant les mêmes caractéristiques, vous devez procéder comme suit.

Quand vous vous trouvez dans le menu de la figure 4, reliez le filtre à calibrer entre la sortie TRACKING et l’entrée INPUT comme sur les figures 2 et 3.

Allez ensuite sur la ligne MEM et appuyez sur la touche ENTER de façon à faire apparaître le second menu, puis en utilisant les touches en croix du CURSOR, allez sur la ligne RECALL 1 et appuyez sur ENTER.

Apparaîtra alors à l’écran, la courbe mémorisée sur STORE 1 qui, comme vous le remarquerez, sera moins lumineuse (voir figure 13) par rappor t à celle du filtre que vous voulez calibrer. A présent, tournez les compensateurs de calibrage placés dans le nouveau filtre jusqu’à superposer les deux courbes (voir figure 16 et 17).

Quand la courbe du nouveau filtre apparaîtra parfaitement superposée à celle de référence (voir figure 18), le filtre sera calibré.

Pour retourner au menu principal, il suffit d’aller sur la ligne MAIN et d’appuyer sur ENTER.

Figure 16 : La courbe d’un nouveau filtre à calibrer peut être superposée à une courbe mémorisée déjà rappelée à l’écran (lire l’article).

Figure 17 : En tournant les condensateurs du filtre (voir figure 2 et 3), essayez de faire coïncider cette courbe avec celle mémorisée.

Figure 18 : Quand les courbes se superposeront, le second filtre sera calibré avec les mêmes caractéristiques que celles du filtre de référence.

Une nouvelle courbe sur STORE 2

Si vous ne voulez pas effacer la courbe présente sur STORE 1 (voir figure 10), et que vous voulez au contraire mémoriser celle de la figure 19 sur STORE 2, effectuez les opérations suivantes.

Appuyez sur les touches du CURSOR pour aller sur la ligne MEM, puis sur ENTER : vous verrez alors apparaître à l’écran les paramètres de la figure 11.

Toujours en utilisant les touches du CURSOR, allez sur la ligne STORE 1 et appuyez sur la touche “+” de façon à faire apparaître “STORE 2” (voir figure 19), puis sur la touche ENTER.

Quand “STORED” apparaît sur la droite (voir figure 20), la courbe est mémorisée avec tous ses paramètres sur STORE 2.

Une fois la courbe mémorisée, pour pouvoir la rappeler, appuyez sur les touches du CURSOR pour vous positionner sur la ligne RECALL 1 et appuyez sur la touche “+” afin de faire apparaître RECALL 2. A présent, en appuyant sur la touche ENTER, vous verrez apparaître le tracé que vous avez mémorisé (voir figure 21).

Figure 19 : Pour mémoriser une seconde courbe, allez sur STORE 1 puis appuyez sur la touche “+” de façon à faire apparaître STORE 2.

Figure 20 : En appuyant sur la touche ENTER une fois la courbe mémorisée, vous verrez s’afficher sur la ligne en haut à droite, le mot “STORED”.

Figure 21 : Pour rappeler cette nouvelle courbe, il faut aller sur RECALL 1 et appuyer sur la touche “+” de façon à faire apparaître RECALL 2.

Comment effacer une courbe mémorisée

Pour retirer de l’écran une courbe mémorisée, il suffit de porter le curseur sur la ligne MEM, puis d’appuyer sur ENTER : apparaîtra alors le menu de la figure 14. En positionnant le curseur sur la ligne CLEAR et en appuyant sur ENTER, la courbe disparaîtra de l’écran (voir figure 15), mais vous ne l’aurez pas effacée de la mémoire et donc vous pourrez toujours la rappeler en cas de besoin.

Si vous voulez remplacer cette courbe par une nouvelle, vous devrez avant tout la faire apparaître à l’écran. En appuyant sur les touches en croix du CURSOR, vous devez vous positionner sur la ligne MEM (voir figure 10), puis appuyer sur ENTER et vous verrez alors apparaître à l’écran le second menu de la figure 11. Toujours à l’aide des mêmes touches, positionnez-vous sur la ligne STORE 1, placée sous la ligne “FIGURE”, et appuyez sur ENTER.

En haut à droite, vous verrez apparaître un numéro qui, en partant de 0, comptera jusqu’à une valeur indéfinie et lorsque la mémorisation sera terminée, le mot “STORE” apparaîtra.

Grâce à cette opération, vous aurez remplacé la première courbe par la nouvelle (voir figure 22).

Figure 22 : Pour effacer la courbe mémorisée en STORE 1 et la remplacer par celle de la figure 10, vous devez positionner le curseur sur STORE 1 et appuyer sur ENTER (lire le texte).

1ère partie.
2ème partie.
3ème partie.
Comment utiliser le TRACKING sur l'analyseur de spectre.
La mémorisation de la courbe d'un filtre HF (2ème partie et fin).

Comment utiliser le TRACKING sur l'analyseur de spectre

Dans les précédents numéros, nous avons largement illustré les fonctions pouvant être activées grâce aux touches présentes sur la face avant de l’analyseur de spectre.

A présent, nous vous présenterons les modalités d’utilisation du générateur de TRACKING, qui permet d’afficher la courbe de n’importe quel filtre HF, de contrôler sa largeur de bande et de connaître l’atténuation du signal en dB.

Parmi tous ceux ayant déjà fait l’acquisition de cet analyseur de spectre, beaucoup attendent avec impatience les explications, contenues dans cet article, concernant l’utilisation de la fonction TRACKING, pour contrôler les filtres L/C, les filtres céramiques, pour accorder les moyennes fréquences, etc.

Nous restons persuadés que pour vous apprendre à bien utiliser le TRACKING, la solution la plus simple et la plus efficace est de vous donner des exemples pratiques. Vous pourrez les reproduire avec les composants que vous avez sûrement dans un coin de votre atelier ou que vous pourrez acheter à prix dérisoire.

Figure 1 : Touches de commande présentes sur la face avant de l’analyseur de spectre. Pour sélectionner les différentes fonctions, appuyez sur les touches de fonction F1 ou F2 puis la touche numérique correspondant à l’indication.

Filtres céramiques de 10,7 MHz
Si vous disposez d’un filtre céramique de 10,7 MHz à trois broches, comme celui de la figure 2, et que vous voulez contrôler sa fréquence d’accord exacte et sa bande passante, vous devez procéder ainsi :

Après avoir allumé l’analyseur de spectre, vous verrez apparaître sur l’écran un menu (voir figure 3) que vous devrez configurer de façon adéquate afin de pouvoir effectuer la mesure du filtre de 10,7 MHz.

Positionnez le curseur sur la fonction SPAN, vous permettant de régler l’échelle des petits carrés de la grille, et après avoir appuyé sur la touche numérique 1, appuyez sur ENTER de façon à faire apparaître sur cette ligne la valeur totale de 1.0 MHz, soit 100 kHz par petit carré.

Le microprocesseur contenu dans l’analyseur modifiera automatiquement les valeurs de certaines autres fonctions du menu, en particulier la vitesse de rafraîchissement de l’écran (SWP), la largeur de bande (RBW) et la fréquence de coupure du filtre passe-bas (VF), en les rendant compatibles avec les mesures que vous voulez effectuer. Les valeurs suivantes apparaîtront alors sur l’écran :

SWP passera automatiquement sur 1 sec,
RBW passera automatiquement sur 10 kHz,
VF passera automatiquement sur 10 kHz.

Vous devez maintenant déterminer la valeur de la fréquence au centre de l’écran. Pour cela, placez le curseur sur la ligne CENTER et, toujours grâce au clavier numérique, tapez 10.7, puis appuyez sur ENTER.

Nous vous rappelons que le curseur peut également être positionné sur cette fonction en appuyant sur les touches F1 et 0.

Poursuivez en appuyant sur les touches F2 et 3 afin de régler la valeur de TRACKING sur –70 dBm.

Pour afficher à l’écran un signal avec une amplitude adéquate, vous devez positionner le curseur sur la ligne TRCK et ensuite appuyer sur la touche “+” jusqu’à ce que la valeur –40 dBm s’affiche.

Pour modifier la sensibilité de l’échelle en dBm, appuyez sur les touches F1 et 7 de manière à positionner le curseur en haut de la colonne placée à gauche de l’écran. Ensuite, appuyez sur la touche “–” jusqu’à régler l’échelle sur les valeurs de –20 à –90 dBm.

Pour changer le pas de l’échelle de 10 dB à 5 dB, appuyez sur les touches F1 et 9. Comme vous pourrez le remarquer, la valeur en haut de la colonne restera inchangée, tandis que celle d’en bas passera à –55 dBm.

En appuyant à nouveau sur les touches F1 et 9, l’échelle subira une autre variation : vous obtiendrez –60 dBm en haut et –95 dBm en bas.

Après avoir réglé tous les paramètres, vous pouvez prendre votre filtre et relier, sur les broches d’entrée et de sortie, deux résistances de 270 ohms (voir figure 2), car ces filtres sont normalement chargés avec 300 ohms.

Sans ces résistances, le filtre serait chargé avec 52 ohms seulement et, dans ce cas, la courbe serait faussée. En reliant les résistances de 270 ohms, le filtre sera chargé avec (270 + 52) 322 ohms.

Quand vous verrez apparaître à l’écran le tracé de la figure 4, vous pourrez alors effectuer d’autres mesures pour connaître, par exemple, la valeur de la fréquence centrale, l’atténuation du signal et sa largeur de bande.

Si, en raison de la tolérance, la courbe n’apparaît pas parfaitement centrée sur l’échelle, cela signifie que le filtre est accordé sur 10,72 ou 10,68 MHz. Déplacez alors le curseur sur la ligne CENTER et tapez 10.72 ou 10.68, puis appuyez sur la touche ENTER afin d’essayer de centrer la courbe. Par tâtonnements, vous parviendrez à centrer la courbe.

Après avoir centré le filtre, activez les curseurs des deux marqueurs (MARKER).

Appuyez sur la touche F2 puis sur la touche 0, et vous verrez apparaître à l’écran le triangle du MARKER 1. En le positionnant sur le sommet central de la courbe, vous lirez la valeur maximale des dB. Si vous lisez sur la ligne du MARKER 1 : –64 10.700, déplacez le curseur vers la gauche de façon à lire 3 dB en moins par rapport à la valeur maximale, c’est-à-dire –67, car toutes les mesures de la largeur de bande se font avec une atténuation de –3 dB.

Vous verrez alors apparaître sur cette même ligne –67 10.580.

A présent, appuyez sur la touche F2 puis sur la touche 1 et, quand apparaîtra le triangle du MARKER 2, positionnez-le sur la droite du sommet jusqu’à lire –67 dB (voir figure 4). De cette façon apparaîtra –67 10.820 sur la ligne du MARKER 2.

Vous pourrez alors lire sur la ligne M. Delta, la différence de fréquence existant entre les deux points indiqués par les marqueurs, c’est-à-dire, dans notre cas, 0,240 MHz. Vous saurez alors que la largeur de bande du filtre céramique est de 240 kHz.

Pour déplacer le curseur du MARKER 1, vous devrez appuyer sur la touche F2 puis sur la touche 0, ou bien appuyer sur la touche rouge supérieure du curseur (CURSOR) en croix.

Note : Pour effectuer ces mesures, il est préférable d’utiliser des câbles coaxiaux très courts pour éviter tout phénomène de résonance qui pourrait générer l’affichage d’autres courbes que celle du filtre.

Figure 2 : Pour voir la courbe de réponse d’un filtre céramique de 10,7 MHz, sur l’écran de l’analyseur, vous devez relier en série une résistance de 270 ohms aux broches gauche et droite et relier la broche centrale à la masse. Pour actionner la fonction TRACKING, vous devez ensuite appuyer sur les touches F2 et 3.

Figure 3 : Avant d’effectuer n’importe quelle mesure, vous devrez toujours préparer le menu de l’analyseur, en entrant la valeur de fréquence que vous voulez analyser ainsi qu’une valeur de SPAN appropriée.

Figure 4 : Après avoir préparé le menu avec les données indiquées ici, vous pourrez voir à l’écran la courbe de réponse du filtre de 10,7 MHz. En activant les deux marqueurs, vous pourrez connaître sa bande passante.

Filtres céramiques de 6,5 MHz pour l’audio d’un téléviseur
Pour afficher à l’écran la courbe de réponse d’un filtre céramique de 6,5 MHz comme celui utilisé sur l’étage audio d’un téléviseur et représenté sur la figure 5, vous devrez procéder de la même façon que pour le filtre précédent.

Après avoir allumé l’analyseur de spectre, vous devrez obligatoirement modifier les paramètres du menu qui apparaît sur l’écran pour l’adapter à ce filtre.

Positionnez le curseur sur la ligne SPAN et appuyez ensuite sur la touche 1 puis ENTER. Sur cette ligne apparaîtra 1.0 MHz de SPAN total, soit 100 kHz par petit carré.

Le microprocesseur contenu dans l’analyseur modifiera automatiquement les valeurs de certaines autres fonctions du menu, en les rendant compatibles avec les mesures que vous voulez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 1 sec,
RBW passera automatiquement sur 10 kHz,
VF passera automatiquement sur 10 kHz.

Vous devez maintenant placer le curseur sur la ligne CENTER et taper 6.5, puis appuyez sur ENTER. Nous vous rappelons que le curseur peut aussi être positionné sur cette fonction en appuyant sur les touches F1 et 0.

Poursuivez en appuyant sur les touches F2 et 3 afin d’activer la fonction TRACKING à côté de laquelle s’affichera la valeur –70 dBm.

Pour afficher à l’écran un signal avec une amplitude adéquate, vous devez positionner le curseur sur la ligne TRCK et ensuite appuyer sur la touche “+” jusqu’à ce que la valeur –40 dBm s’affiche.

Pour modifier la sensibilité de l’échelle en dBm, appuyez sur les touches F1 et 7 de manière à positionner le curseur en haut de la colonne placée à gauche de l’écran. Ensuite appuyez sur la touche “–” jusqu’à régler l’échelle sur les valeurs de –20 à –90 dBm.

Pour changer le pas de l’échelle de 10 dB à 5 dB, appuyez sur les touches F1 et 9. Comme vous pourrez le remarquer, la valeur en haut de la colonne restera inchangée, tandis que celle d’en bas passera à –55 dBm.

Appuyez à nouveau sur les touches F1 et 9 pour changer l’échelle en –60 dBm en haut et –95 dBm en bas.

A présent, prenez le filtre et reliez sur ses broches d’entrée et de sortie, deux résistances de 390 ohms (voir figure 5), car ces filtres sont normalement chargés avec 450 ohms.

Sans ces résistances le filtre serait chargé avec seulement 52 ohms, et dans ce cas-là, la courbe serait faussée.

En reliant les résistances de 390 ohms, le filtre sera chargé avec (390 + 52) 442 ohms.

Quand vous verrez apparaître à l’écran le tracé de la figure 6, vous pourrez alors effectuer d’autres mesures pour connaître, par exemple, la valeur de la fréquence centrale, l’atténuation du signal et sa largeur de bande.

Appuyez sur la touche F2 puis sur la touche 0, et vous verrez apparaître à l’écran le triangle du MARKER 1. En le positionnant sur le sommet central de la courbe, vous lirez la valeur maximale des dB. Si vous lisez sur la ligne du MARKER 1 : –65 6.500, déplacez le curseur vers la gauche de façon à lire 3 dB en moins par rapport à la valeur maximale et vous verrez alors apparaître sur cette même ligne : –68 6.400.

A présent, appuyez sur la touche F2 puis la touche 1 et, quand apparaîtra le triangle du MARKER 2, positionnezle sur la droite du sommet jusqu’à lire 3 dB en moins par rapport à la valeur maximale –65 dB. De cette façon apparaîtra, sur la ligne du MARKER 2 : –68 6.600.

Vous pourrez alors lire sur la ligne M. Delta, la différence de fréquence existant entre les deux points indiqués par les marqueurs, c’est-à-dire, dans notre cas 0,240 MHz. Vous saurez alors que la largeur de bande du filtre céramique est de 240 kHz.

Pour déplacer le curseur du MARKER 1, vous devrez appuyer sur la touche F2 puis sur la touche 0, ou bien appuyer sur la touche rouge supérieure du curseur en croix.

Figure 5 : Pour voir la courbe de réponse d’un filtre céramique de 6,5 MHz sur l’écran d’un analyseur, vous devez relier en série ses deux broches à une résistance de 390 ohms, car ce filtre doit être chargé avec 450 ohms. En retirant les 52 ohms de l’analyseur aux 450, on obtient une valeur de 398 ohms qui est acceptable.

Figure 6 : Après avoir préparé le menu avec les données ici reportées sur le graphique, vous pourrez voir à l’écran la courbe de réponse du filtre de 6,5 MHz. En utilisant les deux marqueurs, vous pourrez connaître sa bande passante.

Figure 7 : Sur la figure 6, le SPAN est réglé sur 1,0 MHz (largeur totale de l’écran).
Si vous modifiez la valeur de SPAN et que vous la réglez sur 10.0 MHz, vous verrez seulement se resserrer la courbe de réponse.

Filtre HF de 36,8 MHz
Si vous disposez d’un filtre HF de 36,8 MHz, de même type que celui représenté sur la figure 8, pour voir sa courbe de réponse, vous devrez procéder ainsi :

Après avoir allumé l’analyseur de spectre, vous devrez modifier le menu qui apparaît à l’écran pour l’adapter à ce filtre.

Positionnez le curseur sur la ligne SPAN, puis tapez 10 et appuyez sur ENTER.

Vous verrez alors apparaître sur cette ligne 10.0 MHz de SPAN total, soit 1 MHz par petit carré.

Le microprocesseur modifiera automatiquement les valeurs se trouvant même sur d’autres lignes du menu, afin de les rendre compatibles avec les mesures que vous devrez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 200 millisecondes
RBW passera automatiquement sur 100 kHz
VF passera automatiquement sur 100 kHz

Vous devez maintenant placer le curseur sur la ligne CENTER et taper 36.8, puis appuyez sur ENTER. Nous vous rappelons que le curseur peut aussi être positionné sur cette fonction en appuyant sur les touches F1 et 0.

Poursuivez en appuyant sur les touches F2 et 3 afin d’activer la fonction TRACKING à côté de laquelle s’affichera la valeur –70 dBm.

Pour afficher à l’écran un signal avec une amplitude adéquate, vous devez positionner le curseur sur la ligne TRCK et ensuite appuyer sur la touche “+” jusqu’à ce que la valeur –40 dBm s’affiche.

Appuyez sur les touches F1 et 7 de manière à positionner le curseur en haut de la colonne des dBm, placée à gauche de l’écran, puis appuyez sur la touche “–” jusqu’à obtenir la valeur –0 en haut de l’échelle.

Pour changer l’échelle de 10 à 5 dB par petit carré, appuyez sur les touches F1 et 9.

En appuyant à nouveau sur les touches F1 et 9, vous obtiendrez –60 dBm en haut et –95 dBm en bas.

A présent, prenez le filtre de 36,8 MHz et n’appliquez aucune résistance sur ses broches d’entrée et de sortie, car ces filtres sont normalement chargés avec 50 ohms (voir figure 9).

Vous verrez apparaître à l’écran le tracé de la figure 10, grâce auquel vous pourrez alors effectuer d’autres mesures pour connaître, par exemple, la valeur de la fréquence centrale, l’atténuation du signal et sa largeur de bande.

Appuyez sur la touche F2 puis la touche 0, et vous verrez apparaître à l’écran le triangle du MARKER 1 que vous positionnerez sur le sommet central de la courbe de façon à lire la valeur maximale des dB. Si vous lisez sur la ligne du MARKER 1 : –67 36.800, déplacez le curseur vers la gauche de façon à lire 3 dB en moins par rapport à la valeur maximale et vous verrez alors apparaître sur cette même ligne : –70 34.326.

Appuyez sur la touche F2 puis la touche 1 et vous verrez apparaître le triangle du MARKER 2. Positionnez-le sur la droite du sommet jusqu’à lire 3 dB en moins par rapport à la valeur maximale –67 dB. De cette façon apparaîtra, sur la ligne du MARKER 2 : –70 38.751.

Sur la ligne M. Delta, vous lirez 4.425 MHz, ce qui correspond à une largeur de bande de 4,42 MHz.

Comme nous l’avons déjà vu, pour déplacer le curseur du MARKER 1, vous devrez appuyer sur la touche F2 puis sur la touche 0, ou bien appuyer sur la touche rouge supérieure du curseur en croix.

Figure 8 : Si vous avez des filtres plastiques ou métalliques HF de 25 ou de 50 MHz, vous pourrez voir leurs courbes de réponse, ainsi que les atténuations latérales, en les reliant comme sur la figure 9.

Figure 9 : Reliez le signal du TRACKING à l’entrée du filtre et l’analyseur à sa sortie. Toutes les autres broches doivent être reliées à la masse.
Avec ces filtres, il n’est pas nécessaire de relier une résistance de charge aux broches.

Figure 10 : Etant donné que le filtre qui nous intéresse a une fréquence de 36,8 MHz, il faudra préparer le menu avec les données qui sont ici reportées. En positionnant les deux marqueurs sur la courbe, vous pourrez lire sur la ligne M. Delta, la valeur en MHz de sa bande passante.

Filtre HF de 433 MHz
Si vous avez un filtre HF de 433 MHz, de même type que celui de la figure 11, pour visualiser sa courbe, vous devrez procéder ainsi :

Positionnez le curseur sur la ligne SPAN, puis tapez 5 et appuyez sur ENTER. Vous verrez alors apparaître sur cette ligne 5.0 MHz de SPAN total, soit 500 kHz par petit carré.

Le microprocesseur modifiera automatiquement les valeurs se trouvant sur d’autres lignes du menu, afin de les rendre compatibles avec les mesures que vous devrez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 200 millisecondes
RBW passera automatiquement sur 100 kHz
VF passera automatiquement sur 100 kHz

En admettant que la fréquence exacte de ce filtre soit de 433,9 MHz, déplacez le curseur sur la ligne CENTER et tapez 433.9, puis, confirmez en appuyant sur ENTER. Le curseur peut aussi être déplacé plus rapidement en appuyant sur les touches F1 et 0.

Poursuivez en appuyant sur les touches F2 et 3 afin d’activer la fonction TRACKING à côté de laquelle s’affichera la valeur –70 dBm.

Pour afficher à l’écran un signal avec une amplitude adéquate, vous devez positionner le curseur sur la ligne TRCK et ensuite appuyer sur la touche “+” jusqu’à ce que la valeur –40 dBm s’affiche.

A présent, appuyez sur les touches F1 et 7 de manière à positionner le curseur en haut de la colonne des dBm, placée à gauche de l’écran, puis appuyez sur la touche “–” jusqu’à obtenir la valeur –20 en haut de l’échelle et –90 dBm en bas.

Après avoir réglé l’analyseur pour effectuer les mesures, reliez en série aux broches d’entrée et de sortie du filtre HF 433 MHz, deux petites inductances formées de trois spires jointives de fil émaillé de 0,5 mm (voir figure 12), bobinées sur un diamètre de 4 mm.

Vous verrez apparaître à l’écran le tracé de la figure 13 et, sur la gauche, une autre courbe due à la résonance du câble coaxial, que vous devrez ignorer.

Si vous appuyez sur la touche F2 puis sur la touche 0, vous verrez apparaître à l’écran le triangle du MARKER 1 que vous positionnerez sur la gauche de la courbe à un niveau de –3 dB par rapport au niveau maximal.

Ensuite, appuyez sur la touche F2 puis sur la touche 1 et vous verrez apparaître le triangle du MARKER 2 que vous positionnerez sur la droite à un niveau de –3 dB par rapport au niveau maximal.

Sur la ligne M. Delta, vous lirez 0.912 MHz qui correspondent à une largeur de bande d’environ 910 kHz.

Etant donné que la valeur de TRCK est égale à –40 et que celle indiquée par les deux marqueurs, positionnés sur les sommets de la courbe, est de –42, vous savez ainsi que ce filtre atténue le signal appliqué sur son entrée de 42 – 40 = 2 dB.

Figure 11 : Si vous avez des filtres métalliques HF de 300 ou de 500 MHz, vous pourrez voir leurs courbes de réponse en reliant deux selfs formées de 3 spires jointives à leurs broches d’entrée et de sortie.

Figure 12 : Appliquez le signal du TRACKING sur l’entrée du filtre et celui de l’analyseur sur sa sortie. Reliez la broche de masse du filtre HF (voir broche 3) aux deux masses des petits câbles coaxiaux utilisés pour relier le filtre.

Figure 13 : Etant donné que le filtre qui nous intéresse a une fréquence de 433 MHz, il faudra préparer le menu avec les données ici reportées. En positionnant les deux marqueurs sur la courbe, vous pourrez lire sur la ligne M. Delta, la valeur en MHz de sa bande passante.

Moyennes fréquences de 10,7 MHz
Si vous disposez d’un pot MF de 10,7 MHz, vous pouvez contrôler sa bande passante en procédant ainsi :

Positionnez le curseur sur la ligne SPAN, puis, après avoir appuyé sur 15, appuyez sur ENTER. Vous verrez alors apparaître 15.0 MHz de SPAN total, soit 1,5 MHz par petit carré.

Le microprocesseur modifiera automatiquement les valeurs se trouvant sur d’autres lignes du menu, afin de les rendre compatibles avec les mesures que vous devrez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 200 millisecondes
RBW passera automatiquement sur 100 kHz
VF passera automatiquement sur 100 kHz

A présent, positionnez le curseur sur la ligne CENTER, puis tapez 10.7 et appuyez sur ENTER.

Poursuivez ensuite en appuyant sur les touches F2 puis 3, pour activer la fonction TRACKING à côté de laquelle s’affichera la valeur –70 dBm.

Une fois le curseur positionné sur la ligne TRCK, appuyez sur la touche “+” jusqu’à ce que la valeur –60 s’affiche.

Appuyez sur les touches F1 et 7 afin de positionner le curseur en haut de la colonne des dBm, puis appuyez sur la touche “–” jusqu’à faire apparaître la valeur –20 en haut et la valeur –90 en bas.

Appuyez sur F1 puis 9, afin de changer l’échelle de 10 à 5 dBm par petit carré. 

Appuyez à nouveau sur les touches F1 puis 9, et vous verrez alors apparaître –60 dBm en haut et –95 dBm en bas.

Vous pouvez maintenant prendre le pot MF et appliquer le signal de sortie du TRACKING sur le secondaire (voir figure 15).

Reliez en série un condensateur d’environ 22 pF à la sortie du bobinage primaire, puis envoyez le signal sur l’entrée de l’analyseur.

Si vous voyez que la courbe n’est pas parfaitement au centre de l’échelle, tournez lentement le noyau magnétique du pot MF jusqu’à ce qu’elle soit centrée.

Après avoir centré la fréquence, vous pourrez activer les curseurs de référence des deux marqueurs.

Appuyez sur les touches F2 puis 0, et vous verrez apparaître à l’écran le triangle du MARKER 1 que vous positionnerez sur la gauche (voir figure 16), à –3 dB du point maximal de la courbe.

Appuyez sur les touches F2 puis 1, et vous verrez apparaître à l’écran le triangle de MARKER 2 que vous positionnerez sur la droite, toujours à –3 dB du point maximal de la courbe. Si vous regardez à présent les lignes du MARKER et du M. Delta, vous pourrez relever ces valeurs :

MARKER 1     –67      10.175
MARKER 2     –67      11.225
M. Delta             0        1.050

On peut donc affirmer que cette MF a une largeur de bande d’environ 1 MHz.

Figure 14 : Si vous avez des pots MF d’une valeur inconnue, vous pourrez facilement vérifier leur fréquence d’accord et leur bande passante, en les reliant à l’analyseur, comme clairement indiqué sur la figure 15.

Figure 15 : Vous devrez relier la sortie du TRACKING sur le secondaire et prélever le signal à appliquer sur l’entrée de l’analyseur sur les sorties du primaire de la self à mesurer, au travers d’un condensateur céramique de 22 pF.

Figure 16 : Etant donné que le filtre qui nous intéresse a une fréquence de 10,7 MHz, vous devrez préparer le menu avec les données ici reportées. En positionnant les deux marqueurs sur la courbe, vous pourrez lire sur la ligne M. Delta, la valeur en MHz de sa bande passante.

Filtres actifs passebande pour téléviseurs
Avec cet analyseur, vous aurez la possibilité de régler également tous les filtres des canaux d’une carte télé qui, comme chacun sait, peuvent se dérégler avec le temps. Si vous avez un filtre actif pour le CANAL G qui doit laisser passer toutes les fréquences comprises entre 200 et 207 MHz, vous appliquerez le signal du TRACKING sur son entrée et vous prélèverez sur sa sortie, le signal filtré. A un petit câble coaxial, vous relierez cette sortie à l’entrée de l’analyseur (voir figure 18).

Souvenez-vous que ces filtres doivent toujours être alimentés avec une tension continue de 12 ou 24 V car, sans cette tension, les transistors qu’ils contiennent ne pourraient pas fonctionner.

Après avoir allumé l’analyseur de spectre, positionnez le curseur sur la ligne SPAN et, après avoir tapé 30, appuyez sur la touche ENTER pour faire apparaître sur cette ligne une valeur de 30.0 MHz de SPAN total, soit 3 MHz par petit carré en horizontal.

Le microprocesseur modifiera automatiquement les valeurs se trouvant sur d’autres lignes du menu pour les rendre compatibles avec les mesures que vous devrez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 200 millisecondes
RBW passera automatiquement sur 100 kHz
VF passera automatiquement sur 100 kHz

Vous devrez, à présent, positionner le curseur sur la ligne CENTER et taper 203.5 puis appuyer sur ENTER. Cette valeur correspond, en fait, à la fréquence au centre de la bande car, en effet (200 + 207) : 2 = 203,5.

Si vous remarquez que la courbe n’est pas parfaitement au centre de l’écran, positionnez le curseur sur la ligne PEAK SRC et appuyez sur ENTER.

Vous verrez alors la courbe se placer parfaitement au centre et apparaître automatiquement 203.500 sur la ligne CENTER.

Poursuivez en appuyant sur F2 puis 3 pour activer la fonction TRACKING. Vous verrez alors s’afficher, à côté de cette ligne, la valeur –70 dBm.

Pour pouvoir avoir sur l’écran un signal d’amplitude adéquat, positionnez le curseur sur la ligne TRCK, puis appuyez sur la touche “+” jusqu’à ce que s’affiche –40.

Appuyez sur F1 puis 7 pour que le curseur se positionne en haut de la colonne des dBm, placée à gauche de l’écran, puis appuyez sur la touche “–” jusqu’à ce que s’affiche –20 en haut et –90 en bas.

Quand vous verrez apparaître à l’écran le graphique de la figure 19, vous pourrez effectuer de nouvelles mesures, par exemple connaître la valeur de la fréquence centrale et sa largeur de bande.

Si la courbe n’est pas parfaitement centrée ou bien si elle ne possède pas une largeur de bande suffisante, vous devrez tourner les curseurs des condensateurs de calibrage jusqu’à l’obtention d’une courbe parfaite.

Pour activer les curseurs des deux marqueurs, vous devrez appuyer sur la touche F2 et 0 pour le MARKER 1, et F2 et 1 pour le MARKER 2.

Positionnez les deux curseurs des marqueurs à –3 dB par rapport à l’amplitude maximale du signal.

Vous pourrez lire sur la ligne M. Delta, la largeur de bande de ce filtre qui, dans notre exemple, est égale à 7.0 MHz.

Note : Comme on peut le voir sur la figure 19, ce filtre atteint une amplitude maximale de –28 dBm et dépasse donc les –40 dBm générés par le TRACKING.

On en déduit qu’il y a, à l’intérieur de ce filtre, un étage préamplificateur.

Comme vous le savez déjà, plus la valeur négative des dBm décroît, plus l’amplitude du signal augmente. Par exemple, avec une charge de 50 ohms :

–40 dBm correspondent à 0,1 microwatt
–28 dBm correspondent à 1,6 microwatt

donc ce filtre gagne :

40 – 28 = 12 dB en puissance.

Figure 17 : Avec cet analyseur, vous pourrez contrôler et calibrer tous les filtres actifs pour la bande TV. Rappelezvous que ces filtres doivent toujours être alimentés avec une tension continue, pouvant varier entre 12 et 24 V.

Figure 18 : Après avoir relié le filtre actif à l’analyseur, vous pourrez régler les différents condensateurs jusqu’à l’obtention d’une courbe comme celle de la figure 19. Vous devrez amener la ligne de fréquence CENTER sur la fréquence de travail centrale du filtre.

Figure 19 : Etant donné que le filtre qui nous intéresse sert au “canal G” (CENTER 203.5 MHZ), vous devrez préparer le menu avec les données ici reportées. En positionnant les marqueurs sur la courbe, vous pourrez lire sur la ligne M. Delta, la valeur en MHz de la bande passante.

Filtres passe-bas
Voici la formule qui vous permettra d’adapter le filtre passe-bas représenté sur la figure 20, ayant une charge de 52 ohms :

L1 en microhenry = 7,95 : MHz
C1 en picofarad = 6,360 : MHz
MHz = 318 : √[C1 pF x (L1 μH x 2)]

Supposons que vous vouliez réaliser un filtre passe-bas sur la fréquence de 29 MHz. Avec les formules ci-dessus, vous pouvez connaître la valeur des inductances L1 et de la capacité C1 :

7,95 : 29 = 0,274 microhenry
6,360 : 29 = 219,3 picofarads

Etant donné que ces valeurs ne sont pas standards, pour L1 vous pourrez choisir une inductance de 0,27 microhenry et pour C1, une capacité de 220 picofarads.

Ce filtre devrait commencer, d’après les calculs théoriques, à couper à partir d’une fréquence de :

318 : √[220 x (0,27 x 2)] = 29,17 MHz

Si vous avez la possibilité de réaliser ce filtre, vous pourrez le relier entre la sortie du TRACKING et l’entrée de l’analyseur. Vous devez ainsi, ensuite, modifier les valeurs du menu :

Positionnez le curseur sur la ligne SPAN et, après avoir tapé 60, appuyez sur ENTER pour voir apparaître sur cette ligne 60.0 ce qui équivaut à une largeur de bande de 6 MHz par petit carré en horizontal.

Le microprocesseur modifiera automatiquement les valeurs se trouvant sur d’autres lignes du menu pour les rendre compatibles avec les mesures que vous devrez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 200 millisecondes
RBW passera automatiquement sur 1 MHz
VF passera automatiquement sur 100 kHz

Vous devrez à présent positionner le curseur sur la ligne CENTER et taper 35 puis appuyer sur ENTER et sur la ligne vous verrez s’afficher 35.000.

Poursuivez en appuyant sur F2 puis 3 pour activer la fonction TRACKING. Vous verrez alors s’afficher, à côté de cette ligne, la valeur –70 dBm.

Pour pouvoir avoir sur l’écran un signal d’amplitude plus importante, positionnez le curseur sur la ligne TRCK, puis appuyez sur la touche “+” jusqu’à ce que s’affiche –60.

Appuyez sur F1 puis 7 pour que le curseur se positionne en haut de la colonne des dBm, placée à gauche de l’écran, puis appuyez sur la touche “–” jusqu’à ce que s’affiche –20 en haut et –90 en bas.

Pour changer le pas de l’échelle de 10 dB à 5 dB, appuyez sur les touches F1 et 9. Comme vous pourrez le remarquer, la valeur en haut de la colonne restera –20, tandis que celle d’en bas passera à –55 dBm.

En appuyant à nouveau sur les touches F1 et 9, vous obtiendrez –60 dBm en haut et –95 dBm en bas.

Quand vous verrez apparaître à l’écran le graphique de la figure 21, vous pourrez activer le curseur du MARKER 1 pour connaître la fréquence de coupure de ce filtre.

Appuyez sur la touche F2 et 0 et vous verrez apparaître à l’écran le triangle du MARKER 1, que vous positionnerez à proximité de la courbe descendante comme sur la figure 21.

Vous pourrez lire, sur la ligne du MARKER 1, la fréquence de coupure qui pourra être de 29,250 MHz en raison de la tolérance des composants.

En déplaçant le marqueur vers la droite, vous pourrez lire l’atténuation en dB sur les fréquences les plus hautes.

Souvenez-vous que, pour connaître les dB d’atténuation, vous devrez toujours prendre comme référence la valeur qui apparaît sur la ligne TRCK.

Etant donné que dans notre exemple, la ligne TRCK affiche –60 et qu’avec une fréquence de 29.250 la valeur du MARKER 1 est égale à –65, le signal sera atténué de 65 – 60 = 5 dB.

Figure 20 : L’analyseur de spectre vous permettra de voir la fréquence de coupure de n’importe quel filtre passebas.
Nous avons reporté dans le texte les formules à utiliser pour calculer un filtre passe-bas.

Figure 21 : Quand cette courbe apparaît sur l’écran de l’analyseur, positionnez le curseur du MARKER 1 au début de la descente de la courbe et vous lirez alors sur sa ligne la fréquence de coupure du filtre.

Filtres passe-haut
Voici la formule qui vous permettra d’adapter le filtre passe-haut représenté sur la figure 22, ayant une charge de 52 ohms :

L1 en microhenry = 7,96 : MHz
C1 en picofarad = 1,590 : MHz
MHz = 79,6 : √[C1 pF x (L1 μH : 2)]

Supposons que vous vouliez réaliser un filtre passe-haut sur la fréquence de 29 MHz. Avec les formules ci-dessus, vous pouvez connaître la valeur des inductances L1 et de la capacité C1 :

7,96 : 29 = 0,274 microhenry
1,590 : 29 = 54,8 picofarads

Etant donné que ces valeurs ne sont pas standards, pour L1 vous pourrez choisir une inductance de 0,27 microhenry et pour C1, une capacité de 56 picofarads.

Ce filtre devrait commencer, d’après les calculs théoriques, à couper à partir d’une fréquence de :

79,6 : √[56 x (0,27 : 2)] = 28,95 MHz

Après avoir réalisé ce filtre, vous pouvez le relier à l’analyseur, puis vous devrez modifier les valeurs du menu comme ci-dessous :

Positionnez le curseur sur la ligne SPAN et, après avoir tapé 60, appuyez sur ENTER pour voir apparaître sur cette ligne 60.0 ce qui équivaut à une largeur de bande de 6 MHz par petit carré en horizontal.

Le microprocesseur modifiera automatiquement les valeurs se trouvant sur d’autres lignes du menu pour les rendre compatibles avec les mesures que vous devrez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 200 millisecondes
RBW passera automatiquement sur 1 MHz
VF passera automatiquement sur 100 kHz

Vous devrez à présent positionner le curseur sur la ligne CENTER et taper 28.95 puis appuyer sur ENTER et sur la ligne vous verrez s’afficher 28.950.

Poursuivez en appuyant sur F2 puis 3 pour activer la fonction TRACKING. Vous verrez alors s’afficher à côté de cette ligne la valeur –70 dBm.

Pour pouvoir avoir sur l’écran un signal d’amplitude plus importante, positionnez le curseur sur la ligne TRCK, puis appuyez sur la touche “+” jusqu’à ce que s’affiche –60. Appuyez sur F1 puis 7 pour que le curseur se positionne en haut de la colonne des dBm, placée à gauche de l’écran, puis appuyez sur la touche “–” jusqu’à ce que s’affiche –20 en haut et –90 en bas.

Pour changer le pas de l’échelle de 10 dB à 5 dB, appuyez sur les touches F1 et 9. Comme vous pourrez le remarquer, la valeur en haut de la colonne restera à –20, tandis que celle d’en bas passera à –55 dBm.

En appuyant à nouveau sur les touches F1 et 9, vous obtiendrez –60 dBm en haut et –95 dBm en bas.

Quand vous verrez apparaître à l’écran le graphique de la figure 23, vous pourrez connaître la fréquence de coupure de ce filtre en activant le curseur du MARKER 1.

Appuyer sur les touches F2 et 0 et vous verrez apparaître à l’écran le triangle du MARKER 1, que vous positionnerez à proximité de la courbe comme sur la figure 23.

Vous pourrez lire sur la ligne du MARKER 1, la fréquence de coupure qui pourra être de 29,100 MHz en raison de la tolérance des composants.

En déplaçant le marqueur vers la gauche vous pourrez lire l’atténuation en dB sur les fréquences les plus basses. Souvenez-vous que, pour connaître les dB d’atténuation, vous devrez toujours prendre comme référence la valeur qui apparaît sur la ligne TRCK.

Etant donné que, dans notre exemple, la ligne TRCK affiche –60 et qu’avec une fréquence de 29,100 la valeur du MARKER 1 est égale à –64, le signal sera atténué de 64 – 60 = 4 dB.

Figure 22 : L’analyseur de spectre vous permettra de voir également la fréquence de coupe de n’importe quel filtre passe-haut.
Nous avons reporté dans le texte les formules à utiliser pour calculer filtre passe-haut.

Figure 23 : Quand cette courbe apparaît à l’écran, positionnez le curseur du MARKER 1 au début de la descente de la courbe et vous lirez ainsi sur la ligne du MARKER 1 la fréquence de coupure du filtre.

Fréquence d’accord d’une self
En supposant que nous ayons une self ou une MF dont nous ignorons la fréquence d’accord.

Pour pouvoir la connaître, vous devrez ainsi modifier les valeurs de notre menu :

Positionnez le curseur sur la ligne SPAN et après avoir numéroté 100, appuyez sur ENTER pour voir apparaître sur cette ligne 1000. Cela signifie que l’écran de l’analyseur aura un SPAN total de 1 000 MHz, soit 100 MHz par petit carré.

Le microprocesseur modifiera automatiquement les valeurs se trouvant sur d’autres lignes du menu pour les rendre compatibles avec les mesures que vous devrez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 0,5 seconde
RBW passera automatiquement sur 1 MHz
VF restera sur OFF.

Vous devrez à présent positionner le curseur sur la ligne CENTER et taper 490 puis appuyer sur ENTER et sur la ligne vous verrez s’afficher 490.000.

Poursuivez en appuyant sur F2 puis 3 pour activer la fonction TRACKING. Vous verrez alors s’afficher, à côté de cette ligne, la valeur –70 dBm.

Pour pouvoir avoir sur l’écran un signal d’amplitude plus importante, positionnez le curseur sur la ligne TRCK, puis appuyez sur la touche “+” jusqu’à ce que s’affiche –60.

Appuyez sur F1 puis 7 pour que le curseur se positionne en haut de la colonne des dBm, placée à gauche de l’écran, puis appuyez sur la touche “–” jusqu’à ce que s’affiche –20 en haut et –90 en bas.

Pour changer le pas de l’échelle de 10 dB à 5 dB, appuyez sur les touches F1 et 9. Comme vous pourrez le remarquer, la valeur en haut de la colonne restera –20, tandis que celle d’en bas passera à –55 dBm.

En appuyant à nouveau sur les touches F1 et 9, vous obtiendrez –60 dBm en haut et –95 dBm en bas.

A présent, prenez la self et, pour connaître sa fréquence d’accord, reliez le signal du TRACKING aux bornes du secondaire si la self en dispose. Si la self que vous désirez mesurer ne dispose pas de secondaire, vous devez en créer un en bobinant 2 ou 3 spires de fil gainé de type téléphone sur son corps (voir figure 24). Prélevez aux bornes de la self elle-même le signal qui sera relié à l’entrée de l’analyseur au travers un petit condensateur céramique de 18 ou 22 pF.

Une fois la bobine reliée à l’analyseur, vous verrez apparaître à l’écran le graphique de la figure 25.

Etant donné que vous retrouverez une infinité de signaux qui pourraient vous désorienter, sachez que le signal qui vous intéresse est le premier sur le côté gauche, tandis que les autres, tous sur la droite, sont des fréquences de résonance du câble coaxial provoquées par une désadaptation d’impédance.

Appuyez maintenant sur les touches F2 et 0 pour faire apparaître à l’écran le triangle du MARKER 1, que vous positionnerez sur le pic du signal placé à gauche de l’écran, puis vous lirez la fréquence sur cette ligne. Dans notre exemple, la valeur 40.000 s’affiche pour indiquer que cette bobine s’accorde sur environ 40 MHz.

Maintenant que vous connaissez avec suffisamment de précision la fréquence d’accord, positionnez le curseur sur la ligne SPAN, tapez 30 et appuyez sur ENTER. Vous verrez alors apparaître sur cette ligne 30.0, ce qui signifie que l’écran de l’analyseur aura un SPAN total de 30 MHz, soit 3 MHz par carré.

Le microprocesseur modifiera automatiquement les valeurs se trouvant sur d’autres lignes du menu pour les rendre compatibles avec les mesures que vous devrez effectuer :

SWP passera automatiquement sur 200 millisecondes
RBW passera automatiquement sur 100 kHz
VF restera sur OFF.

Vous devrez, à présent, positionner le curseur sur la ligne CENTER et taper 40 puis appuyer sur ENTER et sur la ligne vous verrez s’afficher 40.000.

Si vous remarquez que la courbe n’est pas par faitement au centre de l’écran, positionnez le curseur sur la ligne PEAK SRC et appuyez sur ENTER. Vous verrez alors la courbe se placer par faitement au centre (voir figure 26) et apparaître automatiquement 36.000 sur la ligne CENTER, pour nous indiquer que cette bobine s’accorde sur 36 MHz.

Si vous voulez connaître la largeur de bande de cette bobine, vous devez activer les deux marqueurs et positionner les deux triangles sur les deux côtés supérieurs de la courbe (voir figure 26). Vous pourrez lire sur les lignes des deux marqueurs les fréquences d’accord minimale et maximale et, sur la ligne M. Delta, la largeur de bande qui, dans notre exemple, est égale à 3,825 MHz.

Figure 24 : Si vous ignorez sur quelle fréquence s’accorde une self que vous avez réalisée, vous pourrez, grâce à l’analyseur, la connaître immédiatement. Pour cela, il faut bobiner un secondaire sur l’enroulement déjà existant, c’est-à-dire 2 ou 3 spires, que vous relierez à la sortie du TRACKING. Vous prélèverez le signal à appliquer sur l’entrée de l’analyseur aux extrémités de la self, à travers un condensateur céramique de 22 picofarads.

Figure 25 : Etant donné que la fréquence d’accord de cette bobine est inconnue, il est préférable de commencer avec un SPAN de 1.000. La fréquence d’accord est toujours la courbe la plus “étroite” placée complètement à gauche.

Figure 26 : Après avoir déterminé avec le MARKER 1 (voir figure 25), la fréquence du pic, vous pourrez transcrire cette valeur sur la ligne CENTER puis régler le SPAN sur 30.0, et faire ainsi apparaître la courbe de la self.

Conclusion
Si vous avez lu cet article du début à la fin sans avoir simultanément réalisé en grandeur réelle les expériences décrites, vous penserez qu’utiliser un analyseur de spectre est très compliqué. Rien n’est plus faux ! Nous pouvons même vous assurer qu’après quelques essais vous connaîtrez toutes les commandes permettant n’importe quel type de mesure.

Comme en toute chose, la pratique reste le seul moyen d’obtenir des résultats qui resteront gravés dans la mémoire. C’est pourquoi nous vous conseillons de ne pas vous contenter de lire, mais d’utiliser tout de suite l’analyseur en essayant d’effectuer les mesures avec les composants que vous avez déjà certainement chez vous. Vous découvrirez très vite et avec une grande facilité qu’utiliser un analyseur de spectre n’est pas aussi compliqué que vous l’imaginiez.

1ère partie.
2ème partie.
3ème partie.
La mémorisation de la courbe d'un filtre HF (1ère partie).
La mémorisation de la courbe d'un filtre HF (2ème partie et fin).